Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 septembre 2007

Pins...pon!

Seize pins parasols centenaires abattus sur ordre de la Municipalité dans le quartier des Métairies à Sète.
Etaient-ils malades ? Et s’ils l’étaient ou qu’ils gênaient quelques riverains en pesant sur les fils électriques ou avec leurs aiguilles les piscines environnantes, cette « guillotine » municipale est une fois encore la démonstration d’une politique unilatérale menée depuis plusieurs années sur Sète. Aucun état des lieux, ni publication de bulletin de santé de ces « vieux encore verts « ! Aucune concertation…jusqu’à celle même de l’élue aux Espaces Verts ! Aucune explication de solution retenue.
C’est oublier que le vert est un poumon naturel de plus en plus sacrifié au sein de notre ville. C’est oublier que celles et ceux qui vivent au quotidien dans ces quartiers sont les premiers concernés par toute modification de leur environnement.

Voilà pourquoi nous présentons une liste citoyenne qui se veut d’abord à l’écoute des sétoises et des sétois !

Commentaires

Mr Sans,

Vous utilisez la couleur orange pour votre blog, êtes vous "Modem" ?

De plus je me demandais pourquoi cracher sur la municipalité alors que c'est elle qui finance à grande partie "Cette histoire" ?N'est-ce pas cracher dans la soupe ?

Merci

Écrit par : Charles | 29 septembre 2007

Moi c'est le vert qui me plait. Je souhaiterai que Charles me donne le mode d'emploi pour acquérir cette couleur sans avoir à manger dans la main de ceux qui l'ont utilisée avant moi. Puisque tout s'achète avec l'argent du contribuable, il doit bien exister un moyen de m'exonérer de toute avance pécunière pour celà. Drôle de société quand même !

Écrit par : Romuald | 29 septembre 2007

Merci pour vos commentaires sur ce blog qui se veut à votre écoute. Je répondrai à chaque commentaire personnellement. Tout d’abord sur la couleur qui semble beaucoup préoccuper Charles. Je ne savais pas que les partis politiques avaient acheté les droits sur certaines couleurs ! Je vais m’empresser de signaler au candidat socialiste André Lubrano que le bleu n’est pas celle du PS, mais qu’il doit utiliser le rose ! Et nous n’avons pas demandé d’autorisation au Modem, même s’il est vrai que notre démarche semble proche par certains côtés de la sienne. Et il appartiendra à ce parti de définir son engagement éventuel à nos côtés sur Sète…
Par ailleurs, je ne savais pas que faire partie d’une association qui touche une subvention d’une municipalité implique pour chaque membre de ladite association de garder le silence sur certaines actions menées par celle-ci ! Une subvention sert-elle à acheter le silence d’adhérents ? Pour ma part, je tiens à faire la part des choses. Et à défendre la liberté d’expression.

Écrit par : Philippe Sans | 29 septembre 2007

En effet, l'abattage de ces arbres démontre comme vous l'avez exprimé, la politique unilatérale de la commune qui met les citoyens devant le fait accompli.
Nous avons demandé sans succés aux services techniques le rapport phytosanitaire de ces arbres
Quant au principe de "précaution" mis en avant par la commune celui ci nous laisse sans voix. D'un coté au nom de ce principe on abat des arbres en bonne santé parce qu'ils gênent certains; de l'autre, on accorde un permis de lotir pour de l'habitat dans une zone SEVESO et on installe des populations dans des zones innondables. Quelle cohérence!

Écrit par : Caramel | 29 septembre 2007

Moi ma couleur serait un mélange de Vert, d'Orange, de..... mais surtout un mélange de gens de bonne volonté qui désireraient oeuvrer dans l'intéret général de leur commune et de ses concitoyens.

Écrit par : Caramel | 29 septembre 2007

Une fois de plus nous sommes confrontés au manque de concertation de F.Commeinhes, même si ce dernier se dit en être le roi...
Après, les arbres de l'avenue du tennis à la corniche voici venu le temps pour ceux des métairies de rendre l'âme !
Peut-être que F.Commeinhes va planter à la place une essence d'arbre appelé le "Beton orium"!
Philippe, je suis très sensible à ta démarche citoyenne et reste attentive à son évolution.

Écrit par : misiaszek | 30 septembre 2007

Je ne savais pas que ma simple remarque sur le orange allait à ce point faire débat. C'était juste une remarque comme ca.
C'est vrai que votre démarche se rapproche du modem à la seule différence que vous vous inscrivez clairement à gauche, en tout cas pour moi.

En ce qui concerne les subventions de Cette histoire, je partage votre opinion. Une subvention n'achète pas le silence. Cependant vous ne pouvez pas nier que l'équipe à Mr Commeinhes a fait confiance à votre association et que vous avez une drôle façon de le lui rendre. Mais tout ceci ne me regarde pas.

Je respecte le pluralisme en politique et, en ce sens, je salue votre candidature Mr Sans.

Écrit par : charles | 30 septembre 2007

à Mr Charles

C'est justement pour cette simple remarque, que vous avez lacez le débat.
De plus, vous persistez en affirmant que la démache citoyenne de P. Sans s'inscrit clairement à gauche" en tout cas pour vous" donc pour moi vous êtes à droite
Si les Sétois qui veulent protéger leur île et qui ont le courage de le faire face au pouvoir en place se trouvent tous classer à
" gauche" il y a du souci à se faire en ce qui concerne "l'Ouverture" que prône M. le Maire!
En ce qui concerne la subvention de Cette Histoire, je pense qu'il ne faut pas faire l'amalgame.Sila commune subventionne cette association c'est parcequ'elle retrace l'histoire de notre Ville et j'en suis très fière même si je n'y participe pas.
Par contre contrairement à ce que vous affirmez, le silence peut s'imposer par le "pouvoir" en essayant d'etouffer des associations qui pointent du doigt les problèmes

Écrit par : Caramel Marialys | 30 septembre 2007

Incompréhensions, guerres d'opinions, la politique achète, muselle, déforme et dévie…( ?)Les subventions ballonneraient elles la liberté d’expression ? Ambigu...
Le vert, se fait avec du bleu et du jaune,
C’est le principe de construction 1+1 =3
Pas trop surprise de constater ces (vos) commentaires…
À quand des idées universelles, des envies de faire ensemble, de perfectionner de façon périphérique, bien loin de notre unique nombril !

Écrit par : CC | 01 octobre 2007

Bonjour Christiane,

En réponse à vos questions sur "Lettre aux sétoises et aux sétois", je tiens tout d’abord à vous rassurer. La ville de Sète ne figure pas parmi les cités de France où l’insécurité règne à chaque coin de rue. Il y a eu de la part des municipalités successives, mais aussi de la part des forces de police tant nationale que municipale, une attention particulière apportée pour conserver notre relative quiétude méridionale de « petite » ville. Une attention que la prochaine majorité municipale se devra de conserver, afin d’éviter que certains secteurs de la ville soient lieux de trafic (comme certains le sont encore aujourd’hui), ou de trouble de l’ordre public. Nous vous présenterons en temps venu nos propositions en la matière…

Concernant les joutes, vous n’êtes pas sans connaître mon attachement pour le patrimoine sétois. Un attachement démontré dans la formidable aventure de Cette histoire à laquelle vous participez.
Il en est de même pour les incontournables joutes nautiques. Elles doivent garder toute leur place au sein des festivités sétoises. Mais elles ne doivent pas être les seuls moments de fêtes de la vie locale. L’été sétois doit être un été d’équilibre et d’évasions visuelles multiples…En ce domaine aussi, nous vous proposerons notre vision….
Merci en tout cas pour vos réponses, et à bientôt peut-être pour compléter ce dialogue.

Cordialement,
Philippe Sans

Écrit par : Philippe SANS | 07 octobre 2007

Et bien pourquoi pas. Une liste avec un projet novateur pour Sète, centré sur la ville et ses habitants qui tienne à la fois compte des spécificités, des festivités, des hommes et des femmes, des vieux et des jeunes, de l'environnement et du dévellopement durable, du commerce et du tourisme en améliorant l'équilibre financier, tout un programme et que d etravail ! Depuis le temps que je regarde notre ville, des fois avec colère, parfois avec bonheur, souvent avec critiques, toujours avec passion, je pense qu'il est peut-être temps de m'investir pour elle. Si l'on veut pouvoir apporter une contribution, sur votre projet, ou pour commencer déjà vérifier que les options que vous voulez défendre sont bien en adéquation avec mes idées, où peut-on se rendre ?

Écrit par : Didier | 07 octobre 2007

Cette histoire était déjà un projet qui, avec bonheur, a vu le jour .. pourquoi ne pas reporter cette aventure à la Mairie de Sète !!
J'avoue que le mélange de votre liste me laisse évasive, je connais Sète (depuis 3 ans seulement) que par mon travail de proximité.
Les mois à venir devraient faire la différence entre tous les candidats (+ de 15 !!!)
Bon courage

Écrit par : michelle | 08 octobre 2007

Cher Didier, nous allons trés prochainement venir à la rencontre des quartiers, des commerçants et habitants de Sète. Et dans quelques semaines une permanence sera ouverte au centre ville. Nous pourrons alors dans l'une ou l'autre de ces lieux dialoguer et je répondrai à vos questions.
Quant au mélange de la liste auquel Michelle fait allusion, il semble apparemment selon un sondage paru aujourd'hui (même si je vous le concède, il faut être prudent avec les sondages) et selon les inclinaisons montrées par les français ces dernières années que les clivages "politiciens" soient désormais largement dépassés. Au profit de réunions de bonne volonté pour faire de la vraie politique, au sens grec du terme : dans l'intérêt de la vie de la cité! A condition que ce ne soit pas de simples coups médiatiques...

Bien à vous,
Philippe Sans

Écrit par : Philippe Sans | 09 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.