Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 novembre 2007

Personne à bord !

Ainsi donc, ni la Ville de Sète ni la CCI Sète-Bassin de Thau ne seront parties prenantes dans la gestion du port à partir du 1er janvier prochain.
Un port pourtant toujours classé d’intérêt national, malgré la baisse constante de son trafic depuis quelques années.
La Région Languedoc-Roussillon, désormais capitaine de ce paquebot économique de par la réforme, en avait pourtant entrouvert les portes : elle proposait à d’autres partenaires d’entrer dans les deux sociétés de gestion portuaire Commerce-Pêche et Plaisance. Certes, il ne s’agissait que de prendre des participations à hauteur de 10%. Mais être à la table de gestion permettait d’accompagner toute mutation, de s’investir dans les idées et les projets, de pouvoir réussir le lien économique, social et naturel avec le reste de la ville.
Mais le maire de Sète, président de l’Agglomération Sète-Bassin de Thau et le président de la CCI Sète-Bassin de Thau, ne contribueront pas à tenter d’insuffler une dynamique collective à ce port tricentenaire.
C’est oublier que ce port est partie prenante de notre ville et de son développement. Son âme, son sang, son esprit…coulant dans ses canaux comme dans des veines, apportant vie et ressources depuis sa création.
Certes, à l’analyse de leurs états budgétaires, Ville et CCI semblent ne plus avoir les moyens financiers des ambitions nécessaires pour notre port. Conséquence de certaines gestions.
Certes aussi, la Municipalité a choisi de prendre ses parts dans la seule société portuaire de la plaisance. Cela doit être, il est vrai, l’un des axes de développement de notre port et de la ville dans le futur. Mais la seule arrière pensée ne doit pas être la mainmise sur des friches portuaires aux odeurs de futures plus-values immobilières. Quid en effet de nos visions sétoises et de nos propositions dans le domaine du commerce et de la pêche ? Quid de cette dernière activité qui fait encore vivre de nombreuses familles sétoises, des petits métiers aux thoniers ?

Georges Frêche, président de Région, est dans la vision constructive quand il énonce >« Il faut que ce qui nous unit soit plus fort que ce qui nous divise ». La loi a voulu que le « capitaine » du port de Sète soit désormais la Région. Soit. Il ne s’agit plus aujourd’hui de se battre contre l’évidence. Ni de vouloir garder des prérogatives sans avoir les moyens de ses ambitions ! Un port comme Sète ne peut plus exister à l’échelle d’une ville. Il a besoin pour survivre…et ensuite se développer d’ambitions locales, intercommunales, départementales et régionales. Sète doit sortir de son enfermement.
Dés lors, que Ville et CCI fusionnées de Sète et Montpellier, et au-delà Agglomération et Département, répondent présents ! Pour enrichir un projet porté par le maître de vaisseau, dans l’intérêt général de l’économie, mais aussi de l’environnement sétois. Pour l’amender si nécessaire ou en critiquant de manière constructive les points faibles. Pour construire ensemble le Sète de demain !

Il est temps d’embarquer aux côtés de celles et ceux qui veulent voir naviguer le port de Sète vers de meilleurs horizons. Sans préoccupations politiciennes ou affairistes. Mais avec pour seul cap l’intérêt général.

Philippe Sans
Candidat aux Municipales de mars 2008
Liste « Sète à vous…maintenant ! »

14:55 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

pourquoi y a-t-il si peu de commentaires sur ce blog : filtrage ou désintérêt? Pourtant, sujets abordés sont interessants.

Écrit par : nevarrian francis | 02 décembre 2007

Bonjour Francis,
je vous rassure aucun filtrage n'est réalisé si ce n'est à ce jour sur quelques commentaires aux propos diffamatoires. Pour le reste, nous ne truquons pas les commentaires (comprenez nous n'en fabriquons pas de faux pour alimenter la chronique et faire comme si...). Notre fréquentation de site est bonne (de 20 à 40 visites selon les jours). Mais nous avons eu aussi beaucoup de réponse sur nos questionnaires quartiers...
Et puis en direct puisque je suis aussi sur le terrain. Merci en tout cas pour l'intérêt que vous portez aux sujets traités.

Cordialement
Philippe Sans

Écrit par : Philippe SANS | 03 décembre 2007

je viens de lire quelques une de vos propositions dans la presse, notamment sur plus de place aux piétons à Sète. C'est en effet nécessaire et ca a commencé à se faire depuis quelques années, par exemple lors de la Saint Louis ce qui est une bonne chose. Je crois que Francois commeunhes a déjà proposé d'étendre et faciliter cette place faite aux piétons. En règle générale, je n'ai rien vu de nouveau dans vos propositions que le maire actuel n'a pas déjà lui même proposé.

Écrit par : alain | 06 décembre 2007

Bonjour Alain,
concernant la place faite aux piétons, celle qui est donnée lors des Fêtes de la Saint-Louis est une bonne chose. Mais temporaire. Nous parlons ici d'un projet visant à instaurer une piétonisation durable. Je ne pense pas à ce jour avoir vu un tel projet officiellement lancé par la Municipalité en place...sur les zones que nous évoquons. Le seul projet évoqué à ce jour par la Municipalité pour le prochain mandat concerne le centre ville (pourtour des halles), ce qui ne serait peut-être pas une mauvaise chose d'ailleurs si tout est pris en compte.
Concernant le développement d'anneaux de plaisance, nous ne proposons pas les mêmes choses : pour nous pas question d'un développement de port de plaisance entre Vamomills et Frontignan (comme annoncé un temps), ni du côté de la gare (comme annoncé ensuite), ni au-delà du Môle actuel en eau profonde (comme annoncé aussi) car trop cher et surtout déstabilisant pour la courantologie côtière sous-marine et pour la préservation contre l'érosion.
Reprenez les propositions...les différences y sont. Et viennent enrichir le débat démocratique d'ailleurs. Puisque nos propositions sont ouvertes à ce débat et à tout enrichissement.

Écrit par : Philippe SANS | 07 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.