Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 janvier 2008

Nous rencontrer...

Rien ne vaut le contact direct dans une campagne municipale. Je vous invite donc à me rencontrer ce jeudi 31 janvier, à 18h30, salle Tarbouriech au Théâtre de la Mer de Sète, pour ,en une réunion publique, tracer ensemble le Projet de ville et de vie de Sète demain...
Une réunion ouverte à tous les citoyens sétois...

A ce soir
Philippe Sans

12:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13)

24 janvier 2008

Un seul sondage : le 9 mars au soir !

Depuis ce jeudi 24 janvier au matin, quelques personnes sollicitent mon impression et mes commentaires sur un premier sondage sorti sur les Municipales de Sète. Avec sérénité et sourire, je réponds que mon expérience journalistique m’a appris à prendre avec précaution les sondages que d’aucuns veulent imposer comme tendance à suivre pour des électeurs considérés alors comme des moutons de Panurge.
A la mi-janvier 1995, un nouveau sondage confirmait une multitude de sondages réalisés dans les mois précédents : sans nul doute, le premier ministre Edouard Balladur serait le prochain président de la République. Le sondage parlait même du « raz-de-marée Balladur » qui allait engloutir et son Président Chirac et le challenger socialiste Jospin ! On sait ce qu’il advint…
A quelques jours du premier tour des présidentielles de 2002, tous les sondages opposaient au second tour le président sortant Chirac…à son premier ministre de cohabitation forcée, le socialiste Jospin. On sait ce qu’il advint : Le Pen prenait la place surprise du deuxième tour, Jospin en étant écarté !
Sans parler du "oui" donné largement vainqueur à propos du référendum sur la Constitution Européenne...jusqu'à quelques heures avant le scrutin !
Et voici quelques mois encore, au printemps dernier, des sondages propulsaient comme première présidente de la République française la candidate du parti Socialiste Ségolène Royal…et ne créditaient le candidat Bayrou que de 6,5%. Au final, la Madone imbattable était battue par le président actuel, et François Bayrou finissait à prés de 19% !
Enfin j'ai encore en mémoire le sondage brandi par le directeur de cabinet de François Liberti à la veille du premier tour des municipales sétoises de 2001 donnant le maire communiste sortant de l'époque...vainqueur dès le premier tour ! J'avais parié un repas dans le plus grand restaurant de la région qu'il n'en serait rien...et j'attends encore mon dû !
Pour moi, le seul sondage véritable est celui de la rue, des gens qui par dizaines viennent vous dire ce qu’ils pensent de la gestion actuelle et de leurs attentes. Et celui des urnes qui conduira le 9 mars prochain au soir à faire alors les vrais comptes. Il risque d’y avoir quelques surprises…

11:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10)

Que les Rois se tirent donc !

J’étais invité dimanche dernier, comme les autres candidats en lice pour les Municipales de Sète, à l’Assemblée Générale de l’Amicale des Saint-Clairiens. Une Amicale qui avait demandé à chacun d’entre nous au préalable de répondre par écrit à une série de questions sur l’avenir de ce que j’appelle « le poumon vert de Sète », le Mont Saint-Clair : quel type d’assainissement, quelle protection environnementale ou architecturale…et autres problèmes importants pour ce quartier typique.
Un seul candidat avait refusé de répondre par écrit…le maire sortant !
Un maire sortant convié en tant que candidat…mais seul de nous tous à siéger à la tribune d’honneur !
Autre surprise, caractéristique d’un comportement : alors que le président de l’association posait le principe de l’intervention orale des cinq candidats par ordre alphabétique, monsieur Commeinhes choisissait lui de s’élever au dessus de tous pour prendre la parole en dernier !
Je m’interroge aussi sur l’attitude de notre maire sortant vis-à-vis des membres de cette Amicale : non content de ne pas leur avoir répondu par écrit, il incitait d’abord les saint-clairiens à venir…à ses meetings électoraux pour avoir réponse ! Avant enfin de « s’exécuter » en public…sous les reproches de quelques-uns !
Mais je n’étais pas au bout de mes surprises : ce même dimanche, convié à l’issue d’un match par quelques co-dirigeants d’un club sportif à la traditionnelle galette de janvier, occasion des vœux, galette à laquelle par le passé j’avais souvent assisté soit en tant que membre du club, soit en tant qu’ « ami honoraire », voilà qu’un des co-dirigeants vint me prier, quelque peu gêné, de m’en retourner ! Quelques secondes auparavant, j’avais surpris l’intervention d’un élu de la majorité sortante auprès du club pour que l’on m’écarte de cette réunion. Autant vous dire que je préférais, par amitié pour ce club, ne pas gâcher le tirage de la fève…et évitais de la faire avaler à l’élu en question ! Qu’il se proclame donc roitelet…dans ces quelques dernières semaines de régence, avant que le peuple ne tranche démocratiquement mi-mars ! Les Rois se tireront alors…
Ces deux instants de la vie sétoise me font en effet dresser un constat quelque peu gênant et malsain : la liberté de fonctionnement des associations sétoises me semble détournée par le pouvoir municipal sortant ! Jusqu’à leur dénier le droit du débat démocratique…Un droit qui doit rester la règle.

10:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14)