Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 mars 2008

Respect, s'il vous plaît !

A la lecture de certains commentaires sur ce blog, j’ai vu que quelques lecteurs évoquaient le dénigrement que subi le malheureux candidat socialiste aux dernières municipales sur Sète, André Lubrano.
Malheureux, car l’homme a certes été battu (comme trois autres candidats), mais surtout il a mené un difficile combat. Pris entre les figures imposées et les figures libres. Comme en patinage. Sauf que notre ami Dédé, ex-rugbyman, n’est pas Philippe Candeloro. Et que c’est moins facile pour que cela glisse tout seul.
Figures imposées par une partie du parti socialiste (après tout, qu’un parti veuille acquérir son indépendance par rapport à un autre, en l’occurrence le PCF local, et peser sa propre existence n’est pas illogique), et par son « supérieur » régional, Big Georges Frêche, qui voulait « tuer » Liberti et favoriser la réélection du maire sortant F. Commeinhes en vue de la « grande Agglo de fusion Montpellier-Sète ».
Et figures libres car André Lubrano ne souhaitait pas (sic lui- même) repartir en tandem avec F . Liberti, reprochant certaines méthodes et actions de leur mandat commun 1996-2001.
Cela a-t-il réellement coûté la victoire à la Gauche ? Nul ne le saura jamais.
André Lubrano a été envoyé en partie en service commandé. Et en bon soldat il n’a pas hésité à se sacrifier. Il a peut-être aussi pensé par lui-même qu’il pouvait gagner la mairie. Et certains ont eu beau jeu de le lui laisser croire pour arranger leurs affaires.
Mais de là à entreprendre une campagne de placardage public en attaquant l'homme et ses choix ! Cela est « digne » de certains pays ou d’une autre époque, mais indigne d’une démocratie. Après tout, le positionnement d’un homme ou d’un groupe est respectable. Quels que soient les choix, en dehors de toute position extrémiste. André Lubrano a eu le courage de défendre ses positions. Et même si je n’en partage pas certaines, je soutiens la légitimité de son combat politique dans le principe de la pluralité démocratique. Il est temps que certains comprennent que désigner ainsi à la vindicte populaire ou persécuter jusqu’à son domicile se rapprochent de certains faits de sinistres mémoires. De l’Inquisition au Nazisme, en passant par le stalinisme, les juntes d’Amériques Latines ou centrales… et la Chine depuis des dizaines d’années.
Au même plan que l’horrible banderole placé par de pseudo supporteurs du PSG samedi soir en finale de Coupe de France, faisant preuve de racisme envers les supporteurs lensois (les Ch’tis)…Attention, car le racisme commence ainsi : ne pas accepter une différence de point de vue et appeler à « tuer » l’autre ! Tiens, ça me rappelle quelque chose !

14:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (38)

27 mars 2008

Complainte…électorale

Ainsi donc, une plainte contre X a été déposée par François Liberti pour fraudes électorales présumées lors de la dernière élection municipale sur Sète. Il s’agit de permettre d’enquêter sur du chantage à l’emploi et/ou au logement social qu’auraient exercé des proches du maire sortant sur des gens en situation sociale précaire en échange de procuration de vote. Vous noterez que le conditionnel se doit d’être employé. Car, comme je l’avais exprimé précédemment sur ce blog à propos d’une autre affaire dont la justice est saisie (celle de la vente de terrains publics à une société privée prés de la Clinique Sainte-Thérése), il faut laisser la justice suivre son cours et préserver la présomption d’innocence.
Alors j’entends déjà certains esprits se disant puritains crier à la honte, à la manipulation des mauvais perdants. Ils n’ont peut-être pas totalement tort sur ce dernier point. Mais après tout, cela n’est-il pas de « bonne guerre », le battu cherchant souvent à prendre une revanche.
Mais en l’espèce je préfère dépasser cette réflexion partisane. La recherche de la vérité est ce qui doit d’abord compter. Afin d’assainir les mœurs électorales.
Car dans le passé, combien de candidats sortants ou potentiels n’ont pas usé, je dirai même abusé, de certaines pratiques, promesses…pour arracher ou maîtriser des voix ? Les invalidations ici et là passées en sont la preuve. Et d’autres sont passées au travers des mailles de la justice…mais d’aucuns en connaissent quelques éléments ici et là.
Il n’est donc pas à craindre que la justice se penche sur toute suspicion. Au contraire, il faut s’en féliciter. Histoire de lever des doutes…ou de faire cesser des mœurs contraires à la dignité humaine et au principe de la libre expression démocratique. Quel qu’en soit l’auteur. La politique doit se faire autrement. Illusoire ? J’espère que non.

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (33)

21 mars 2008

Trêve pascale

A la lecture de certains échanges sur ce blog, permettez-moi de vous faire part de mon sentiment, ma compréhension mais aussi quelques éléments de réflexion.
Au lendemain d'un scrutin et de ce que l'on appelle une "bataille" électorale, certains ont la victoire modeste, d'autres hautaine et sont empreints de suffisance.
De l'autre côté, certains ont la défaite humble, d'autres revancharde et sont aigris, amers. Tout débat entre ces divers aspects n'est pas forcément un débat neutre, avec le recul nécessaire. A la lecture de bon nombre de commentaires sur mon blog depuis dimanche dernier, je lis peu de réflexion, de distance, de part et d'autre. Et beaucoup d'attaques. Peu ou rien sur le fond. Et on vient y attaquer des personnes...qui ne sont même pas l'auteur du blog. Aprés tout, comme je l'ai déjà écrit, laissons les gens s'installer. Et attendons leur programme d'actions...
Je vous incite donc à respecter en quelque sorte une trêve pascale. Histoire de ne pas "casser les oeufs" à tout va et sans discernement. Histoire de continuer à prendre du recul et de vous poser (et de nous poser) quelques éléments réels de réflexion. Afin que ce blog puisse continuer d'exister sans devenir, comme d'aucuns veulent le faire à la lecture de quelques échanges, un terrain de règlement de comptes. Il doit être d'abord le terrain de mes réflexions propres citoyennes, et contribuer au débat, au dialogue. Et non un terrain d'insultes ou de mises en cause sans fondement. Aprés tout, le week-end pascal n'est-il pas en religion celui de la résurrection ? Et pour celles et ceux qui sont athés (ou plutôt non catholiques), en ce début de printemps, celui d'un changement de saison et d'un certain renouveau ? Vous voulez vous exprimez ? Alors parlons par exemple du regard que vous portez sur une campagne avec le recul ? Sans esprit partisan. Mais à l'heure où au Tibet certains n'ont pas droit d'expression et sont réprimés, que pensez-vous par exemple de la présence de cinq listes sur le scrutin municipal sétois ? Un plus...ou préférez-vous la bipolarisation? Que pensez-vous des abstentionnistes ? Voilà de quoi débattre...et patienter. A lundi ! Et bon week-end !

15:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (99)