Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 juin 2008

Chronique d’une mort annoncée

Derrière le titre de ce formidable livre de Gabriel Garcia Marquez, une triste réalité économique. Sous couvert de défendre notre pouvoir d’achat, voici donc que le Président de la République et le Gouvernement veulent multiplier les grandes surfaces et autres hyper-, super- ou je ne sais quoi encore d’extra-marchés ! Pour faire jouer la concurrence à tout va, faire ainsi baisser les prix et soulager notre porte-monnaie de quelques centimes d’euros.
Ce ne sera en fait qu’une bombe fiscale à retardement.
En effet, croyez-vous que les dites « grandes surfaces » rogneront sur leurs marges ?
Que nenni.
Elles accentueront leurs procédés actuels : rogner sur les marges et les bénéfices des producteurs. A commencer par nos agriculteurs, vignerons, pêcheurs et autres petites gens. Sous prétexte de la concurrence internationale. Les faisant même vendre à perte par moment pour les débarrasser en urgence d’une production périssable (pour le consommable) menacée de non-vente.
Et croyez-vous que ces professions vont mourir en silence ? Que nenni encore ! Elles se tourneront vers le Gouvernement pour obtenir des bouffées d’oxygène financières. A la charge…des contribuables encore.
Par ailleurs, c’est la qualité des produits qui souffrira aussi de cette course aux prix bas : on mettra plus de ceci…au détriment de cela. Ou l’inverse. Et tant pis pour les conséquences sur la santé à long terme des consommateurs.
Pendant ce temps là, les grandes surfaces surferont sur de confortables marges, les patrons du CAC 40 sur des stock-options…et nous sur les crédits !
Et le petit commerce local ? Il sera lui aussi à porter bientôt au rang des « ci-gît… ».
Le problème n’est-il pas ailleurs ? Et si on commençait, pour soulager le pouvoir d’achat des gens, par rendre les impositions fiscales indirectes plus en rapport avec les revenus ?
On en revient par exemple au problème actuel du carburant : payé par tous pour le même usage vital…mais avec des revenus différents.
Oui, je suis favorable à un carburant détaxé, à un développement d’autres formes de transports…mais au retour d’une vignette voiture imposant fortement les grosses cylindrées (et interdiction des modèles polluants !) et plus faiblement les petites. Au prorata de l’avis d’imposition fiscale.
Le juste équilibre…vital, non ?

10:40 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.