Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 juin 2008

Des citoyens vigilants

Qu'allions-nous faire aux lendemains des élections municipales de mars dernier?

Tout d'abord respecter le choix majoritaire et laisser, c'est normal, à la "nouvelle" équipe le temps de se mettre au travail. Mais rester aussi des citoyens vigilants. Car quel que soit le choix majoritaire d'électeurs, un mandat électoral n’est pas un chèque en blanc.

Sollicitée au lendemain de notre résultat du premier tour des élections (prés de 1.600 voix en notre faveur pour une première participation) par bon nombre de gens pour continuer notre action de réflexion citoyenne, notre liste « Sète à Vous…Maintenant ! » avait décidé de se constituer en association.
Mais avant tout, comme nous l'avions déjà fait en préambule au dépôt de notre liste, mais aussi avant le premier tour des municipales, et dans le droit fil de notre philosophie fédératrice citoyenne, au-delà des barrières partisanes et en dehors des diktats de partis politiques, nous nous sommes à nouveau rapproché de l’association Sétois avant Tout, qui avait porté une autre liste en dehors des partis, la liste "J'aime Sète!".
Cette dernière, à la majorité de ses adhérents lors de sa dernière assemblée générale, a entériné un rapprochement avec nous, qui débouche aujourd’hui sur la création de

cette nouvelle association, FORCE CITOYENNE.

J'aurais l'honneur de la présider pour les deux premières années à venir, en tant que personnalité non encartée de la société civile. Les deux vice-présidents seront Anne-Marie Fornet, qui avait été désignée comme porte-parole dans le cadre de cette création par l'association "Sétois avant Tout" et ex-liste "J'aime Sète!" (Guy Virducci son leader souhaitant pour l'instant prendre un peu de recul), prochainement conseillère régionale UMP en remplaçant de Jacques Domergue, et Grégory Namiech, ex-cadre du Parti Socialiste, qui était mon directeur de campagne.
Cette nouvelle association fédératrice a été présenté hier samedi 7 juin, en conférence de presse, devant une trentaine de membres du Conseil d’Administration et d’ adhérents présents.

Dans les prochains jours,
un site internet www.forcecitoyenne.fr
verra le jour pour présenter cette association dont le but est d’abord
d’être une présence citoyenne indépendante de tout parti afin de veiller à la préservation de l’intérêt général des habitants sétois. Elle se veut une force d’opposition constructive et non systématique.

C’est ainsi que dans la foulée de sa création, FORCE CITOYENNE s’est félicité du changement d’attitude du maire de Sète, François Commeinhes, qui prêchait la fusion avec l’Agglomération de Montpellier lors de la dernière campagne des Municipales, soucieux aujourd’hui d’avoir d’abord des dossiers concrets pour entamer de véritables discussions. Heureusement qu’en 2006 sa proposition de fusion avait été rejetée d’une voix en conseil d’Agglomération Sète-Bassin de Thau ! Il n’y avait pas de dossiers concrets à l’époque.

Par ailleurs, FORCE CITOYENNE souhaite la publication aux citoyens des trois derniers budgets du club de football du FC Sète, afin de comprendre le trou de prés de 300.000 € annoncé aujourd’hui par son président…alors qu’il y a trois mois tout allait bien dans le meilleur des mondes. La Ville étant sollicitée au titre de son implication dans la gestion du club et du partenariat public, il est normal que le contribuable sétois connaisse les raisons de ce déficit et les impacts éventuels sur le budget ou le patrimoine de la Ville.

De même, FORCE CITOYENNE demande la publication aux citoyens des trois derniers budgets du Musée International des Arts Modestes, en s’étonnant que le budget annuel alloué directement et indirectement par la Ville à l’association qui le gère (prés de 180.000 €), deuxième budget culturel associatif sétois, ne débouche que sur une seule exposition annuelle.
Et nous proposons à la Ville d’établir désormais des conventions écrites partenariales avec les associations, et d’exercer un contrôle régulier des utilisations des subventions publiques.
Ceci bien sûr dans l’intérêt et de la collectivité publique et de ses contribuables, mais aussi des structures associatives elles-mêmes.

Dans les prochains jours, toutes celles et tous ceux qui souhaiteront nous rejoindre en dehors du cadre des partis, tout en conservant leur sensibilité (en dehors de tout extrémisme), pourront travailler au sein de commission.
Et apporter ainsi leur pierre à l'avenir de Sète et à sa préservation, dans un juste équilibre.

09:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

De mémoire une collectivité territoriale doit obligatoirement passer une convention avec les associations qui perçoivent une aide dont le seuil est de
23 000,00€, 2,3 millions d'euros pour les clubs sportifs.

En ce qui concerne les comptes de ces associations, ils sont communiqués par la commune aux élus municipaux qui en font la demande ainsi qu'à toute personne intéressée (articles L.2121-13 et L.2121-26 du code général des collectivités territoriales), il en est de même des comptes des organismes non dotés d'un comptable public et pour lesquels la commune détient au moins 33% du capital ou a garanti un emprunt ou a versé une subvention supérieure à 75 000,00€ ou représentant plus de 50% du produit figurant au compte de résultat de l'organisme et dépassant le seuil prévu par le troisième alinéa de l'article 10 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000.

En ce qui concerne votre rapprochement avec une autre association, je reste sceptique sur votre future indépendance.

Écrit par : max | 10 juin 2008

Merci de ces renseignements Max, qui vont dans le droit fil de notre demande de transparence. Et renforce donc celle d'obtenir ces comptes.
Concernant "ma future indépendance", merci de m'indiquer ce qui pourrait la mettre en danger, car pour l'heure il me semble qu'aucune entrave à ma liberté de penser ne pèse sur moi...
Cordialement,

Écrit par : Philippe Sans | 10 juin 2008

Bonjour ,
Le 11juin, midi libre, on peut lire que la municipalité va racheté pour 400000€ au FC Sète les actifs immobiliers qu'elle lui avendu en 2001,sauf que ces actifs sont toujours restés dans le domaine public! Ubuesque non?+ une subvention exceptionnelle de 400000€ +450000€ de subventions "TRADITIONNELLES(mdr)"! soit un total de1,2M€... soit à peu prés 30€ par Sétois enfants compris!
Tout ça pour quoi?...une relégation.

N'y a-t-il pas d'autres secteurs plus "vitaux" pour les sétois ou dépenser cet argent?

Je ne suis pas juge de la tenue des comptes du club, mais enfin je m' étonne que le Président responsable de ce bilan se retrouve aux manettes de la ville.

Et ce qui me géne le plus,c'est que d'autres secteurs comme le logement social, la précarité de centaines de famille,les écoles ne bénéficient pas de cet mane.

Il me parait cohérent qu' avant de faire une vitrine,on y acquiert d'abord ce qu'on va mettre dedans.Le préstige est une chose, le vital une autre.

Alors Force Citoyenne,demande des comptes.Mais nous sommes déjà au pied du mur.

Ideme pour le Miam, jolie vitrine avec un nom...mais quoi d'autres?
Alors que de toute petites associations présentent plusieurs expos par an, avec des moyens de communication ridicules.
Monsieur le Maire y est réguliérement invité, combien de fois s'y rend-t-il?
Par contre au Miam, il est présent à chaque inauguration...

C'est oublier que l' Art est pluriel, que les Artistes sont nombreux,et le talent aussi.Alors pourquoi cette concentration de fond pour le Miam et les miettes pour les autres.

Écrit par : frank | 14 juin 2008

Les commentaires sont fermés.