Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 juillet 2008

Hippocrate…ou hypocrite ?

Les réactions de certains politiques sétois ces derniers jours au projet immobilier sur un terrain jouxtant le Centre Intercommunal Hospitalier de Sète, pourraient prêter à sourire. Entre un maire qui n’est pas au courant des désirs d’extension de l’hôpital, alors qu’il a des représentants au Conseil d’Administration, et des socialistes qui ne se souviennent plus d’avoir été aux affaires.

Mais au-delà de ces « petits mensonges entre amis », le problème est plus important qu’il n’y parait : c’est celui tout d’abord de l’avenir de cet hôpital.
S’il ne peut s’ancrer plus encore dans le besoin du terrain (sans jeu de mot) local, il risque fort de se voir peu à peu dépecer de ses moyens, dans le cadre de la grande recentralisation actuelle des équipements publics. Cela se ferait au profit des structures montpelliéraines…ou de cliniques privées plus proches.
Conserver ses urgences est chose vitale pour tout notre bassin. Et si son héliport est déplacé (momentanément ?), quid de leur avenir ?
Certains dit-on verraient aussi d’un bon oeil le déplacement de cet hôpital hors de Sète, dans une zone plus intercommunale. Si cela doit être mûri dans l’intérêt général des habitants de l’agglomération Sète-Bassin de Thau, pourquoi pas. Si cela doit être pensé pour des intérêts particuliers, immobiliers ou autres, c’est autre chose !

C’est aussi la question de la spécificité urbaine et patrimoniale sétoise.
J’ai eu l’occasion de dénoncer, lors de ma campagne municipale, la course effrénée que certains semblent vouloir entreprendre à l’augmentation démographique sur un territoire sétois limité. Protéger et rénover le parc immobilier existant aux caractéristiques patrimoniales et architecturales attractives se doit d’être une priorité. Renouveler celui qui est obsolète avec des constructions nouvelles, aussi. Tout comme développer des programmes immobiliers intégrés dans un véritable espace pensé, en environnement durable.

Mais faire disparaître à coup de tronçonneuse des parcelles entières au profit de grands programmes à échelle démesurée est aujourd’hui à l’encontre d’une ville équilibrée. Tout comme ne pas réfléchir à la place de tels espaces dans le développement urbain futur.

Voilà pourquoi il était temps de définir de nouvelles règles d’urbanisme sur Sète, dans le cadre d’un Plan Local établi en concertation avec les professionnels de l’immobilier et de la construction, les riverains, les associations de quartier et de protection de l’environnement. Le tout dans la droite ligne des futures prescriptions déjà connues du Schéma de Cohérence Territoriale d’agglomération.

Là encore malheureusement, on semble depuis six ans, et la mise en révision du plan d'urbanisme sur Sète, ne pas dégager de réflexion à long terme. Celle que doit avoir tout bon urbaniste et tout bon politique. A moins que l’objectif réel, et alors autant le dire de manière claire et assumée, soit de porter Sète à 60.000 ou 70.000 habitants ! Ce serait alors la perte de notre identité propre au détriment d’une nouvelle, plus « neutre ». A moins encore que cette réflexion ne soit gardée secrète pour l’heure…Elle serait pourtant intéressante. Ne serait-ce que pour un débat démocratique.

15:00 Publié dans Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

Quid de l' avenir des urgences?de notre Hopital?

Que le Maire bétonnne à tout va est loin d' être un scoop, puisque cela fait 6 ans que cela dure.
Ce dernier est le patron d'une clinique sur Séte, si l'hopital vient à moyen ou long terme à disparaitre sera tout bénéfice pour cette derniére.
Car quand même , il s'agit d'une sacrée coïncidence que Mr Commheines ait racheté des terrains avoisinant sa clinique pour agrandir et dans le même temps coupé l' herbe sous le pied de l' hopital pour ses désirs d'extention.

Sète est déjà défigurée.A coté de ED aussi on coupe des arbres...

Alors tout le monde , moi compris , va y aller de son écoeurement, de sa petite révolte,de son mécontentement sur ce blog.Bien!

Mais 100 jours se sont déroulés depuis les élections: Quelles nouvelles de Deniveau et sa solution fantome pour l' usine qui pue? Qu'en est -il des affaires de procurations mises à jours par Mr Reilles? Le FC Séte? Les Mal logés? et toutes ces questions débattues ici même?

Alors que peut-on faire de concret mis a part raler?

Que peut on faire pour virer Machin Broad de ce terrain et laisser cet hopital vivre?
Dans le patronyme "FORCE CITOYENNE", il ya force: Montrons là , bougeons ,TOUS!!!

Écrit par : frank | 14 juillet 2008

La Force Franck, c'est d'abord l'union. Rejoignez-nous...

Écrit par : Philippe Sans | 14 juillet 2008

L'union fait la force!
Au delà des idées politiques différentes des miennes, j'ai adhéré a "Force Citoyenne" pour justement faire 'bouger" les choses et être là pour faire respecter les lois. Pour la démocratie et le pluralisme représentatif des citoyens Sètois.
Il n'y a pas que "force" mais aussi "citoyenne". J'ai rencontré et apris a connaître des gens qui ont oeuvré pour leur ville et se sont impliqués certains ont eu le courage de dire "NON" c'est dur de dire non et courageux!
-Assez des mensonges et promesses de polichinelle!
-Assez de la main mise sur la ville et des copains des copains!
NUL N'EST SENSE IGNORER LA LOI! même le 1er magistra de la ville.
Adhérente aussi d'une assos pour l'environnement je peux vous dire que nous sommes les pots de terre contre le pot de fer et malgré tout les bâtons dans les roues nous nous battons.
CORDIALEMENT ET DEMOCRATIVEMENT C.D

Écrit par : CD | 14 juillet 2008

Bonjour Philippe,
Je n' attends que ça: adherer a l' association... Tu le sais.
Donnes moi des nouvelles pour le faire.
Mais il n' en reste pas moins qu'il faudra des moyens d' actions.
a bientot.

Écrit par : frank | 14 juillet 2008

L'immobilier est une préoccupation municipale de tous les instants. Ainsi de peur de trop grever les terrains à St Pierre de Chartreuse, le maire a vendu les chalets St Hugues... ça ne servait à rien: quelques enfants (toutes les écoles de Sète), quelques vieux (tous ceux qui en faisaient la demande), quelques clubs (il n'y avait qu'à réserver) et ça ne rapportait rien (à la municipalité). Faire découvrir la montagne aux enfants, tous les deux ans au moins pendant toute leur scolarité, c'est parfaitement inutile. Aérer un peu nos anciens qui sinon ne bougeraient pas, c'est de l'argent jeté. Le pire étant que ces séjours étaient facturés selon les revenus de chacun, quelle idée rétrograde!! Non, l'équipe municipale en place a bien raison: que chacun emmène ses propres enfants où il peut, la mairie n'est pas là pour faire du social...manquerait plus que ça! Pareil pour l'hôpital, il n'est pas logique de bloquer les terrains qui peuvent rapporter alors que le "machin" est condamné à disparaitre, puisqu'il y a une clinique privée qui va s'agrandir et, forcément, être plus performante puisque c'est plus cher. Cher Philippe, un peu de discernement!

Écrit par : Régis | 14 juillet 2008

MANIFESTONS CONTRE LES ARBRES !! Y EN A MARRE DE TOUS CES PINS !! VIVE L'ECOLOGIE à 2 NIVEAUX, Euh, à DENIVEAU !

Écrit par : le gabian | 14 juillet 2008

600 000 euro saint hugues = un gouffre financier pour la municipalité,
800 000 euro FC Sète = un simple accident de trésorerie (GIORDANO MIDI LIBRE 12 07 08)
Si le FC se plante l'année prochaine que va vendre notre cher César?
MANIFESTATION CONTRE LA CONNERIE TOUT COURT!
Cordialement, Blonde.

Écrit par : Blonde | 15 juillet 2008

Bon, plus sérieusement, qu'est-ce qu'on fait ?
On pourrait par exemple se faire un pique nique (midi, ou le soir, sympa aussi, la soirée ?) sur un lieu bien senti ? Genre Marcenac... ou autre, on a que l'embarras du choix ! facile de rentrer, en parler auparavant à la Presse, sur nos blogs habituels lancer des invit', Faire parler de ça, que les gens qu'on ne touche pas habituellement le soient... Enfin je sais pas. On a assez parlé, on est d'accord, des associations de riverains nous suivraient. Alors maintenant ? Petit rappel de sagesse gabiane : les pique-nique et autres sit-in sont plus agréables en été qu'en hiver !
Que la force (citoyenne) soit avec nous !

Écrit par : le gabian | 16 juillet 2008

Voilà quelques bonnes idées le Gabian...L'occasion aussi de se rencontrer autour d'un thème commun : comment faire évoluer Sète sans qu'il (ou elle?) perde son âme? N'hésitez pas à me contacter pour en parler ensemble. mon mail : president@forcecitoyenne.fr

A bientôt

Écrit par : Philippe Sans | 17 juillet 2008

Euh, à DEVINEAU !

Écrit par : le gabian | 17 juillet 2008

Tous ces articles sont trés bien et je les rejoinds.
Cependant, je suis comme le gabian, il faut maintenant agir et les dossiers sont nombreux.
Les terrains de Roanne
Les pompiers
Les immeubles du Perimetre de restauration de l'ile Sud où le maire brandit la DUP (déclaration d'utilité publique) à la manière du 49.3 pour faire expulser les commerçants et habitants et vendre aux promoteurs.
le dynamitage illégal de la colline
La buvette des Pierres Blanches transformée en restaurant sans autorisation
Alors que les citoyens que nous sommes et la force que nous voulons insufler
se mette enfin en marche

Écrit par : mc | 26 juillet 2008

Ce conseil était "imagé". Une photo aérienne géante pour support le Maire nous a fait un exposé (plat comme la photo).
Donc si j'ai tout bien compris, la partie gauche (contre le mur des immeubles de la croix de Marcenac) est vendue par le "fils Roanne" a koffmann, la partie droite (coté hopital) est propriété de la "fille Roanne".
Ces deux terrains sont séparés par un passage en longeur.
Les futurs immeubles se trouverons sur la partie la plus éloignée de l'hopital.
Pour la hauteur des immeubles (?) très franchement pas d'indications je sais pas si ca gène ou pas!
Personnellement je pense que l'idéal serrait que l'héliport soit mis en hauteur et que dessous il y ai un batiment (urgences par expl ce qui dégagerait des locaux pour le centre de dialyse et maison médicale) et que les terrains de la "fille roanne" soit transformés en parking pour l'hopital.
Et faire en sorte que tous ces travaux soit fait en même temps pour ne pas bloquer l'héliport pendant des années!
Cela dit, encore une fois c'est la façon de faire qui dérange, car là aussi, si le maire prenait la peine de consulter toutes les personnes consernées il n'y aurait pas tous ces bloquages!
4 juillet le Maire a réunis des "professionnels" du logement (lire gazette n°125), banquiers, notaires, agentd immobiliers... pas d'asso! que des gens 'd'argent", cherchez l'erreur!
Qn'en pense l'urbaniste que tu est Philippe?

Écrit par : CD | 26 juillet 2008

suite...
Un maire avant de donner un permis de construire, ne devrait il pas consulter tous les spécialistes, les assos, les riverains intéressés en prenant compte, HO! combien important! que l'hopital est le 1er conserné et que sur ses parkings un centre de dialyse et une maison médicale d'une grande nécéssité pour la population restera sur un parking dans des pré-fabriqués.
Peut on en étant Maire et surtout médecin ignorer ces faits?
Je prends le parti de ne pas faire de l'opposition pour opposition, mais ce qui ressort de cette affaire "terrains de roanne" c'est de la SUSPICION et pour cause!
Démocrativement CD

Écrit par : CD | 26 juillet 2008

Qu'en pense l'urbaniste que tu es Philippe? (c'est corrigé) oups!
cordialement CD

Écrit par : CD | 26 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.