Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 novembre 2008

Et hop…tout disparaît

En quelques jours, j’ai eu l’occasion d’assister à deux véritables tours de passe-passe politiciens dignes des plus grands magiciens !

Tout d’abord en tant que journaliste et citoyen concerné par la réforme de l’audiovisuel public.
Travaillant dans ce qui va être l’entreprise unique France Télévision (évolution nécessaire d’unification à mon sens, gage d’une meilleure gestion des deniers publics, d’une mutualisation des moyens et des politiques), je suis plutôt favorable à la suppression de la publicité sur les chaînes télévisuelles publiques. Tout au moins après certaines heures. Et pourquoi pas même complètement, à commencer entre les programmes destinés à la jeunesse, prise pour « cible » par les flèches du mercantilisme irréfléchi parfois.
Or les promesses gouvernementales de compenser cette suppression de rentrées publicitaires tenaient d’abord sur les taxations des rentrées dont allaient bénéficier les chaînes privées peu à peu en position de monopole d’écrans publicitaires. Tout comme les opérateurs téléphoniques diffusant aujourd’hui des programmes télévisuels sur leurs écrans de téléphones…sans payer quoique ce soit ! Et voici qu’en un tour de passe-passe les élus de la Majorité ont rabaissé les taxes prévues, accentuant encore à quelques semaines de Noël les cadeaux faits aux privés ! Lobby, lobby…quand tu nous tiens !

Ensuite en tant que citoyen sétois…et journaliste observateur des méthodes politiciennes depuis maintenant vingt ans ! Au conseil municipal de Sète de mardi dernier, j’ai assisté à un véritable dialogue instructif sur le fond entre une élue de la majorité et un élu de l’opposition au sujet du fameux Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Débat que le maire a refusé à ce jour, y compris à sa propre équipe (sauf un ou deux élus), ne réunissant une Commission d’urbanisme que quelques jours à peine avant ce deuxième conseil après avoir retiré du vote ce même PADD lors du conseil précédent sous la pression de l’une de ses élues à l’Environnement non consultée (voir note précédente sur ce blog) !

Encore plus fort notre Garcimore local : en quelques tours de passe-passe, il a fait passer le nombre de logements prévus dans ce PADD pour l’évolution « mesurée » de la Ville qu’il souhaite de 4.000 à…1.500 environ !
Lobby, lobby…quand tu nous tiens !


Car en effet, ce n’est pas le PADD qui fixe le nombre de logements qu’une ville peut « absorber »…mais le document suivant, le Plan Local d’Urbanisme. En révision depuis le 18 juillet 2002 (le maire magicien l’a confirmé en ouverture du Conseil Municipal…), celui-ci devra donc donner des coefficients de constructions (en hauteur et en surface) en rapport avec ce tour de passe-passe. Attendons donc ce nouveau tour de magie…

11:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

"Et pourquoi pas même complètement, à commencer entre les programmes destinés à la jeunesse, prise pour « cible » par les flèches du mercantilisme irréfléchi parfois"...

On peut aussi, nous parents,ne pas laisser nos enfants devant le petit écran. Facile de condamner les publicitaires...

Plus sérieusement, sur les tours de passe-passe locaux :
Ayant assisté à ce CM, il est évident pour reprendre un terme de la joute verbale, c'est un "hold-up" sur le fond (Etait-il necessaire de voter le PADD maintenant, dans ces conditions ?) et sur la forme (Refus de dialogue, mépris)...

Abracadabra

Écrit par : Emma | 27 novembre 2008

je partage votre avis Emma sur la responsabilité des parents. Même si les enfants n'attendent parfois pas l'avis de ces derniers pour se planter devant la télé...
Pour le reste, j'attends avec impatience comment on va présenter réellement le Plan Local d'Urbanisme à la population sétoise et aux associations. Comment on va les associer à une réflexion...déjà terminée puisque le PLU est en révision depuis 6 ans, record national en passe d'être battu pour une ville de 40 à 45.000 habitants !?

Écrit par : phsans | 29 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.