Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 mars 2009

Courageuse Marion Devineau !

Pas facile dans une majorité politique municipale d’exprimer son désaccord.
Que ce soit en interne déjà : la demande d’explications gênantes peut rapidement vous faire mettre à l’écart, ou vous faire tomber en disgrâce. Pénalisant ainsi certains carriéristes…
Mais aussi en externe.
Pour preuve, l’excommunication par le maire de Sète de son élue Marion Devineau voici quelques mois. Je ne reviendrai pas sur les raisons de leurs divergences. Mais force est de constater, au dernier conseil municipal auquel j’ai assisté, que la désormais élue libre a le courage de continuer à poser les questions qui dérangent. Et que tout bon élu ou tout bon citoyen devrait se poser. Puisqu’elles concernent l’argent public et son utilisation. Parfois même son gaspillage.
Le courage alors que, dans les rangs de ses anciens colistiers, certains n’hésitent pas à la railler, la moquer…voir même la « menacer » oralement. Oubliant un peu vite que (se) poser des questions est une des nécessités de la vie démocratique et de la représentativité publique et politique.

12:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (45)

Commentaires

Philippe
Au-delà de votre remarque, ces séances du Conseil Municipal sont elles vraiment un haut lieu de la démocratie quand le Maire coupe les micros des élus d'opposition?

Marion Devineau si active dans la campagne électorale 2008 du moins sur différents blogs est victime de sa naïveté.

Écrit par : max | 06 mars 2009

Je n'étais malheureusement pas présent lorsqu'en début de séance, le maire a coupé le micro à l'opposition. Il m'est difficile de juger donc de la nécessité d'interrompre ou pas le débat de la part du premier édile d'une manière aussi unilatérale. En ce qui me concerne cependant, je pense que le dialogue doit pouvoir être respectueux d'un véritable échange. Et qu'un débat peut être clos de manière plus respectueuse...
Je me souviens effectivement de l'activisme engagé de Marion Devineau sur ce même blog pendant et au lendemain de la campagne des municipales... Concernant la naÏveté, elle a malheureusement été le lot de bien des campagnes et bien des soutiens depuis longtemps. Et dans tous les bords...

Écrit par : Philippe Sans | 06 mars 2009

Je salue le courage de Marion Devineau, d'avoir à affronter la vindicte de ses ex coéquipiers et d'avoir à le faire seule. Chapeau!
Victime de la coupure de micro au dernier conseil, je vous fais parvenir le texte que j'ai envoyé à Midi Libre suite à un article: "il y a opposition et opposition" texte explicatif de mon état d'exaspération.
Mais je dois aussi être victime de ma naîveté
05/03/2009 à 18h59 | jack
Je réagis en mon nom et non au nom du groupe.Il n'y avait rien de prémédité. Nous sommes face à une municipalité qui ne veut pas débattre. C'est le parcours du combattant pour obtenir la moindre information. Nous avons du intervenir quatre fois en conseil municipal pour obtenir la création de commissions municipales alors qu'elles existent dans la plupart des communes. Une fois créées il ne s'y passe rien malgré nos propositions de sujets à mettre à l'ordre du jour. Savez vous que pour la dernière commisssion urbanisme on nous a convoqué la veille pour examiner une seule question: une convention avec la CABT pour la gestion de postes de relèvement. Sujet certainement primordial pour la ville de Sète! Alors que l'on ne soit pas étonné si nous posons des questions, si nous essayons de savoir ce qui se passe. Mais pour le maire c'est être procédurier (c'est le terme employé mardi soir). mais en fait nous sommes gênants avec nos questions. Vous dîtes que la majorité est moins conciliante avec Madame Devineau qu'avec l'opposition classique. Est ce être conciliant que de dire "allez on passe au vote" quand notre insistance devient gênante? Est ce être conciliant que de couper un micro alors qu'aucun propos outrancier n'était prononcé? Et pensez vous que le maire a plus de "considération" pour nous que pour M.Devineau lorsque nous le questionnons? Nous, cela fait un an que nous sommes sur la brêche, que nous questionnons, que nous faisons des propositions. Nous préparons studieusement les conseils municipaux. Nous ne versons pas dans l'opposition systématique mais il arrive un moment où il y a des gouttes d'eau qui font déborder le vase. Cela arrive aussi à l'assemblée nationale! Jacques Montagard

Écrit par : montagard | 06 mars 2009

Je trouve en effet inconcevable qu'une Municipalité mette déjà six mois avant d'installer ses commissions municipales...surtout lorsqu'elle se succède à elle même et qu'elle connait donc (ou qu'elle est censée connaître) le fonctionnement de la Ville! Et plus encore que la Commission de l'urbanisme ne soit pas dans le nombre...au départ. Question on ne peut plus importante pour l'avenir de notre ville !

Écrit par : Philippe Sans | 07 mars 2009

philippe

Pour votre gouverne, je n'assiste pas aux réunions du Conseil Municipal mais je lis la presse, observe et raisonne.

Dans tous les cas la vie démocratique d'une collectivité mérite le débat même s'il dérange, irrite ou froisse les esprits.

J'ai connu un Maire à Sète qui n'aimait pas être contrarié ce qui a mis fin prématurément à son mandat, pourtant à terme le débat a été obligatoire, la loi l'imposant, avec une certaine expérience je pense que le même processus est en marche et rien ne l'arrêtera, il suffit d"être persévérant, intelligent et patient, je vous ai dit qu'au moment voulu je participerai à un nouvel essor pour Sète si tous les opposants savent se réunir.

Écrit par : max | 07 mars 2009

La démocratie locale existe t elle vaste question qui pourrait se poser quelque soit la municipalité. Le principe de la démocratie et de l Agora est transféré maintenant vers les blogs.
La deuxiéme étape serait que la force des blogs puissent se méler au débat concret. La c est une autre histoire entre l'élu et l opinion

Écrit par : giordano | 07 mars 2009

Il ne s'agit pas de s'y mêler, mais plutôt de l'apporter, voire de l'imposer, ce débat, ne croyez-vous pas? Et ce qui froisse les élus, c'est que ce débat naisse un peu partout, est visible à n'importe qui, avec des difficultés nouvelles à le réguler.

Écrit par : le gabian | 07 mars 2009

A le réguler...et aussi à veiller à ce que de fausses informations n'y prennent naissance et ne s'en servent pour se diffuser. Malgré ce, le blog est bien un espace de liberté et de dialogue.
Pour reprendre ce qui est dit plus haut, la démocratie locale se doit d'exister. L'élu est certes élu pour gouverner, pour diriger sur la base de propositions et d'un programme (normalement). Il n'en doit pas pour autant se revêtir d'un blanc-seing hypothétique pour toutes ses actions. La concertation, le dialogue, l'opposition doivent continuer à exister. Et permettre ensuite à une majorité de se prononcer en conseil municipal. C'est la règle de notre démocratie.

Écrit par : Philippe Sans | 07 mars 2009

La génération de Marion, qui est très élargie, n'est pas prête, elle aussi, à se laisser faire... Nous la soutenons,certes dans l'ombre et malgré quelques divergences avec elle. Mais nous soutenons sa vivacité et son intelligence, si quelqu'un parle à la légère de Marion je la défendrai, dans le cadre, biensûr, d'une même opinion. On s'est souvant "crêpé le chignon" mais chacune a tjs dit son point de vue. Je la connais depuis 35 ans, c'est vous dire...
Ses défauts elle en a, comme nous tous, par ex : commencer une phrase avec elle, est un véritable parcours d'un combattant. Mais quel punch sacré Marion. Continue.

Écrit par : Caro | 07 mars 2009

L'écrit de P.Sans au dessus est un peu ambigu. Vous parlez de concertation, de dialogue, d'opposition qui doit exister et permettre à une majorité de s exprimer.
Mais QUELLE MAJORITE doit s exprimer celle des urnes, celle de l opinion, celle de la concertation, celle du dialogue?
Bien sur celle des urnes c est pourquoi les blogs et l opinion deviennent une force démocratique

Écrit par : giordano | 07 mars 2009

C'est qui le Gabian ? Max ? Montagard ? Pour qui roulent-ils exactement ? Quel intérêt de se mêler de politique anonymement ? Moi, je m'appelle Pierre Lasne et je roule pour Philippe Sans. C'est clair. Pourtant je reconnais que le service communication de M. Comheinnes (je ne sais jamais où on met le "h" muet, mille excuses M.Le maire) fait du bon travail. Ce jeu de l'oie sur les incivilités est génialissime. Et par ailleurs, on a aujourd'hui la preuve que le Maire et son équipe savent reconnaître où sont les bonnes idées puisque "Cultivons nos talents" faisait partie du programme de Sete A Vous Maintenant pendant la campagne municipale de 2008 ! Tous les espoirs nous sont permis. Et arrêtez de vous plaindre quand on vous coupe le micro en séance de conseil municipal ! Vous n'avez qu'à vous pointer avec des porte-voix !

Écrit par : Lasne | 08 mars 2009

Mr Sans
Merci pour votre "billet", mais permettez moi, en cette belle journée ensoleillée de la femme un commentaire....et un souhait.
J'ai fait le choix , et j'ai eu la chance d'avoir une situation matérielle qui me permette de ne dépendre " financièrement " de personne, et de rester libre de ma parole.
Beaucoup d'entre nous n'ont malheureusement pas cette chance de pouvoir choisir et pour certains l'anonymat reste le seul moyen de s'exprimer.
Mon souhait serait que tout être humain puisse penser et parler librement, sans crainte de "rétorsions"
@ pierre lasne: Mr Montagard est un élu de l'opposition qui siège au conseil municipal
Cordialement

Écrit par : marion Devineau | 08 mars 2009

La démocratie c'est le droit à l'expression et donc le droit de débattre au sein du conseil pour les élus, au sein de commissions ou autres lieux pour eux et aussi pour tous citoyens ; ce pouvoir est le pouvoir de liberté et de responsabilité au sein de la cité ; c'est le pouvoir de penser, de dire mais aussi d'agir ; la démocratie passe aussi par les actes pas seulement dans les discours.
C'est pourquoi je remercie vivement les acteurs associatifs comme Cette Evolution et les élus qui savent aussi agir quand il est nécessaire et en concertation (Cf enquête publique).
Merci parce que nous sommes alors dans la démocratie agissante et pas seulement rêvée ou attendue
Nicole Bandelier

Écrit par : Nicole Bandelier | 08 mars 2009

En cette journée de la femme, voilà deux interventions de femmes libres et indépendantes bienvenues...

Écrit par : Philippe Sans | 08 mars 2009

Merci Philippe

Nicole Bandelier

Écrit par : Nicole bandelier | 08 mars 2009

Pierre LASNE

Bien sûr que je vous connais bien et nos analyses ne sont pas toujours éloignées, je reconnais que l'anonymat n'est pas toujours agréable mais parfois forcé, mais qui était Max en 1943, vaste question et une réponse, voilà pourquoi j'ai choisi ce prénom. Je ne roule plus pour personne depuis longtemps mais pour les personnes qui m'intéressent et Philippe SANS est un homme source d'intérêts.

Écrit par : max | 09 mars 2009

Max,
Donc vous êtes préfet,
Et vous craignez pour votre vie. Vous avez peur de la gestapo municipale ? Ou plus encore de vos amis résistants communistes ?
Rassurez-vous, je ne vous en veux pas et je n'ai de leçon de "morale politique" à donner à personne. Si ça se trouve, je peux vous tutoyer... Et puis tant que vous ne dénoncez pas toutes les familles juives de la rue Alsace-Lorraine à Ben Laden, votre anonymat n'est pas trop grave...

Écrit par : Lasne | 09 mars 2009

Je Suis un peu surpris des propos de M.Lasne qui prétend que j'agis anonymement.
Rien de tel. Mon article est signé et une lecture un peu plus attentive de mon mail aurait permis à ce monsieur de savoir "pour qui je roule". Je roule pour l'intérêt de Sète car étant conseiller municipal, j'essaie d'avancer dans l'étude des dossiers. Mais ce n'est pas chose facile, le maire mettant tant d'entraves à l'exercice d'une vie démocratique où l'on peut débattre.
Alors sachez (mais je croyais que c'était explicite) que je suis l'élu auquel le maire a coupé le micro lors de la dernière séance du conseil municipal et que cela m'a particulièrement courroucé!
Je signe: Jacques MONTAGARD

Écrit par : Jacques Montagard | 09 mars 2009

Mille excuses,
Comme je n'ai pas l'honneur de vous connaître, j'ai pris votre patronyme pour un pseudo. Désolé, ça démontre mon ignorance en matière de conseillers municipaux. Je me coupe le micro !

Écrit par : Lasne | 09 mars 2009

Je dois être (déjà ?) désabusée, puisque je considère que les conseils municipaux ne sont pas, par nature, des lieux démocratiques...
Ils ne sont que l'instrument de l'image de la démocratie.
Notre société (locale, nationale ou internationale) est en train de dérailler, d'atteindre un niveau tel de compléxité, que les modes de gouvernance actuels sont insuffisants...
S'il faut saluer ceux (celle en l'espèce, ici) tentent de se débattre avec ces outils, je rejoins le Gabian en pensant qu'il ne faut pas se meler à ce débat, mais le créer, l'alimenter.
Il ne s'agit pas de choisir entre gouvernants et cinquième pouvoir, il s'agit d'habilement combiner les deux... J'ai (encore?) l'espoir que ce soit possible ! Notamment avec l'instigateur de ce blog pour notre ville.
Et n'en déplaise à Monsieur Pierre Lasne...J'avance masquée.

Écrit par : Emma | 10 mars 2009

Vive Pierrot si c'est lui et je ne suis pas antisémite, qu'il se rassure, ni communiste dans sa version dépassée, non plus, humaniste certainement!

Écrit par : max | 10 mars 2009

moi j'avance couronné.

j'ai compris pourquoi pierrot n'avait pas voté Tous Pour Sète.

Il n'a pas reconnu jacques montagard

Allez Pierrot : Rigole

Écrit par : Saint Louis | 10 mars 2009

Pierre LASNE

J'aurais pu être Préfet d'une autre France pas la France d'aujourd'hui, je ne peux me comparer à Max, il est mort pour la Liberté, gloire à lui, j'ai été confronté à l'arbitraire et à la menace physique, verbale mais j'ai su en ce temps me défendre.
Aujourd'hui je peux calmement écrire et m'exprimer librement.
La gestapo municipale je ne la connais pas, vous ne trouvez pas vos mots déplacés, quand à la population juive de Sète, laissons la en paix, elle le mérite comme tous les citoyens, parfois vous amusez la galerie, parfois vous êtes moins bon, disons que cette fois vous avez été médiocre.

Écrit par : max | 10 mars 2009

Chers anonymes,
Rassurez-vous, je vous laisse entre vous. Tant que vous ferez la loi sur ce blog, je m'abstiendrai de tout commentaire. Je préfère ma médiocrité franche et loyale et pas toujours drôle, je le reconnais, à votre anonymat toujours lâche et très triste. Adieu Philippe...

Écrit par : Lasne | 10 mars 2009

Mais qui est ce Lasne?

Écrit par : martial | 11 mars 2009

Pierre LASNE, alias Pierô, alias Peter Lane, ou encore Caraussanne, ce "sétois" d'origine normande né à Béziers que même les indiens n'ont jamais pu cerner, celui qu'un grand quoditien d'information du midi traite de "TRUBLION" a ouvert son site sur la TOILE au nez et à la barbe de la CIA ! On peut s'attendre à TOUT ! On peut s'attendre à COMMUNIQUER ... On va parler de COMMUNICATION, de LIVRES, de MUSIQUES, d'HUMOUR...

Telle est la présentation de la Une du site Internet de Pierre LASNE

Dire son vrai nom n'est pas toujours facile, ALIAS et Cie.

Écrit par : papeteaciplan | 11 mars 2009

Je comprends que certains hésitent, de par leur position, à afficher leur véritable identité. L'essentiel est que le débat existe. Et que la prise d'un pseudo ne cache pas des propos orduriers, extrémistes ou diffamatoires. Je salue donc, de Jacques Montagard à...Piérô, en passant par "Emma", "Max" ou encore "le Gabian" leurs contributions à témoigner et à débattre. En un seul mot.

Écrit par : Philippe Sans | 11 mars 2009

Moi j'aime bien quand Pierre Lasne se fout en boule.Et je comprends qu'il se mette en boule, c'est agaçant, tous ces gens qui écrivent sous des pseudos, on ne sait même pas qui ils sont et à quoi ils ressemblent ! Certains se protègent... d'autres attaquent, masqués par leurs pseudos.
Ca n'est pas trop grave, tout ça...
Derrière les pseudos, il y a des gens.
Des gens bien parfois, et des moins bien d'autres fois...
Comme dans la vraie vie.
Dans la vraie vie des gens qui ont un nom. Et qui doivent parfois se taire parce que la liberté de s'exprimer partout est un leurre.
Alors moi, derrière mon pseudo, Pierre Lasne, je voudrais dire aux gens qui te connaissent à travers tes différents pseudos et à ceux qui croient te connaître, que Pierre Lasne est un type bien qui fait en cachette des tas de trucs pour faire du bien, tout en faisant le pseudofanfaron.
Et, pour finir... et parce que je ne veux pas faire de politique et avoir une étiquette, même si on m'en met une parfois et malgré moi...c'est vrai qu'il a une bouche pulpeuse, Philippe Sans !

Bretzelde7

Écrit par : bretzelde7 | 11 mars 2009

J'ai failli m'en étouffer (pas du bretzel comme jadis Georges Bouche...pardon Bush, mais du compliment!). Merci "Bretzel" donc de ce compliment. En espérant que de cette bouche sorte aussi des choses sensées...

Écrit par : Philippe Sans | 12 mars 2009

Bretzel écrire des choses Sans-ées ? Encensées ?
Non non non, je ne ferai pas de politique, je l'ai dit !
Et des choses sensées... je n'écris que ça ! Ca tombe sous le sens...

Allez, je vous laisse entre gens sérieux et vais écrire mes conneries ailleurs...

Bretzelde7

Écrit par : bretzelde7 | 12 mars 2009

Quel dommage! Quel gâchis! Internet est un formidable outil de communication, rapide, instantané. on peut s'y exprimer librement (sans passer par exemple par le filtre des médias classiques). Au lieu de cela, certains utilisent des pseudonymes et du coup racontent un peu n'importe quoi puisque cela ne prête pas à conséquence. En fait ils se font plaisir, ils flattent leur moi sous un nom d'emprunt et nous abreuvent d'allusions qu'ils sont les seuls à comprendre.
Le pire c'est que cela n'apporte strictement rien au débat! Voilà un article qui était bien parti sur la nécessité de pouvoir poser librement des questions en conseil municipal puis au fil des échanges cela part en vrille.
Cette remarque ne concerne pas que ce site. On retrouve les mêmes dérives sur le Gabian ou 7a7 ( les gérants de ces sites ne sont pas en cause). Malheureusement il n'y a pas de solution. On ne peut pas instaurer de filtrage. On peut seulement conseiller: "Profitons des avancées que nous offre la technologie pour débattre de sujets qui nous concernent. Où avons nous cette liberté ailleurs?
Jacques Montagard

Écrit par : Jacques Montagard | 12 mars 2009

Profitons effectivement pleinement Jacques de cet outil de liberté qu'offre Internet pour dialoguer entre nous, sans que cela n'empêche d'ailleurs de poursuivre ces conversations autour d'un café...
Mais on ne peut aussi empêcher l'humour pour certains (et il en faut aussi dans la vie), les grincements de dents, les incompréhensions, les mésententes...Internet reste à l'image de notre société et de nos rapports humains. et tant que nous resterons humains, il y aura encore un peu d'espoir...
Merci en tout cas pour votre participation au débat Jacques. Et que pensez-vous, (voir ma dernière note en date), de la suppression de la subvention à l'Amicale des St Clairiens ?

Écrit par : Philippe Sans | 13 mars 2009

Sur la forme des échanges sur Internet :
Si j'avais dans la vraie vie de l'humour, je dirai "vivons heureux, vivons cachés"...
Mais comme je n'en ai pas, je me contenterai de vous dire à quel point je me moque de l’identité civile de mes interlocuteurs. Je ne me moque pas, par contre de leur humanité ... accompagnée d'un nom ou pas.

Sur la subvention des Saint Clairiens, j'irai certainement "commenter" sur votre site...

Écrit par : Emma | 13 mars 2009

Sur les différents blogs il y a des anonymes sous pseudo avec des fausses adresses "emile".

Mais il y a des anonymes sous pseudo avec de vrais adresses "emile"

Les derniers sont identifiés par l'administrateur du blog.

Donc n'est pas anonyme celui qu'on croit.

L'important c'est que le texte soit correct et en phase avec l'objet du billet.

Peut importe qui l'écrit ....

Que l'administrateur me corrige si je dérive

Écrit par : Saint Louis | 13 mars 2009

Philippe bonsoir,
J'ai apprécié votre dernier mot de ce jour. Effectivement il faut laisser de la place en plus à l'humour. Parfois, à la lecture du Gabian ou de 7a7, je rigole franchement et cela fait du bien.
Ce que je pense de la suppression de la subvention à l'amicale des St Clairiens?
Je trouve cela petit, mesquin et revanchard. En tous cas indigne d'une municipalité qui devrait respecter la pluralité des associations.
Cette amicale est bien vivante. Elle n'est inféodée à personne. Ses membres sont de tous bords politiques. Bref elle a toutes les qualités requises pour être une association de quartier.
Mais elle a commis un crime de lèse majesté: contester jusqu'au tribunal administratif une décision du maire. Elle est doit donc être punie.
Je dis bien "décision du maire" car Sète présente cette particularité, contrairement à la plupart des villes, de ne pas avoir d'adjoint à l'urbanisme. Le maire règne sans partage sur ce domaine. Il a fallu 4 conseils municipaux pour que nous obtenions (l'opposition) enfin la création de commissions. 4 commissions étaient créées mais aucune ne devait traiter d'urbanisme. Suite à mon intervention en conseil le maire a admis, contraint et forcé, que l'urbanisme serait rattaché à l'environnement, l'habitat et les transports.
J'ai proposé qu'en commission urbanisme on nous donne des informations sur les gros dossiers de permis de construire comme cela se fait dans beaucoup de communes. Pour l'instant sans résultat!
Voilà pourquoi je parle de domaine réservé du maire.
Par ailleurs tout le monde a de suite fait la comparaison avec les largesses financières accordées au FC Sète! Deux poids, deux mesures suivant que vous êtes ami ou pas du maire.

Écrit par : Jacques Montagard | 13 mars 2009

Je vous réponds Jacques...mais sur la note "taisez-vous!" qui concerne les St Clairiens...

Écrit par : Philippe Sans | 14 mars 2009

oui c'est moi

Écrit par : Caro | 26 avril 2009

Et bien moi, je vous informe que cette brave dame, toute courageuse qu'elle est, a revêtu son costume clinquant de "mère-je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde" outrecuidante pour détourner mes propos dans un fil de discussion sur FaceBook, n'hésitant pas à tenter de me ridiculiser lorsqu'elle a senti l'appui d'une autre personne. Il est vrai qu'il est plus aisé de s'acharner à 2 sur une personne que d'avoir le courage de reconnaître que le débat est biaisé pour cause d'interprétation erronée de la part des 2 interlocutrices...

Écrit par : Syl20 | 16 juin 2012

Vous avez parfaitement résumé le personnage.
Elle ne tourne pas très rond.

Écrit par : Etienne | 16 juin 2012

Merci Étienne pour ce petit mot. Effectivement, quelque chose n'est pas vraiment connecté chez cette femme: elle nous abreuve d'absurdités avec un tel aplomb, qu'elle en est ridicule. Sa naïveté serait presque touchante, si je n'avais pas décelé chez elle un profond désir de puissance et de négation d'autrui...

Écrit par : Syl20 | 17 juin 2012

ah ? Et quelles sont donc ces absurdités , sylvain s ? Pourriez vous en donner un exemple svp ? Ou preferez vous que ce soit mon avocat qui vous le demande ? Etienne, vous vous basee sur bien peu d´ éléments pour me condamner à l´ asile psychiayrique . Et je m´ interroge sur le côté calomnieux de votre vommentaire ? Je m´ interroge ... Si par mégarde ce dtoit de reponse n´ etait pas publie , je ne m´interrogerais plus

Écrit par : marion devineau | 17 juin 2012

@Marion,
Vous me parlez d'avocat, et avec Étienne, vous semblez plus indulgente... Si c'est en rapport avec qualificatif que je vous avais attribué un peu trop rapidement, je vous rappelle que j'ai fait des excuses publiques... Pour ce qui est de l'exemple que vous attendez, ça va venir; je dois simplement m'installer sur mon ordinateur pour vous en fare un copié-collé... Je suis actuellement sur mon smartphone.

Écrit par : Syl20 | 19 juin 2012

Exemple pour Marion:
Une FaceBookienne:
Pourquoi sentez-vous le besoin de me faire un clin d'oeil? Vous pensez que le fait d'aimer Jethro Tull va nous rapprocher ? Que j'allais renoncer à mes opinions pour vous rejoindre à cause de Jethro Tull ? Revenez sur Terre ... ... :))))))

Moi:
Hey! J'avais simplement envie de communiquer sur ce groupe! Ce n'est pas parce que nous avons des divergences, qu'il faut absolument tout ignorer. La culture est un Terre où tout le monde peut se retrouver, même lorsqu'il y a opposition sur le terrain idéologique. Voilà, c'est tout. Mais bon, je vois que vous me prêtez des intentions qui ne sont pas les miennes donc, j'arrête ici cette communication stérile..

Marion Devineau:
Vous avez compris Dot ? vous ne souhaitez pas discuter de ce dont sylvain a décidé qu'il fallait discuter . Donc c'est stérile . Vous êtes sûr que vous n'avez pas aussi envie de vomir sylvain ? je dis ça parce que je commence à bien maitriser le discours de gôche: nausées , répugnance , vomir....

N'est-il pas absurde d'asséner votre interprétation de mon propos comme vérité, alors que j'explique clairement mon état d'esprit du moment?

Maintenant, si vous estimez qu'un avocat peut en faire son affaire, j'assumerai...

Écrit par : Syl20 | 19 juin 2012

C'est vrai que dans mes propos , on sent vraiment le désir de puissance et de négation d'autrui ..... :-))

On se demande qui ne tourne pas rond .

Écrit par : marion | 19 juin 2012

On se demande vraiment...
Lorsque j'expose mon sentiment de l'instant (CF mon désir de communiquer sur Jethro Tull en dehors de toute divergence idéologique) et que vous me prêtez, après explication de mon état d'esprit du moment, des idées dont il est clair qu'elles ne sont pas les miennes, pensez-vous sincèrement ne pas nier ma personne?.. Qu'est-ce d'autre que de la négation d'autrui, lorsque l'on occulte la pensée énoncée de l'autre? Permettez-moi d'interpréter cela comme un désir de puissance aussi car, en effet, ne pas prendre en considération les paroles d'un interlocuteur afin d'imposer votre définition de sa pensée revient à vous octroyer le pouvoir de soumettre le monde à vos propres valeurs...
Bien, je ne vais pas vous "blâmer" plus longtemps car j'ai des projets à terminer, mais je vous assure que vous vous méprenez su moi...

Écrit par : Syl20 | 19 juin 2012

Les commentaires sont fermés.