Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 mars 2009

TAISEZ-VOUS !

Ce serait l'ordre qu'intimerait le Maire de Sète à l'Amicale des Saint-Clairiens en supprimant la petite subvention (un millier d'euros) habituellement allouée par la Ville à cette sympathique (au même titre que les autres d'ailleurs) association de quartier ?!
Tout cela parce que l'association s'opposerait à un projet immobilier de six villas sous la Croix de saint-Clair?! Et aurait saisi la justice?! Et le maire envisagerait de faire remplacer le président de ladite association par un de ses fidèles supporters?
Je n'ose croire cela.
D'abord le projet immobilier n'a aucun lien direct ou indirect avec la majorité municipale...non?
Ensuite, les subventions ne tiennent compte que des activités projetées par les associations, non?
Et puis il n'y a aucun esprit de revanches chez les élus, non?
Et puis, vous le savez bien : "Les demandes et créations d'associations sont en constante augmentation à Sète, et il est donc bien difficile à la Municipalité, compte tenu des contraintes budgétaires qui sont les siennes, de répondre positivement à chacune d'entre elles." C'est même l'adjoint aux finances qui le dit.

Il aurait écrit la même chose au FC Sète! Non?

Je vous renvoie par la même occasion à l'explication de texte donnée par l'association Force Citoyenne sur le site www.forcecitoyenne.com



Commentaires

"Philippe bonsoir, J'ai apprécié votre dernier mot de ce jour. Effectivement il faut laisser de la place en plus à l'humour. Parfois, à la lecture du Gabian ou de 7a7, je rigole franchement et cela fait du bien. Ce que je pense de la suppression de la subvention à l'amicale des St Clairiens? Je trouve cela petit, mesquin et revanchard. En tous cas indigne d'une municipalité qui devrait respecter la pluralité des associations. Cette amicale est bien vivante. Elle n'est inféodée à personne. Ses membres sont de tous bords politiques. Bref elle a toutes les qualités requises pour être une association de quartier. Mais elle a commis un crime de lèse majesté: contester jusqu'au tribunal administratif une décision du maire. Elle est doit donc être punie. Je dis bien "décision du maire" car Sète présente cette particularité, contrairement à la plupart des villes, de ne pas avoir d'adjoint à l'urbanisme. Le maire règne sans partage sur ce domaine. Il a fallu 4 conseils municipaux pour que nous obtenions (l'opposition) enfin la création de commissions. 4 commissions étaient créées mais aucune ne devait traiter d'urbanisme. Suite à mon intervention en conseil le maire a admis, contraint et forcé, que l'urbanisme serait rattaché à l'environnement, l'habitat et les transports. J'ai proposé qu'en commission urbanisme on nous donne des informations sur les gros dossiers de permis de construire comme cela se fait dans beaucoup de communes. Pour l'instant sans résultat! Voilà pourquoi je parle de domaine réservé du maire. Par ailleurs tout le monde a de suite fait la comparaison avec les largesses financières accordées au FC Sète! Deux poids, deux mesures suivant que vous êtes ami ou pas du maire."

Écrit par : Jacques Montagard | 14 mars 2009

D'accord avec vous sur toute la ligne ou presque Jacques : Il n'est pas choquant cependant qu'un maire soit en charge aussi de la délégation de l'urbanisme. C'est aussi l'une des prérogatives importantes pour le développement de la cité. A titre d'exemple, si j'avais eu l'honneur d'être élu maire, j'aurais assumé cette délégation de par ma connaissance dans le domaine (Diplôme d'architecte DPLG, Diplôme Droit en urbanisme ICH et exercice du métier) Mais pour bien mener cette délégation, il faut aussi, j'en suis d'accord, une commission municipale de l'urbanisme pleine. Et ouverte...

Écrit par : Philippe Sans | 14 mars 2009

Effectivement il n'est pas choquant qu'un maire ne délègue pas une attribution mais parce qu'il pense être compétent dans le domaine. Votre exemple est pertinent. Mais si vous aviez été élu maire , je ne pense pas que vous auriez par exemple gardé la compétence "affaires sanitaires". Vous l'auriez vraisemblablement délégué à un médecin de votre liste...
Mais dans le cas présent, vous savez bien pourquoi le maire ne délègue pas cette attribution. Cela lui permet de "régner" sans partage sur l'immobilier de la ville.
Je cite souvent un ami (architecte) qui avait coutume de dire "l'art du prince c'est de bien s'entourer".
Ce n'est pas le cas à Sète! Si le maire savait bien s'entourer nous ne subirions pas cette banalité architecturale dans les nouvelles constructions! aucun bel objet! aucun geste architectural novateur! pas de concours. C'est désolant!
Bien s'entourer ne signifie pas "laisser à d'autres la prise de décision". Cela signifie simplement: écouter les conseils de véritables professionnels, initier le débat, dialoguer (par exemple au sein d'une commission urbanisme, monter une véritable concertation publique,... In fine la prise de décision revient au maire. C'est de sa responsabilité mais il aura peut être pris la meilleure décision possible.

Écrit par : Jacques Montagard | 14 mars 2009

Je confirme : j'aurais délégué la compétence "Affaires sanitaires" à quelqu'un de compétent en la matière.
Je partage aussi cette citation sur l'art de bien s'entourer.
Par contre je suis plus circonspect sur l'absence de concours : il y en a bien lorsqu'ils sont imposés. En règle générale...car certaines mises en concurrences ont, semble-t-il, été "tronquées" (comme sur l'aménagement Est à Villeroy). Aprés il est plus difficile de juger la création. Par exemple, je trouve plutôt réussi le nouveau panoramique de Saint Clair. D'autres ne partagent pas mon avis...Ce qui me gênent plus, c'est la vision cubique bétonnée que l'on a de Villeroy depuis le Mont St Clair. Ou encore c'est cette tendance à la verticalité et au bétonnage en hauteur...pour une ville qui gagnerait à conserver encore quelques baraquettes et petites maisons sympathiques.A trop vouloir grossir en habitants...notre petite grenouille va finir par exploser! Comme dans la fable

Écrit par : Philippe Sans | 15 mars 2009

Moi ,si j' étais Maire, je me garderai toutes les déléguations...LOL!!!

Écrit par : Frank | 15 mars 2009

Que je sache, le conseil municipal par ses délibérations règle les affaires de la commune et les décisions du Maire lui sont soumises pour approbation après délégation.

Le Conseil Municipal est donc souverain, à lui d'agir et de décider en toute connaissance de causes.
Pour ma part, j'ai connu des Maires qui n'avaient aucune délégation spécifique et qui ont su être efficaces, aux élus de se former comme la loi le prévoit et leur donne les moyens, être expert n'est pas toujours un critère d'efficacité.

Aux élus de s'intéresser à toutes les affaires communales, les citoyens n'élisent pas des candidats en connaissant auparavant les secteurs d'activités qui leur sont destinés.

Écrit par : max | 16 mars 2009

Si évidemment le Maire n'est pas seul, faut-il encore que le bureau municipal fonctionne, que le Conseil municipal puisse exercer son pouvoir convenablement en toute connaissance de toutes les causes, de tous les dossiers dans le respect de toutes les voix...


Quant à l'amicale des Saint Clairiens, ca leur apprendra à acceuillir avec questionnements, interrogations, inquiètudes parfois, les recommandations du SPANC (Ironie, bien sûr !)

Écrit par : Emma | 16 mars 2009

Tout a fait d'accord avec vous Max, lorsque vous dites que c'est aux élus de se former, et de s'intéresser aux affaires communales, mais comment est ce possible, lorsque le Maire menace de vous retirer vos délégations,et donc l'accès aux informations nécessaires à leur appréciation si, justement vous vous y intéressez d'un peu trop près à son goût?
Je parle bien sur des affaires communales qui engagent l'avenir de la ville et de ses habitants.
Les listes qui sont présentées devant les électeurs font état des convictions,qualifications, parcours professionnels et associatifs des candidats. Il n'est pas illogique de penser que les électeurs y prêtent attention et préfèrent remettre leur "destinée" entre les mains de candidats dont les compétences pourront servir leurs actions et leurs décisions dans des secteurs d'activité qui leur sont familiers.

Écrit par : Marion Devineau | 16 mars 2009

rendz vous compte madame lorsqu'on est dans l opposition qui n'a en main aucune information.
le contre pouvoir de l opposition ne peut être exercé
je ne relancerai pas le débat sur la démocratie locale mais on peut se poser des questions

Écrit par : gyv | 19 mars 2009

Confiant ou Irresponsable ?
Officiellement les sétois ont été dépouillés de 1,17 Millions d’euros dans le « pseudo » sauvetage du FC Sète. Officieusement c’est certainement beaucoup plus.
Il est bien brave le sétois. Il ne se pose pas de question. Il a signé son chèque en blanc en mars 2008 et maintenant il bénit par son silence ou son ignorance les agissements de notre premier magistrat. Y’en a même qui vont jusqu’à le défendre voir même le trouver héroïque.
Faudra qu’on m’explique comment cet homme d’affaire avisé qui a su faire prospérer sa clinique, a pu injecter 1,17 Millions d’euros dans les comptes du FC Sète sans exiger un audit comptable au préalable.
On voit bien que ce n’est pas son fric… Oh, c’est avec notre pognon qu’il joue !!! Et personne n’ouvre le bec. Je m’en tape de ne pas être « politiquement correct » mais chez moi on appelle ça de l’incompétence ou alors on ne nous dit pas tout. Qui a vérifié l’utilisation de ces fonds. Ont-ils été employés en bon père de famille par Monsieur Besson ? Qui connaît ce gars, son passé, son présent ?
Ma confiance a des limites et j’en ai plein le c… qu’on prenne mon compte en banque pour une boite de cachou. Si l’affaire valait tant le coup, alors pourquoi la clinique n’a pas été sponsor du club ?
Et qui va croire que le football club est à Sète ce que l’OM est à Marseille. 80 entrées payantes au dernier match (combien d’invitations ?) Et on ose appeler ça un sport de masse qu’il faut sauver à tout prix ?
Un souverain ! Un homme qui prend ton fric et le dépense sans jamais donner de comptes, celui qui sanctionne parce qu’on lui en réclame (voir attributions de cette conseillère municipale élue dans sa majorité : http://www.sete.fr/Marion-Devineau.html), celui qu’il ne faut pas contrarier sans quoi on s’expose à sa colère et aux punitions (pauvres Saint-Clairiens), celui qui a tant promis pour être assuré d’un second mandat et qui a ce jour n’a entrepris aucun chantier…
Je réclame ni plus ni moins que sa démission à lui. A lui et à son conseil municipal qui cautionne par son silence tous ses faits et gestes. Pour incompétence (voir plus haut). Pour mensonges (FC Sète en déficit seulement au lendemain du 2ème tour). Pour copinages sans intérêts pour les sétois…
A lire : http://www.lexpress.fr/informations/francois-commeinhes-organise-ses-fideles_653251.html
Mais comment peut-on encore faire confiance à cette équipe ?
J’ai la haine quand je pense que cet homme, en cumulant les mandats, étend ses pouvoirs et de ce fait se donne les moyens de tout gérer sans jamais avoir de comptes à rendre.
Pour vérifier mes propos, je vous invite à participer à un conseil municipal. Un seul suffira pour comprendre que vous assistez à une pantalonnade. Du mépris des élus de l’opposition en passant par l’adoption systématique, sans question ni conviction, des mesures à l’ordre du jour par ses adjoints et conseillers. J’en ai même vu lire la presse à potins et faire des mots fléchés le bras en l’air, en signe d’approbation, comme des petits singes pendus à la branche, bien dociles et peu intéressés par les débats.
Quand je pense que lors d’un dernier conseil municipal de 2008, le médecin qu’il est, a méprisé les parents d’élèves d’une école de la ville inquiets par l’installation prochaine d’une antenne de téléphonie mobile à proximité de l’établissement scolaire fréquenté par leurs enfants. Aujourd’hui, chacun sait que le sujet est brulant et il ne se passe pas un jour sans que la presse se fasse l’écho des dangers avérés et des sanctions que prennent enfin les tribunaux à l’encontre des concessionnaires. Ignorait-il qu’il avait aussi le pouvoir d’appliquer le principe de précaution ?
Allez, dehors et bon vent.

Écrit par : Le Gobi | 06 avril 2009

Bravo pour ce coup de gueule cela doit faire du bien.
A moi aussi.
Maintenant ce débat qui commence sur ce blog doit être porté sur la place publique, sinon le calme reviendra aprés la tempête

Écrit par : gyv | 07 avril 2009

Les commentaires sont fermés.