Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 juin 2009

IRRESPONSABLES !

 Ainsi donc...le trou du FC Sète

ne serait pas de 400.000 € (comme annoncé en juin 2007 par le maire et le président Anfosso, et versés par la Ville), ni de 1,050 millions comme révélé par l'audit à propos de la gestion Anfosso (septembre 2007), ni de 300.000 € supplémentaires à peine comme réclamé à un repreneur et versé par celui-ci pour terminer la saison du nouveau président déjà démissionnaire L. Besson, ni encore de 450.000 € en plus réclamé à la Ville pour épurer voici quelques jours les comptes (et pour lequel le maire s'était déjà engagé!)...mais de 750.000€ de plus! Soit si vous comptez bien :

1,050 millions d'euros + 300.000 € versé par M. Salerno + 750.000 €...

= 2,1 millions d'euros !

Aujourd'hui, le maire de Sète a reconnu ces chiffres. Et décidé (sous la pression de certains élus de sa majorité qui menaçaient de partir ou de voter contre) de finalement renoncer (enfin) à cette course effrénée vers les fonds abyssaux.

A propos de ces mensonges répétés sur le trou abyssal du FC Sète, car on ne parle plus ici de quelques centaines ou milliers d'euros, à méditer :

«Les responsabilités doivent être recherchées et les responsables de ce naufrage au moins sanctionnés financièrement. L'impunité serait immorale. On ne peut pas se contenter de faire payer les actionnaires, les clients et les salariés les plus modestes en exonérant les principaux responsables. Qui pourrait accepter une telle injustice?...Mais ne rien faire, ne rien changer, se contenter de mettre toutes les pertes à la charge du contribuable et faire comme s'il ne s'était rien passé serait aussi une erreur historique.»  (Nicolas Sarkozy, président de la république, dans son discours de Toulon, à propos d'une autre crise financière)

L'argent d'une Ville, c'est d'abord, ne l'oublions jamais, l'argent de ses contribuables. Et non de ceux qui la gouvernent.

Des contribuables qui ont travaillé trop dur pour le gagner pour que l'on ait le droit de le gaspiller. Certains l'oublient...A eux de prendre leurs responsabilités aujourd'hui...Dans le privé, les actionnaires que sont les contribuables les auraient "démissionnés". Et sans parachute doré.

 

 

Commentaires

Philippe,

Entièrement d'accord avec ce que ton analyse de la situation avec cependant une nuance prés.

Quand on a échoué lamentablement dans la mission que vous a confié l'électeur, en trahissant sa confiance. On attend pas de se faire virer par la peau des fesses en s'accrochant au fauteuil pour retarder le départ.

Si on a un peu d'honneur et une larme de sens moral, on démissionne. Notre Maire et ses conseillers tout au contraire prennent cela à la rigolade en se moquant ainsi des sétois qui vont payer la note. Ils l’ont fait ce soir au conseil où j’étais présent et cela a été relevé à bon escient par un élu de l’opposition.

Il est vrai que certains d’entre eux dont un des plus responsables, l’adjoint au sport qui habite Frontignan-Lapeyrade, ne payeront pas même comme contribuable le fruit de leurs erreurs.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 09 juin 2009

Je partage ton analyse Jean-Louis. mais c'est bien connu comme l'on dit à Sète, certains n'ont pas de figure!

Écrit par : Philippe Sans | 10 juin 2009

comme vous le dites si bien certains n'ont pas de figures... mais dans ce cas là c'est vous... comment pouvez vous vous réjouir de la mort du FC Sète? Vous êtes comme tous les autres de la mairie... un rapace, un vautour... Vous pouvez effacer mon commentaire j'en ai rien à taper, vous êtes la honte des supporters de sète...
VIVE LE FC SETE!!!!!!!!!!

Écrit par : Fana FC Sète | 11 juin 2009

On peut comprendre le désarroi d'un fan du FC Sète et je peux vous assurer que le football club a parsemé ma jeunesse de joies et de tristesses, enfant je comptabilisais sur un cahier d'écolier toutes les informations sur le FC Sète, les joueurs, les matches, les recettes, le nombre de spectateurs ... et même les noms des dirigeants.
A plus de 50 ans, ces souvenirs sont là mais dans le cas présent je pense que les acteurs de cette triste fin méritent de nous donner des explications.
Vive le sport, vive le FC SETE.

Écrit par : max | 11 juin 2009

En réponse à fana du FC Sète
Je ne suis pas du genre à censurer les gens qui sont en désaccord avec moi, sauf injures et propos diffamatoires, rassurez-vous.
Ensuite, j'ai été et reste supporter du FC Sète. Et à aucun moment, je n'ai écrit que je me réjouïssais de la mort du FC Sète. Mauvaise interprétation de votre part.
Je regrette par contre que certains soient responsables de sa "mort" actuelle. Et je demande des explications...Mais si l'utilisation qu'ils ont fait de votre argent vous donne satisfaction, c'est votre droit. Pour ma part, désolé, mais en tant que contribuable je demande des comptes!Et je ne suis pas le seul...

Écrit par : Philippe Sans | 11 juin 2009

bonjour
Fana FC
J'imagine que vous n'assistiez pas au conseil municipal de mardi ou votre "FANAtisme" vous aurait'il aveuglé?
Sinon vous auriez vu ceux qui rigolaient: les élus de la majorité, membres du comité de surveillance du FC.

Écrit par : Marion Devineau | 12 juin 2009

Si je comprends bien c est la faute à personne. Quand je pense que le l adjoint aux finances nous égrenne sa longue litanie de chiffre en allant jusqu'au centieme d'Euro et pour les comptes de la SEM et du FCS il n arrive m^me pas à annoncer le déficit des charges fixes.
QUe faut il faire pour connaitre la vérité sans être traité de charognard?

Écrit par : santiag | 12 juin 2009

Santiag,

Les charognards s'attaquent à de la viande en putréfaction, de la viande qui sent à deux lieux à la ronde.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12 juin 2009

deux lieux à la ronde cela fait beaucoup cela voudrait dire que c est pire que ce que l on pense

Écrit par : santiag | 12 juin 2009

Santiag,

La lieue a comme origine la distance que peut marcher un homme ou un cheval pendant une heure.
Comme tu l'as deviné il y a plusieurs distances différentes:

• l'ancienne lieue de Paris (avant 1674) 10 000 pieds = 3,248 km
• la (nouvelle) lieue de Paris * (1674-1793) 2000 toises = 3,898 km
• la lieue des Postes (1737-1793) 2200 toises = 4,288 km
• la lieue tarifaire (1737-1793) 2400 toises = 4,678 km

(Pour l'ancien régime)

• La lieue métrique se veut exactement 4 km;
• La lieue terrestre ou "lieue commune de France" vaut 1/25 du degré d'un grand cercle terrestre, soit exactement 4,4448 kilomètres;
• La lieue marine vaut 1/20 du degré d'un grand cercle terrestre, soit 3 milles marins ou exactement 5,556 km.

(Ont circulé en France également)

• La lieu anglo-saxon vaut 3 miles soit exactement 4,828 032 km.

Tu vois cela ne fait pas si loin que ça mais cela suffit pour empester la vie de tous les sétois sur plusieurs générations.

Je me suis laissé dire que l'endroit qui sentait le plus ce situé à Villeroy où il y aurait une odeur malsaine de fœtus grevé en décomposition prés du Murano.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12 juin 2009

en réponse à Marion Devineau:
Si justement j'y étais et pas très loin de vous en plus. Cependant ceux qui s'en réjouissent sont ceux de l'opposition dont une certaine personne: Mr B..
En réponse à Philippe Sans:
Je n'ai pas dit que le fait de payer les "erreurs" des responsables me donne satisfaction, juste j'aime vraiment ce club, trop de gens lui crachent dessus et ça me gonfle. Le fait de demander des comptes et de trouver les responsables ne permettra malheureusement pas de sauver notre club de ce gouffre...

Écrit par : Fana FC Sète | 12 juin 2009

Mr Fana
personne ne crache sur le FC.
que proposez vous pour le sauver?

Écrit par : Marion Devineau | 13 juin 2009

"Fana" de foot, je l'ai été. J'ai même porté jeune le temps d'une saison et demi le maillot vert et blanc avec passion. Je ne pense pas que quelqu'un puisse se réjouïr aujourd'hui, que ce soit m. "B", ou "C" ou mme "D" ou moi-même, ou encore m. A. l'ex-ex-président, de la disparition du club. Ou plutôt sa relégation en CFA2. Je pense par contre qu'il y a ceux (dont je fais partie!) qui disent depuis un an : stop! Arrêtons les frais, repartons sainement en CFA2 et voyons une équipe se reconstruire sur le terrain peu à peu, sans pénaliser les contribuables sétois. Et recherchons dans le même temps les responsables. Et ceux qui au lieu de celà ont continué de creuser le trou, sans contrôle pour finalement repénaliser les contribuables sétois. Trop facile quand ce n'est pas son argent! Alors oui au FC Sète (en CFA2 ou ailleurs, vive le sport vert et blanc)! Non aux "errements" de gestion! L'un n'empêche pas l'autre! Dans la vie, chacun doit prendre ses responsabilités!
Vous politisez trop : demandez des comptes aux responsables, ce n'est pas politicien, c'est de la politique responsable! Et le respect du citoyen. Et non se réjôuïr de la mort de...Dans le passé, des comptes ont aussi été demandé à messieurs Marchand, Liberti, Brès, Besson...à chaque trou. M. Marchand avait eu le mérite de mettre en place une SEM pour que la Ville contrôle enfin la gestion du FC Sète. Ce sont ses successeurs, Liberti et Commeihnes, qui n'ont pas utilisé l'outil comme il se devait. Laissant se recréer des trous...Aujourd'hui, certains n'ont pas de figure en disant que c'est à cause de la SEM qu'il y a un trou. Au contraire, cela aurait dû servir à éviter un trou, la Ville étant actionnaire majoritaire!

Écrit par : Philippe Sans | 13 juin 2009

Moi J'aime le foot pro et les J.O.

http://www.bakchich.info/article4043.html

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 13 juin 2009

Je ne comprends pas la position de P.Sans,sauf sur le départ du club avec des bases saines en CFA2. Tout d abord la SEM me parait une erreur car la responsabilité est toujours assurée par la mairie (dans le cas de Sète). Que vient faire la mairie dans la gestion d un club privé ou lois de 1901, son rôle n'est il pas d'aider de subventionner de soutenir en fonction d'un contrat défini à l avance et géré dans l'intérêt général des Sètois?. La SEM est une pseudo façade qui permet de faire semblant (on ne connait m^me pas le deficit du club, pipo!)et ce modéle est totalement éculé.
Il est temps de nettoyer les écuries et de repartir sur des bases saines. Hélas le chemin devient trouble avec l arrivée du grand georges

Écrit par : santiag | 13 juin 2009

Pas d'accord sur le principe de la SEM : justement elle permettait jusqu'à présent à la mairie de, normalement, contrôler les dépenses. Dans le cadre d'un club justement type loi 1901. Et donc normalement d'éviter des dérapages. Si les élus, à commencer par l'adjoint aux sports, celui aux Finances et le maire, avaient fait leur boulot!
Mais si le FC Sète reste pro, ou s'il est amené à jouer en Ligue 2 (ou en National), il est clair que le passage en société anonyme privée s'impose. Nous nous rejoignons Santiag sur le fait que (regardez ce que je propose depuis des lustres) une aide municipale doit être accordée sur un contrat clair et précis d'utilisation des fonds.
D'accord aussi avec vous sur le fait de nettoyer les écuries...et de repartir sur des bases saines. c'est aussi ce que je prône depuis 1 an!

Écrit par : Philippe Sans | 13 juin 2009

SEM et pro : c'est interdit depuis longtemps. Justement pour éviter ce genre d'affaires ou l'on ne saura jamais qui a profité de quoi : joueurs, prestataires, encadrements, indemnités diverses.... Avec l'argent des autres, on est toujours très généreux, c'est une règle.
La SAOS du FC Sète à une époque était prête mais Mimile avait trouvé des toulousains dans l'immobilier qui ont fini en dépôt de bilan.
Après, c'est parti en quenouille complet.
FC Sète .. comme Michael Jackson : RIP !

Écrit par : cricri | 30 juin 2009

Les commentaires sont fermés.