Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 août 2009

A quand la fin de la récréation?

Le nouvel épisode vaudevillesque (le vote «contradictoire» de la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau) dans le feuilleton des fusions des agglomérations du sud et du nord du Bassin ne grandit pas l'image des politiques censés défendre l'intérêt général de notre entité économique et géographique naturelle.
Ils apparaissent même en culotte et idée courtes, plus préoccupés par embêter le voisin et garder leur prérogative, leurs intérêts personnels ou partisans que de débattre véritablement de l'avenir commun.


Ne revenons pas sur la notion de voter ou pas à main levée ou à bulletin secret. Dans les deux cas malheureusement, le vote est dévoyé par des pressions d'un camp ou de l'autre.

Reste qu'à ce jour certains ne remplissent pas sciemment la fonction pour laquelle ils ont été élus par leurs concitoyens :
* étudier en toute neutralité les tenants et les aboutissants de telle ou telle fusion
* les présenter de manière objective à leurs administrés et à leur conseil municipal

Quel contribuable ou conseiller municipal s'est ainsi vu présenter un comparatif des taxes sur les ordures ménagères? Des taxes professionnelles actuelles? Des impacts fiscaux, économiques, environnementaux? Des compétences et projets en cours? Des développements urbains projetés ou possibles? Des droits du sol?

Depuis six ans déjà, Nord et Sud du Bassin de Thau auraient dû s'unir en une seule entité. Leurs présidents d'alors ont préféré s'ignorer, conserver chacun leur baronnie et leur portefeuille. Ils ont raté un premier rendez-vous historique. Aujourd'hui, le Bassin de Thau est en passe de rater une deuxième chance de se fédérer sur des compétences communes. Pour aborder enfin uni l'avenir. Et d'éventuelles autres fusions.

Du coup, tout comme cela a été le cas pour la Chambre de Commerce et d'Industrie Sète-Mèze-Frontignan, c'est le Préfet qui est obligé de rappeler à l'ordre et à une certaine réalité économique et géographique nos élus. En plaçant sous tutelle la CCI. En refusant une fusion de la Communauté du Nord du Bassin de Thau avec Montpellier.

Nos politiques devraient être maîtres, ensembles, du destin de notre bassin. Et non des élèves envieux les uns des autres. Il est temps que la récréation prenne fin. Il est encore possible que tous se retrouvent autour d'une même table pour travailler à cette union du Bassin de Thau.

23:02 Publié dans Agglo | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Coup de colère!
Vous savez Philippe pour entrer ou sortir de Sète actuellement en automobile 45 mn à 1 heure sont nécessaires et personne ne dit réellement rien, ma fille est actuellement bloquée avec son bébé à l'entrée de Sète depuis plus d'une heure.
Vous pensez que nos édiles sont responsables? Tout le monde n'a pas la possibilité d'utiliser les transports en commun, alors pour le reste qui n'est pas le quotidien des élus on peut douter de leur volonté de modifier leur esprit qui est souvent petit!

Écrit par : max | 05 août 2009

Il y a effectivement Max un véritable problème de circulation à Sète, notamment en cette période estivale. De quoi réfléchir pour l'avenir...
Et pourquoi pas ensemble dans les prochains mois?

Écrit par : Philippe Sans | 05 août 2009

Quel contribuable ou conseiller municipal s'est ainsi vu présenter un comparatif des taxes sur les ordures ménagères? Des taxes professionnelles actuelles? Des impacts fiscaux, économiques, environnementaux? Des compétences et projets en cours? Des développements urbains projetés ou possibles? Des droits du sol?
Mr Sans,je suis pas d'accord sur vos dires, nous avons reçu dans nos villes respectives , les représentants de la CAM et de la CABT.
Jean Pierre Mourre (CAM) et Pierre Bouldoire (CABT) nous ont exposé leurs projets d'avenir sur une éventuelle fusion avec leur communauté.
Lors des rencontres avec la CABT et la CAM , nous étions en possession de brochure ou tout était détaille (taxation, chiffre etc..)
il y a eu des échanges, des questions, et chacune des personnes présentes a pu s'exprimer.
A Mèze tout le conseil municipal était invité, à noter qu'un seul membre de l'opposition avait daigne venir , l'Ump Gilles Phocas, le groupe Modem de Mr Gwenael Leclere avait trouvé le sujet pas assez intéressant.
A son image et à celle de beaucoup de personnes, il est plus facile de raconter n'importe quoi que de vraiment rentrer dans le dossier.
Malheureusement, tout cela n'aura servi à rien, car cela n'était que stratégie politique.
Mais pourquoi laisser débattre et polémiquer, en sachant qu' à la sortie seul le préfet décidera de notre sort.
Pour moi si c'est vrai que la cohérence territoriale était une fusion CABT CCNBT, l'avenir passe par une fusion CCNBT CAM et CABT.

Écrit par : Thierry Baëza | 06 août 2009

Bjr Thierry,

dans ce cas là, je salue la clarté de l'exposé qui a été présenté aux élus et citoyens mézois. Et salue aussi celles et ceux qui ont pris leur responsabilité en venant assister à ces présentations. Des présentations qui n'ont malheureusement pas eu lieu dans toutes les communes concernées du Bassin de Thau vous le savez bien.
Il est cependant regrettable qu'en deux occasions le président de l'agglomération de Montpellier (G. Frèche) ait refusé un débat public avec le président de la Communauté d'Agglomération de Sète-Bassin de Thau.L'occasion peut-être d'aller un peu plus au fond des choses. Et des chiffres.
Nous partageons la même vision sur la cohérence territoriale première (mais pourquoi diable, j'y reviens, en sept ans, aucun président ne l'a mise en chantier!?!?), et sur l'avenir qui sera de travailler (via fusion ou collaboration) avec les autres agglomérations voisines.

Écrit par : Philippe Sans | 06 août 2009

Eh bien,je suis trés heureux que tout ce petit monde aie eu droit à toutes ces infos, et que nous (pôvres & simples habitants de ces agglos)en soyons privé!! Sans doute nous ne sommes pas en mesure de tout compendre.
Les brochures sans doute trés bien faites ont été prises en mains par les représentants du CABT et CAM: SUPER! Et sans indiscrétion, on peut en savoir un peu plus sur le contenu? Parce que personnellement (j'espere ne pas être le seul) je ne fais ni parti des représentants de la CABT et de la CAM.

Fabuleux non?

Écrit par : Frank | 06 août 2009

C'est une bonne idée cela...Thierry, on peut avoir une belle photocopie de tous ces documents comparatifs?

Écrit par : Philippe Sans | 06 août 2009

Bjr
puisqu'on parle de fusion et d'amitié , croyez vous que c'est de ces comparatifs que parlaient hier à la même table à la voile rouge mrs Bonnieu,G.Besson le chef de cabinet M.Tauler,L. Thieule et L.Nicollin?

Écrit par : Curieux | 06 août 2009

Bonjour,

La fusion entre la CCNBT et Thau Agglo semble une evidence. A l'heure où l'on parle de gestion integrée du territoire comment ne pas faire coincider une entité où se décident les grands axes économiques avec un territoire parfaitement identifié. Nous sommes en pleine phase d'élaboration du SCOT, du SAGE, du DOCOB Nature 2000. Tous ces documents ont vocation à gérer le territoire de la CCNBT et de Thau Agglo. C'est une hérésie de refuser la fusion.

Écrit par : Pelito | 03 novembre 2010

J'ai neuf lettres.

M. PELITO, il n'est pas SAGE de s'exprimer par sigles, cela fait membre d'une secte qui parle une langue ou fait des signes compris que par les membres ou technocrates ce qui est la même chose.

La vulgarisation des choses et la simplicité sont les premières preuves d'un début d'intelligence.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 03 novembre 2010

M. CAMELIO, veuillez excuser mon langage trop "technocrates" mais la culture est à la portée de tout le monde, et si vous ne savez pas ce qu'est un SAGE ou un SCOT, rien de mieux que de faire des recherches sur le net, cela vous occupera et je suis sur vous rendra moins bête. Vous êtes encore un de ces moralisateurs qui au lieu de parler du fond préferent pinailler sur la forme.

Écrit par : PELITO | 04 novembre 2010

@Pelito
Vous avez parfaitement raison de pointer le décalage qui existe entre l'approche des documents d'urbanisme ou d'aménagement (SCOT, SAGE, Natura 2000)et celle des politiques.
Vous trouverez ci dessous un lien vers un texte que j'écrivais à la même époque pù Philippe SANS écrivait ce billet sur lequel vous réagissez aujourd'hui

http://www.touspoursete.fr/spip.php?article413

Jacques MONTAGARD

Écrit par : Jacques MONTAGARD | 04 novembre 2010

Cher M. PELITO

J'apprends aujourd'hui que les sigles font parties de la culture, pourquoi pas si l'on veut jouer aux chiffres et aux lettres.

La forme n'a rien à faire en l'affaire et il n'y a rien d'enrichissant de connaître la signification des sigles, les choses claires s'exprimant clairement.

Donc je veux bien monsieur être bête si vous êtes intelligent.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 04 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.