Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 août 2009

David contre Goliath

En moins d'une semaine, deux combats me poussent à rendre hommage à deux "David" qui ont osé affronter des Goliath. Malgré leur apparente infériorité physique, morphologique ou même d'appuis ou de puissance.

Tout d'abord le jeune palavasien David Aprile. Lors du Lundi de la Saint Louis, vériatble sommet de la saison de joutes languedociennes, coup de lance aprés coup de lance, coup de pavois aprés coup de pavois, il a fait "chûter" au propre comme au figuré tous les poids lourds, au palmarès et à l'assise pourtant apparemment mieux ancrés que les siens, qui se sont dressés sur sa route vers la victoire finale. Sans renoncer au combat. Il a lutté avec ses armes. Et même si certains les minimisent ou les décrient ici et là dans l'apéro qui suit, force est de constater qu'aucun n'a trouvé la parade. Tant sportive que légale.

Ensuite, au valeureux Abdoulaye Sene. Ce marin pêcheur avait osé voici quelques mois, à la tête d'un jeune syndicat, dénoncer certaines pratiques, certes ancestrales...mais justement bien d'un autre temps dans le milieu de la pêche sétoise. Réclamant que bulletins de salaire, déclarations réelles pour assurer des droits normaux à la retraite...deviennent enfin la règle. Dénonçant aussi l'emploi, pour des salaires bien en deçà que de coutume, de marins venus d'Afrique en une sorte de représailles contre ceux qui, traditionnellement embarqués, avaient osé défier certains patrons. Marins africains payés une misère, au regard des salaires traditionnellement versés aux marins sétois habituels. Abdoulaye Sene était aussi un "David" s'attaquant aux Goliath de la pêche. Il est décédé voici quelques jours, pincé par le "Crabe" Cancer...Que son courageux combat puisse permettre aux marins pêcheurs et patrons sétois de comprendre qu'il est temps pour tous de s'entendre, dans le respect humain du travail de chacun, sous peine de tuer ce qui est encore l'âme de notre port.

 

Tout en reconnaissant la force, naturelle ou forgée au savoir-faire, des Goliath, il est bon de temps en temps que des David viennent troubler le fil des choses. Tout le monde peut ainsi se remettre en question...et repartir d'un meilleur pied!

Commentaires

Comme disait l'unijambiste.

Bon pied, bon œil lui répondait l’unijambiste borgne.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31 août 2009

Pas d'humour possible au regard du combat syndical et humaniste que menait notre Ami et Camarade Adboulaye SENE. A l'heure où certains patrons pêcheurs sans scrupules et sans cervelle osent annoncer qu'ils sabrent le champagne pour fêter la mort d'un sage homme, ils n'ont pas encore compris que c'est le dialogue et la concertation qui vient de disparaitre. Nombre de patrons Sètois n'ont toujours pas payés leurs salariés alors qu'ils roulent en voiture de luxe et s'imaginent sur la Croisette accoudés aux bars à quais... Attention c'est à des êtres humains qui fouillent les poubelles pour trouver à manger et qui font a manche qu'ils ont à faire, aujourd'hui les salariés ont faim, demain c'est peut-être la fin des patrons sétois!!!

Écrit par : LT | 03 septembre 2009

Merci Monsieur Sans, pour l’hommage rendu à Abdoulaye Sene.
Mais tous les hommages du monde et tous les courages reconnus a posteriori ne rendront pas Abdoulaye Sene à sa famille, ni n’effaceront les injustices vécues...
Je partage les inquiétudes de L. T , que je ne connais pas.
Il y a beaucoup de travailleurs, notamment d’origine étrangère, maltraités dans notre société, et pas seulement dans le secteur de la pêche, vous le savez aussi bien que moi.
C’est alors qu’ils sont en vie et qu’ils luttent pour le rester que nous devons tous nous préoccuper de leur sort et nous engager auprès d’eux.
Il y va autant de leur dignité que de la nôtre, n’est-ce pas ?
Janine Léger

Écrit par : Janine Léger | 04 septembre 2009

C'est pourquoi Janine je salue toutes celles et tous ceux, des marins qui ont osé à ses côtés, aux autres, syndicats, certains patrons (il y en a eu qui ont entendu ses revendications, trop rares malheureusement), anonymes, relais d'opinion,presse...,qui l'ont aidé à porter son combat et celui des autres marins.

Écrit par : Philippe Sans | 04 septembre 2009

Merci Mr. SANS pour votre intervention, merci aussi à Mr. ROLLAT dans la Gazette de Sète pour son émouvant papier. Mme LEGER, nous semblons avoir les mêmes buts, et à tous ceux qui souhaitent apporter leurs soutient aux Camarades SFOIM.LR@FREE.FR nous sommes de plus en plus nombreux et nus continuons le combat. Lilian T.

Écrit par : L.T. | 04 septembre 2009

bonjour, sans vouloir nullement attiser la braise et considérant que les joueurs sont loin de tout cela...les cartes(d'abonnement,soutient,appelez la comme vous voulez) du FC Sete sont disponible au stade pour le prochain match de coupe dimanche au prix de 30€ la saison.

Écrit par : ujlaboy | 16 septembre 2009

@ujlaboy
et sur présentation de la preuve du règlement de nos impôts locaux, ,on a une réduction?

Écrit par : curieux | 16 septembre 2009

Voir MS. PAIOLLA et RINALDO je leur ais versé et je dois leur verser annuellement et pendant des décennies des sommes largement plus conséquentes. Sommes qu'ils tirent directement sur mes impôts locaux et qui ont et qui seront destinées au football club, ne serait-ce que pour combler une dette qui n’est pas encore justifiée. Comme l’a dit M. RINALDO dans une phrase qui est devenu légendaire pour expliquer l’inexplicable : « la dette c’est l’argent que l’on doit ».

On présente d’abord les comptes et on mendie après.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 16 septembre 2009

Bonsoir à tous, et à Mr. CAMELIO. Mes excuses de demander cela, peut-être moins habitué à échanger via blogs Internet, mais je ne comprends pas du tout vos propos. Si vous pouviez être un peu plus clair, ce qui une qualité quand on affiche des idées, je vous en serai comme mes camarades lecteurs de ce blog très reconnaissant. Si vous avez des questions j'ai pas mal de réponses...
L.T.

Écrit par : L.T. | 18 septembre 2009

qu'est ce que vous voulez savoir exactement L.T ?
demandez, et on vous repondra

Écrit par : curieux | 18 septembre 2009

LT,

Pourtant les choses sont bien claires dans cette sombre histoire personne ne peut justifier de la destination des subventions énormes données au club défaillant et la danse continu avec l’association qui est un pâle reflet de la SEM.

La dette c'est l'argent que l'on doit

Voila la seule et unique réponse pour le moment qui laisse supposer le pire.


L’impôt devient injuste si il est dilapidé par des gestionnaires incompétents ou autres………


Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 18 septembre 2009

ok et merci pour ces précisions. L.T.

Écrit par : L.T. | 18 septembre 2009

merci pour l'hommage rendu à mon père qui était et restera un homme formidable et altruiste.

Écrit par : sene anais | 06 octobre 2009

Il faut des hommes comme cela pour croire encore en un monde plus humain. En espérant que d'autres vont continuer ce combat...
Et en espérant vous rencontrer un jour pourquoi pas...

Écrit par : Philippe Sans | 18 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.