Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 octobre 2009

Les valeurs du sport

Quel plaisir j’ai pris hier soir dans la toute nouvelle halle Louis-Marty, le fameux « chaudron » du Barrou relooké après travaux d’extension (attendons d’en voir la fin pour la juger définitivement) : une toute jeune équipe de l’Arago de Sète a battu l’un des favoris du championnat, Tourcoing. Et ce malgré une grande différence de budget et de moyens, à commencer sur le papier par les joueurs alignés. L’Arago a dû en effet, trésorerie en difficulté oblige, revoir ses ambitions et son recrutement.

Mais quel plaisir de voir ces jeunes joueurs, et aussi quelques anciens apportant de l’expérience, se jeter comme des mordus de faim sur les ballons ! Quel plaisir de les voir refuser la logique sportive…et s’imposer au final !

Plaisir identique à celui pris quelques jours plus tôt en allant voir l'équipe du FC Sète sortir Agde en Coupe de France, malgré une équipe rajeunie, inexpérimentée...encadrée par de généreux et exemplaires cadres comme Christophe Rouve, mais en compensant avec un engagement et une volonté de tous les instants.

C’est ce sport là que j’aime. Celui qui, conscient de ses moyens et de ses limites, fait avec…Et ne cherche pas à vouloir se faire plus gros qu’un bœuf, en mettant en danger sa trésorerie et par là même à peser sans cesse sur les contribuables déjà fortement impactés. Le sport de haut niveau vit parfois au-dessus des moyens réels que peuvent lui octroyer collectivités publiques et partenaires privés. Il est temps de revenir à des échelles plus réalistes. Et de redécouvrir le vrai sport. Et même si l’Arago a peu de chance d’être champion, si le FC Sète ou la Pointe Courte sont condamnés encore quelques saisons peut-être à errer dans les divisions inférieures à lélite, même s’il devront peut-être lutter pour leur maintien…je préfère cela. Une histoire de valeurs peut-être…

 

 

10:30 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Donc si j ai bien compris :
le fcsète et la pointe sont sur la bonne voie ?

Écrit par : roumagnole | 17 octobre 2009

En tout cas, ces deux clubs semblent jouer aujourd'hui avec leurs vrais moyens. Et pas au dessus de ceux-ci...En tout cas je l'espère! Même si concernant le FC Sète on regrette que ce soit à un niveau DHR immérité et imposé par les "évènements". Je suis d'ailleurs retourné voir, ce que je n'avais pas fait depuis quelques mois, le FC Sète en Coupe de France contre Agde. Et là aussi, j'ai été séduit par cette jeune équipe, recomposé avec les moyens du bord sous la houlette de Gilles Beaumian. Elle aussi m'a séduite par sa volonté de se battre sur le terrain...Une politique de jeunes qui est seule porteuse d'avenir. Pour les clubs et pour les contribuables.

Écrit par : Philippr Sans | 18 octobre 2009

J'espère et je désirerais que tout le monde paient quand il vont voir l'arago car c'est quand meme une honte qu'il y est tant d'entree gratuite, pour quel motif ces gens ne dépensent pas un euro!!!! et ensuite ils veulent aussi manger aprés le match c'etait pareil au fc sete .....
Vous n'etes pas de cela vous?? et malheureusement si alors vos comentaires....

Écrit par : chalaux | 18 octobre 2009

J'ai payé ma place lorsque je suis allé voir FC Sète-Agde en coupe et Arago-Tourcoing. Les guichetiers et guichetières en sont témoins. Ah j'oubliais...j'ai aussi payé mon sandwich et ma bière à la pause! Concernant les entrées gratuites, je pense qu'il faut séparer les entrées offertes aux sponsors (entrées qui entrent généralement dans le cadre du partenariat)et celles de profiteurs. Les premières sont ensuite gérées par les partenaires eux mêmes comme bon leur semble. Il m'est ainsi arrivé cependant en quelques rares occasions d'être aussi invité par certains de ces partenaires sur certains matches. Il faut souhaiter que ces invitations par contre qui sont payés par le partenaire tournent et ne soient pas forcément l'apanage des mêmes personnes qui, très souvent, ont largement les moyens de payer leur place.

Écrit par : Philippe Sans | 18 octobre 2009

Pourvu que cela dure; vous avez bien commencé l'année sportive bravo

Écrit par : chalaux | 18 octobre 2009

Il ferait mieux de valider un cahier des charges pour les clubs à grosses subventions. Toujours plus facile de se mettre d’accord avant en le définissant avant et en sanctionnant avant. L'état de comptes 3 fois par an c'est bien quand on a défini des points de passage avant et des missions ! Comment s'engager sur de telles subventions si le rôle, les objectifs et missions n'ont pas été défini avant ?


La pensée du jour ...






Le maire concerte les clubs de football sétois



Le maire François Commeinhes a réuni les présidents des clubs de football de la ville afin de faire le point sur leur situation et leurs besoins, de renforcer la collaboration entre clubs et de faire en sorte que leurs demandes soient davantage en adéquation avec les moyens disponibles.

Entouré de l’élu au sport Serge Païola, du premier adjoint Antoine de Rinaldo et de la conseillère municipale Blandine Authié, et en présence de Gérard Castan chargé par la municipalité de coordonner un groupe de réflexion sur le sport à Sète, le maire a ainsi accueilli en mairie sept présidents sur les huit clubs de foot que compte la ville, représentatifs de l’univers du football dans sa diversité et sa richesse, “vecteur sportif d’intégration, d’éducation et de sociabilisation”. Une réunion très instructive qui a permis de comprendre les difficultés que peuvent rencontrer ces associations, notamment la crise du bénévolat, la formation des éducateurs ou le manque de sponsors privés. Les responsables ont échangé sur l’aide apportée par la ville et les créneaux horaires qui leurs sont attribués.

Après un état des lieux, il s’agissait pour la municipalité de recueillir leur sentiment sur les aménagements à prévoir pour l’épanouissement du football à Sète (nouveau terrain synthétique sur le stade Biascamano, nouvelles installations vers l’école Jean-Macé...) de mettre en adéquation moyens financiers et ambitions sportives et, comme l’a souligné le maire, “d’être en anticipation et non pas en réaction aux problèmes susceptibles de survenir”. Ceci pour mettre en place un cadre permettant notamment à l’emblématique Football Club de Sète de retrouver sa place de club phare du bassin de Thau en le rendant attractif par un recrutement prioritairement local lui permettant de retrouver rapidement le niveau CFA, “meilleur compromis entre son passé prestigieux, les contraintes économiques actuelles et la vitalité du football sétois”.

Le maire a demandé la mise en place d’un “calendrier de validation des budgets prévisionnels” pour les clubs bénéficiant d’un certain niveau de subvention. Ils devront fournir des comptes intermédiaires trois fois par an, afin que la municipalité puisse s’engager sur des subventions correspondant à ses moyens et aux besoins des clubs, et ainsi éviter des dérives financières. Un souci de mise en cohérence salué par tous les participants à cette réunion, appelée à se renouveler, pour une complémentarité optimale entre clubs sétois.


Publié le vendredi 11 décembre 2009.

Écrit par : Didier | 15 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.