Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 mars 2010

Choix personnel

 

Certains voulaient savoir sur ce même blog, voici quelques jours, pour qui j’allais appeler à voter pour ce premier tour des élections régionales. Et je répondais qu’avant de décider moi-même ce que j’allais faire, je prenais le temps, en citoyen responsable non militant d’un parti, de regarder de plus prés bilan du sortant et propositions de tous.

 

Il y a d’abord, en dehors de toute considération de couleur politique ou de propos condamnables (et il y en a eu malheureusement !), le bilan de la majorité régionale sortante.

Un bilan plutôt positif en ce qui concerne à mon sens l’investissement dans la rénovation et développement des lycées, mais aussi le soutien au Plan Campus. Deux bases importantes du pilier de toute société que doit être l’enseignement, ici supérieur.

Positif aussi le soutien et le développement de la formation, dans la poursuite directe du premier point.

Positif aussi la reprise du parc de Trains Express Régionaux, même s’il reste beaucoup de travail à faire.

Positif aussi l’investissement pour remettre à flot le port de Sète et ses linéaires vétustes de quais.

 

Mais il y a aussi des points qui prêtent à plus de réserves. Et à améliorations.

Comme la multiplication de Maisons du Languedoc-Roussillon avec une certaine opacité sur le coût de fonctionnement et les retombées. Celle de Shangai semble avoir servi à pénétrer de manière conséquente le marché chinois. Celle de Milan va fermer ses portes après quelques mois à peine d’existence !

Comme une certaine propension à annoncer des retombées d’emplois astronomiques (jusqu'à 30.000 a-ton entendu!) pour le port de Sète sur les dix ans à venir. Ainsi donc il y aurait un multiplicateur de petits pains, un Jésus inconnu, capable de… ?! Il est vrai que les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

Une autre propension à communiquer à tout va. Ou encore quelques chasses aux sorcières politiques, culturelles…Ou encore mélanger présidence de Région et Présidence de (Grande) Agglo pour faire pression…En rappelant que je suis contre ce genre de cumul de mandats. Mais plutôt favorable à un Président de Région indépendant de toute agglomération, qu’elle soit grande ou à échelle plus « humaine ».

 

Du côté des propositions des divers candidats, y compris le président sortant, des idées intéressantes, notamment pour notre territoire du Bassin de Thau :

·    aider à la reconnaissance d’autres produits (comme cela a été fait pour le vin) comme ceux issus de la conchyliculture. Aider à développer des écloseries sur l’Etang de Thau. Mais être un soutien partenaire, et non simplement une signature au bas de chèque. Il ne s'agit pas maintenir nos activités productrices d'emplois dans un assistanat qui tend à se généraliser.

·    Assurer un équilibre entre le développement de la plaisance et le maintien des activités économiques importantes et vitales que sont la conchyliculture, la pêche, le commerce. Et ce en veillant aux règles urbanistiques.

·    Développer le « meroutage » (voilà l'une des compétences importantes de la Région, en liaison avec la politique nationale) et le ferroutage avec la future ligne TGV double pour alléger les transports par camion sur l’A9. Et ce aussi dans le cadre des échanges internes à notre territoire.

·    Développer l’autonomie de production énergétique de la région et notamment des établissements publics (à commencer par les lycées), en profitant de l’éolien et du soleil.

 

En fonction de quoi, non encarté ni militant dans un parti, il ne me revient pas d’appeler à voter pour tel ou tel candidat. Contrairement à certains qui, encartés et militants responsables politiques, sont des plus discrets… A chacun de faire son choix en pleine conscience. Moi j’ai fait le mien. En toute indépendance. Pour que le président de notre Région demain contribue aussi au développement et à la préservation conjugués de notre Bassin de Thau.

 

 

 

 

Commentaires

il y a des reflexions interessantes dans cet article même si souvent de simple bon sens mais je regrette que vous ayez réussi a faire toute cette campagne sans jamais vous pronon,cer sur le candidat et le programme de votre choix. Bien sur que vous n'etes pas obligé de le donner mais sur la base des programmes je pense que ca aurait été responsable vis à vis de vos partisants, et meme si le modem n'était pas present (au moins son president dufour s'est clairement prononcé). Moi je repete que ce n'est pas courageux et je crois qu en ne vous prononcant pas c est seulement que vous ne voulez facher personne. Mais la politique = faire des choix, y compris de personne.

Écrit par : Marty | 27 mars 2010

J'entends bien "Marty". J'ai fait mon choix personnel. Je le répète, il n'engage que moi. Le meilleur candidat qui pouvait allier le tout (écoute, respect des autres, démocratie, vision générale parfaite...) n'existant pas, j'ai fait un choix au meilleur en lice. Mais je ne m'arroge pas le droit de vouloir diriger des gens vers...
D'ailleurs je vois qu'ouvertement notre maire n'a pas clairement appelé à voter pour son propre candidat (ou du bout des lèvres), mais s'est largement répandu en privé dans des repas, appartés avec certains réseaux ou journalistes pour le président sortant. Où est le courage? Je préfère encore celui de ces maires UMP qui ont soutenu en l'expliquant un candidat autre, plutôt que ceux qui savonnent la planche en douce et joue double jeu. Vous l'avez dit non, politique = faire des choix. Pour ma part, je ne suis pas élu, je vous le rappelle, ni encarté...

Écrit par : Philippe Sans | 28 mars 2010

Chaque fois que je vous interroge sur vous je ne sais pas pourquoi vous me repondez sur le maire de la ville, dont je me f... complétement. sS j'ai envie de lui parler je suppose qu'il a aussi son blog et je l'interrogerai sans votre mediation et peut etre que vous n'êtes pas élu mais homme politique et je pense qu'il est de votre devoir lors des élections de faire savoir vos preférences.

Écrit par : Marty | 28 mars 2010

Non. Mon devoir est en tant que citoyen investi politiquement de veiller à la défense de l'intérêt général de la ville de Sète et de ses habtants. Quelque soit le président de Conseil Régional, Général, le député et autre...
Par ailleurs, si je me permets de vous renvoyer vers le maire, c'est que je suis curieux de savoir si vous lui avez posé la même question?
Et quelle a été sa réponse...:)

Écrit par : Philippe Sans | 29 mars 2010

Les commentaires sont fermés.