Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 décembre 2010

C'est la fête...à neuneu!

 

La polémique menée par les forains mardi sur Sète pour continuer à faire, comme ils l'ont fait pendant trente ans, la fête foraine pendant les vacances de fin d'année sur la place Stalingrad soulève quelques constats.

Le premier est une incompréhension majeure. Le maire leur déclare en les recevant d'abord ne pas être au courant de l'interdiction qui leur est faite de ne plus exercer leur dite-fête. Permettez moi d'être des plus inquiets : le premier magistrat de la Ville, le leader de la majorité municipale, le capitaine de l'équipe qui gouverne notre cité...se verrait donc cacher des choses par ses élus, ses adjoints, son cabinet ou ses chefs de service? Il faut immédiatement remettre de l'ordre dans le navire!

 

Deuxième constat : la mairie dit avoir prévenu les forains depuis février dernier. Y a-t-il eu alors explications entre les deux parties? Ce qui ne semble pas être le cas...

 

Par contre, on peut tout à fait entendre qu'une municipalité veuille faire évoluer le concept festif qui peut se dérouler au coeur d'un quartier lors de ces fêtes de fin d'année. Reste à savoir précisément ce qui était prévu, à destination de quel public enfantin, sur quelle durée...

 

Tout comme il reste à connaître quelle était la teneur de la pétition de riverains qu'évoque la Municipalité pour justifier sa décision initiale d'interdire la fête foraine. Et, puisqu'elle est revenue depuis hier sur cette décision, aprés le coup de force des forains, comment est désormais prise en compte cette pétition qui semblait importante?

 

Dans ce dédale d'opacité, il semble que ce soit en mairie que c'est la fête à neuneu!

Commentaires

Il est vrai que notre mairie ressemble à une forêt de chêne tant on y retrouve des glands.

Notre Maire affirme aux forains ne pas être au courant de l'interdiction qui leur a lui même notifié en février 2009.

Comprenne qui pourra ?

Ou bien notre maire est atteint de la maladie d'Alzheimer, cela serait encore plus grave pour les sétois.

Et il en va de cette affaire comme de toutes les affaires de la ville. Le trou énorme dans les finances engendré par les équipes de football locales où personne de la majorité municipale n'était au courant mais où les mêmes personnes siégeaint dans les conseils d'administration des clubs ?

Les comptes de ces clubs qui devaient être communiqué suivant la promesse faîte en conseil municipal du premier magistrat de la ville et que nous attendons depuis plus de trois ans. Notre Maire a été touché encore là d'une amnésie profonde.


Etc...

Notre maire qui a une tête aussi franche que celle que l'on retrouve sur les billets de 49,99 €, fait comme le petit garçon que l'on surprend tout barbouillé et les doigts dans le pot de confiture et qui dit : "Ce n'est pas moi, je le jure".

Quand au fond de l'affaire, il y a longtemps que la fête à Nenneu, ne fait plus recette chez les bambins et ados qui la rejettent, étant habitués à beaucoup mieux que des loteries d'objets "made in china" ou d'autres escroqueries diverses. Les manèges quant à eux sont aussi d'une autre époque et ne peuvent rivaliser avec ceux des parcs d'attractions qui sont très proches de notre ville.

Il faut remarquer qu'il y a trente ans les nuisances sonores étaient largement plus faibles, je peux parler largement de ce problème, je subis chaque année sous mes fenêtres la fête foraine de la Saint Pierre qui est loin d'être une tradition séculaire.


Maintenant que le Maire qui fait organiser pour la Saint Louis des "raves parties" en centre ville sans se préoccuper des riverains, prenne conscience des nuisances que cela apporte est une bonne chose, nous en prenons acte.

Il est vrai que Monsieur le Maire est riverain de la fête de noël place Salingrad et non des autres lieux, peut-être que ceci explique cela.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 08 décembre 2010

Cette histoire est exemplaire à plus d’un titre.
1.En février le maire aurait pris la décision de ne pas autoriser cette manifestation sur la base ….d’une pétition de riverains. Bien. Le hic c’est que manifestement les forains n’ont pas été tenus au courant sinon ils n’auraient pas attendu début décembre pour se manifester! Au maire d’assumer sa prise de décision.
2.Début décembre, notre courageux maire se défile et dit qu’il n’est pas au courant de la décision prise. Invraisemblable et mensonger d’autant que le maire depuis quelques temps rejettent les demandes de rendez vous des forains. Dans une commune, le maire c’est comme dans tout système hiérarchique le chef ! Et rien n’est pire qu’un chef qui n’assume pas ses responsabilités et fait reporter la faute sur ses collaborateurs.
3.Quand on engage une discussion ou une négociation, le propre de celui qui la mène est de savoir quelle limite il se fixe. Telle qu’est restituée, par la presse, la journée de bras de fer entre le maire et les forains on s’aperçoit qu’au fil de la journée on est passé de pas de fête du tout à 15 jours. En fait c’est la détermination des forains qui l’a emporté mais nous retiendrons surtout les reculs successifs du maire.
4 Décidément, que cela soit en février ou en décembre force est de constater que les décisions de notre maire sont prises dans l’urgence et sous la pression. Ce n’est pas un mode gestion municipale acceptable !

Jacques MONTAGARD

Écrit par : Jacques MONTAGARD | 08 décembre 2010

M. Montagard,

Les décisions prisent sous la pression..., ce n'est plus la fête à Neuneu mais celle de la bière.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 08 décembre 2010

Vous pensez que le maire est alcoolique?

Écrit par : Neuneu | 09 décembre 2010

Stalingrad

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 09 décembre 2010

Bonsoir,
Je réagis ici en temps que sétois qui a de merveilleux souvenirs dans son enfance liés à cette fête foraine de fin d'année. Y aurait-il trop de manifestations adressées à la jeunesse sur la cité pour interdire, pour quelques "réboussiés", cette fête qui fait partie intégrante des festivités de noël de la ville. Déjà que les salles de cinéma fondent à vu d'œil, il ne restera à la jeunesse sétoise que la rue et les cages d'escalier. C'est cela que l'on veut ?
Pas étonnant que les jeunes fuient la ville pour la plus accueillante "Montpellier". A ce rythme, on va l'avoir notre ville de vieux.
Je suis écœuré par tant de médiocrité dans la gestion de la jeunesse par la ville. Et si ce n'était que ça !
Et la pétition des habitants des quais du canal royal pour la saint louis, elle est passée où ?

Écrit par : Richard | 09 décembre 2010

Mais vous n'avez pas compris :

Monsieur Le Maire nous refait le coup de la patinoire sur la place stalingrad.
attention ça glisse.

Plus sérieusement :

Il annule, il accorde, mais il raccourcit les dates de la foire . Donc il gagne.

Écrit par : le chargé des commissions | 11 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.