Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 février 2011

Privés de désert !

Finies les vacances à l’étranger pour les membres du Gouvernement.

Pour éviter toute interprétation diplomatique à l’avenir. Et éviter de peser sur les deniers des contribuables étrangers sûrement aussi.

Décision des plus étonnantes, car après tout pourquoi interdire à nos politiques, qui prennent tous beaucoup de leur temps, y compris familial, pour assurer leur fonction…d’aspirer à quelques rares vacances méritées (même si on peut être en désaccord avec leurs visions politiques). Et de les cantonner à l’intérieur de nos frontières ? On aurait pu simplement leur imposer de ne plus aller ni accepter des séjours payés dans un pays dictatorial, et de se payer eux-mêmes leurs vacances, non ?

 

C’est comme si sur le plan local on interdisait à notre maire de partir à l’étranger !

Après tout, malgré ce que l’on entend ici et là, il a bien le droit de souffler un peu à Marrakech, Dubaï ou autres destinations. Que l’on soit d’accord ou pas avec sa politique. L’essentiel, c’est que ses billets d’avion, ses séjours et autres extras ne soient pas pris en charge par telle société ou personne privée en affaires ou contrats avec la Ville de Sète, non ?

17:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (28)

Commentaires

petit extrait du reproche que m'a adressé Franck .P sur le billet précédent:

"..........Je crois aux idées et non aux hommes!
Et je vais vous dire que montrer du doigts une personne(fut- elle vice Président...) qui pourrait avoir des conflits d'intérêts de par son métier, c'est vouloir faire croire aux gens ,que c'est le seul, que c'est pas normal.Et là, on est dans l'hypocrisie la plus compléte.
L'altruisme est une vertue perdue depuis longtemps en politique.
IL N Y A PAS UN PARTI,UN GROUPE,UNE MUNICIPALITE,OU ON NE PUISSE PAS DECELER DES CONFLITS D'INTERETS!..........."

reproche qui semble t'il ne t'a pas choqué

Écrit par : marion devineau | 10 février 2011

Vous donnez le baton poru vous battre car vous venez de faire un blog disant que justement pour votre dernier petit sejour a Quebec vous etes invite par une societe prive, un casino de jeux en plus ce n est pas l activite la plus morale!!!

Écrit par : Inquisiteur | 10 février 2011

Je n'ai jamais été invité cher Inquisiteur par un Casino de jeux? D'où sortez-vous cela??? Mais par l'Office de Tourisme Québec-Charlevoix et l'association de la Grande Traversée Casino Charlevoix (c'est le nom de...l'épreuve du circuit international de la spécialité).Je vous précise que je n'étais pas en vacances, mais (c'est dur parfois de répéter les mêmes choses!) invité professionnellement (et cela s'est fait avec l'accord de mon employeur) pour présenter lors d'une soirée de récompense de l'èquipe de France de canot à glace le magasine de France Télévision tourné l'an passé dans le cadre de la 1ère épreuve du circuit, aux concurrents, aux journalistes québécois et à la population de l'isle aux coudres. La même chose que quand Pierre Salvadori est venu à Séte présenter on film tourné avec Audrey Tautou, Nathalie Baye...Vous mélangez (sciemment) tout. Je suis trés clean sur ça. Et au fait, que pensez vous de la polémique sur MAM, FILLON, les vacances payées...? Juste par curiosité, pour échanger et débattre...

Écrit par : philippe Sans | 10 février 2011

Et je vous rejoins "inquisiteur" sur l'activité des jeux, qu'il faudrait réglementer ou moraliser. D'abord parce qu'encore trop de pauvres gens s'y ruinent parfois chaque début de mois et y deviennent accros en espérant se renflouer et devenir riches. Sans parler de certains casinos qui servent à blanchir parfois de l'argent. Il y a de tout dans cette profession...je suis donc pour une meilleure moralisation...mais quand on voit le flux ouvert par les jeux en ligne sur Internet, on peut craindre le pire...

Écrit par : philippe Sans | 10 février 2011

Décidément....il y en a qui mélangent (et qui, ma foi, mélangeront toujours) et qui parlent sans savoir....

Transparence oblige, je dois répondre puisque mon événement est cité...
Philippe a été invité par l'organisation de La Grande Traversée (c'est le nom de l'organisme légalement constitué au registraire des entreprises du Québec) Casino de Charlevoix (c'est le sponsor de l'organisme, sponsor qui apparaît attaché au nom de l'événement pour plus de visibilité, et peu importe si c'est une société de jeux....vous ne connaissez pas le contexte économique de Charlevoix, et tout le travail que cela implique pour nous, organisateurs, permettre de garder la tête hors de l'eau car ce sont des événements qui apportent des retombées économiques importantes pour la région surtout en période hivernale où le touriste se fait rare, alors que ce soit une société de jeux ou une station de ski, pour moi.....il n'y a aucune différence...) pour y présenter le magazine tel que Philippe le décrit, et invité également par Tourisme Québec et Tourisme Charlevoix, ces derniers défrayant les coûts du séjour.
Vous faut-il mon numéro d'entreprise? Numéro de chèque? L'horaire de ce que Philippe a fait sur l'Isle? Décidément....
Espérant que cette partie est comprise maintenant....

Deuxième note: je confirme que Philippe n'était pas en vacances, puisque je lui ai moi même prêté mon bureau de travail et mon ordinateur pour qu'il puisse continuer de travailler à distance sur ses dossiers.

Qu'essayez-vous de faire au juste?
Non mais vous m'avez l'air tellement complexés que cela en est pathétique, surtout lorsqu'on insinue des choses comme vous le faîtes...

N'y a-t-il pas d'autres sujets plus importants à échanger pour l'avenir de votre Isle que de discuter de cela? Qu'on soit en désaccord, c'est légitime, certes, mais qu'on fabule....Pensez donc un peu à laisser votre marque, non pas en aboyant, mais en construisant, de manière civilisée....

Anie Harvey, d.g
La Grande Traversée CASINO DE CHARLEVOIX

Écrit par : Anie | 10 février 2011

Bonjour Philippe,
Dis moi , Philppe, s'il n' y avait pas eu la revolution de Jasmin en Tunisie, crois tu qu'on aurait parlé de MAM et ses avions pivés et autre Fillon?

Loin de cautionner ce genre de comportement, je suis un peu perplexe sur le fait de sortir des trucs comme ça maintenant, comme si c'était nouveau:
de tout temps nos gouvernants se sont fait dorer la pillulle chez des dictateurs,sur des yachts de milliardaires, on a aussi sorti des tentes pour kadafi,les bijoux de bokassa,etc. On remonte à la nuit des temps comme ça.
Et J'essayais d'expliquer à Madame Deniveau,que plutot d'attaquer les gens sur leurs professsions,elle serait plus inspirée et constructive d'attaquer les idées et les projets.

Alors moi, non! je ne suis pas ou plus choqué (colère peut être, et encore...) de ces non-evenements devenus banal(et je le regrette).Ils, ces fautifs, ont tant d'autres désastres à leurs registre!!!!

Moi, ça me fait beaucoup plus "chier"(pardon de la grossiertè)qu'on tue l'éducation, la santé, la retraite (a propos Madame Deniveau, étiez vous aux manifs au moins?)les transports,le travail, oublier comme des merdes(encore pardon!) ceux laisser sur le bord de la route avec la mondialisation!!!,des patrons sous parachutes dorés,et la vraie écologie qu'on bafoue un peu plus chaque jour, j'en passe et bien d'autre...

Est-ce que tu crois Philippe, que les Tunisiens en ont quelque chose à foutre de MAM?...

Alors les médias ont leurs responsabilités,
les politiques ont les leurs.

Nous! pauvres citoyens (avec ou sans force), offusquons nous de ce qui vital, primordial, sacré, et laissons ces petites crottes pour les crevards assoiffés de scoops... quand aux mis en causes, il sont.... affligeants, méprisables.

Écrit par : Frank.P | 11 février 2011

Un oubli de ma part...

Savez-vous qu'il y a de pauvres gens qui bossent dur,dans de mauvaises conditions pour une misère,d'autres qui n'ont pas de travail, qui ne partent jamais en vacances?!!!

Le respect pour ces gens là,c'est d'avoir la décense de penser à eux, et non de s'appitoyer sur ceux qui n'ont pas le temps d'aller à Marrakech ou à Doubaïe.

Merci de me dire, Madame Deniveau, Philippe, ce que vous avez comme projets pour eux.

Merci pour eux.

Écrit par : Frank.P | 11 février 2011

Je répondrai à votre question, Franck, mais je vais laisser Philippe le faire en 1er. C'est son blog.
pouvez vous cependant me préciser, si vous nous demandez nos projets pour les malheureux de Sète, d'Europe ou du monde?
Vous conviendrez que ce n'est pas le même type de malheur.

Écrit par : marion devineau | 11 février 2011

Je te réponds Franck dans la journée (mais pour l'instant désolé, je suis en plein travail). Finalement il sert...même à Marion mon blog! (Humour)

Écrit par : philippe Sans | 11 février 2011

Quale casinò!

Traduction : Quel bordel !

C'est ce que l'on constate en lisant vos derniers échanges.

Il faut dire que casino était jusqu'en 1958, un bordel en Italie et que l'expression courante est restée.

[Casino, casin, petite case (maison) où l'on s'adonner à la prostitution et où effectivement à l'époque les clients mangeaient, buvaient énormément, dansaient et JOUAIENT à des jeux d'argent].

Étonnant ! Non ?

Écrit par : camelio Jean-Louis | 11 février 2011

s'adonnait

Écrit par : camelio Jean-Louis | 11 février 2011

Bonjour Madame Deniveau, Bonjour Philippe,

Madame Deniveau,pour répondre à votre question, je pense qu'il serait raisonnable de parler de projets ou de solutions ou même de reflexions, locales et voir départementales, puisque nous sommes prés des cantonnales.

Mais au niveau de l'Europe et du Monde, la question se pose de façon encore plus criante.Rentrent en compte l'internationnalisme et la mondialisation, sans parler du capitalisme.

Restons humbles, faisons ce que nos mains nous permettent.

Philippe,c'et bien que ton blog serve à toute et à tous... fais gaffe quand même!!! lol
Et travailles avant de t'amuser à répondre à ces "jamais contents" que nous sommes tous.Et si tu vas jusq'à Frontignan, n'oublie pas de prouver que c'est pour le boulot!!! reLOL!!!

Écrit par : Frank.P | 11 février 2011

Franck,

"Restons humbles, faisons ce que nos mains nous permettent."

?

Avec des phrases comme cela, on a toujours le risque de se faire traiter de petit b..., heureusement qu'il est prècisé plus loin :"travaille avant de t'amuser".

Écrit par : camelio Jean-Louis | 11 février 2011

Franck,
Je ne sais pas si on aurait parlé des avions de MAM et des vacances de Fillon (et autres retours aux calendes grecques des vacances de nos dirigeants) s’il n’y avait pas eu la révolution de Jasmin en Tunisie. Surtout que ces révélations tombent on ne peut mieux pour certains adversaires en période d’élections cantonales…Si vous voyez ce que je veux dire.
Par contre, ces choses méritent débat, quand il s’agit de l’argent de contribuables…qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs. Comme méritent débats toutes ces sommes que l’on offre à certains pays pour les aider (argents de nos états, de nos fonds européens, de nos contribuables indirectement)…et qui se retrouvent ensuite sur des comptes de dirigeants ripoux en Suisse, dans des investissements personnels à l’étranger…Pour mémoire, les biens de Ben Ali ou Moubarak détournés ainsi se chiffrent en dizaine de milliards de dollars ! Ahurissant…Et j’en arrive à ce que, avec cet argent, on pourrait faire dans nos pays concernant l’éducation, la justice, le quotidien des gens !
Sur les parachutes dorés et autres privilèges dont profitent certaines entreprises ou dirigeants, annonçant des milliards de bénéfices chaque année en licenciant à tour de bras en toute impunité, tu connais ma position Franck : anormal, scandaleux, intolérable ! Et on attend encore la « moralisation » annoncée à corps et à cris par certains politiciens ! Mais nous sommes là dans la responsabilité, non pas des élus locaux, mais des élus nationaux.
En bas de l’échelle par contre, la responsabilité des élus est différente. Mais pas pour autant négligeable. Un élu local se doit de défendre ses postes d’enseignants aux côtés de parents d’élèves, quel que soit le Gouvernement en place. Se doit de défendre ses juridictions (rappelons la perte de deux des trois tribunaux existants sur Sète en quelques années), qui sont non seulement des emplois, mais contribuent aussi à éviter aux gens de faire plusieurs kilomètres (à leurs frais !) pour un service qu’ils avaient sur place jadis.
Se doit aussi d’accompagner le potentiel économique, tant en siégeant au sein de l’Agglomération (qui a aujourd’hui cette compétence), qu’en travaillant main dans la main avec la CCI. Se doit de défendre le commerce local, de (en gérant au mieux sa cité ou son agglo) ne pas l’étouffer ainsi sous des impôts trop lourds…Contribuer aussi en aménageant son territoire à attirer le consommateur, générateur de chiffres d’affaires pour les commerces.
C’est aussi, dans un aménagement équilibré, être conscient que le tout immobilier, comme le tout tourisme ne sont pas des assurances pour l’avenir. Qu’il faut aussi penser entreprises, sociétés, emplois…Et donc intégrer des espaces de productions véritables, locales…et pas que de reventes, soumises au fluctuation du pouvoir d’achat. Nous sommes en train peu à peu à Sète, après le négoce du vin, de perdre la pêche…Il faut donc, mais la Région s’y emploie j’espère, et apparemment avec l’assentiment de tout le monde, relancer notre port. A son échelle. Mais aussi lancer pourquoi pas des actions porteuses ou génératrices d’emplois plutôt que de se contenter de faire ponctuellement de l’embauche démagogique électoraliste. Tout cela est bien complexe. Le pouvoir d’un maire ou d’un élu local c’est aussi de faire en sorte que sa ville ne devienne pas une ville élitiste qui choisit ses habitants en fonction de leur seul portefeuille ou porte-monnaie.
Quant à Marion, je lui rappelle que je ne suis ni le vendeur des terrains dont elle parle, ni le maire, ni le président de la SA Elit, ni le directeur des HLM…Que je ne suis pas au pouvoir, et que si je l’étais, aucun salarié d’un groupe de promotion immobilière ne dirigerait un appel d’offres municipal ou d’agglo ou de la SA Elit ou des HLM consacré à l’urbanisme, ne serait non plus adjoint à l’urbanisme ni décisionnaire en la matière. Je ne sais s’il y a eu ou pas appel d’offres sur les programmes dont elle parle. Elle n’a qu’à demander, lors du prochain conseil municipal, à qui de droit…
Par contre Franck, ce sera avec plaisir que je verrais avec toi pour notre prochaine campagne municipale ce qu’il est possible de faire à l’échelle d’une ville. Nous avons déjà quelques propositions (pas de solutions magiques malheureusement) dont nous pourrions parler…

Écrit par : Philippe Sans | 11 février 2011

« Il n’y a pas d’antidote contre le poison de la calomnie. Une fois versé il continue d’agir quoiqu’on fasse, dans le cerveau des indifférents, des hommes de la rue, comme dans le cœur de la victime. Tous les traits infamants sont soigneusement recueillis et avidement colportés. On juge superflu de vérifier de contrôler en dépit de l’absurdité parfois criante. On écoute, on répète, sans se rendre compte que la curiosité et le bavardage touchent de bien près à la médisance que la médisance touche de bien près a la calomnie et que celui qui publie ainsi la calomnie devient un complice involontaire du calomniateur. » Leon Blum, à l’enterrement de Roger Salengro.

Écrit par : albert | 11 février 2011

ça tombe bien, il n'y a pas eu d'appels d'offre pour confier le projet de La savonnerie, et plus récemment (très récemment même) des pins de Marcenac au promoteur, patron du vice président de Force Citoyenne.
Donc pour résumer la pensée de Philippe : pas d'appels d'offre, pas de conflits d'intérêts ?

Écrit par : marion devineau | 11 février 2011

C'est vraiment magnifique.
C'est masqué qu'Albert vient nous donner des leçons de morale.
Albert avant d'accuser sans preuve , ayez au moins le courage de signer de votre nom.
Les "corbeaux" qui dénoncent on a vu mieux comme exemple de probité

Écrit par : marion devineau | 11 février 2011

Marion,
J'ai trouvé cette citation sur le blog de Jean Louis mélenchon à propos du dessin de Plantu sans me préoccuper de vos histoires, aucun lien avec vos querelles, juste un rappel de l'histoire de notre pays, je n'ai aucun intérêt dans le vie de votre chère cité, les corbeaux non merci!

Écrit par : albert | 11 février 2011

Albert,

Vous voulez peut-être dire Jean-Luc Mélenchon, le Le Pen de gauche.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 12 février 2011

Albert,

Vous voulez peut-être dire Jean-Luc Mélenchon, le Le Pen de gauche.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 12 février 2011

c'est marrant mais Sète Tribune, sur son bleugh, a publié un billet sur la même "thématique". Qui inspire qui ?
En fait, le plus petit dénominateur commun de l'opposition a Sète, c'est l'anti-Commeinhes.
Pour voyager, ça fait pas lourd en bagages. (ceci est une image)


Sinon, oser comparer Méluche a Le Pen, quand ça vient d'un mec qui a soutenu les outrances de Frêche en votant pour lui, je me marre.

Écrit par : cricrib | 12 février 2011

Cricri,

Effectivement être anti-Commeinhes c'est aimé Sète et c'est déja un vaste programme.

Tu sais bien qu'il n'y a que les cons qui ont voté Frêche les autres ont voté Couderc.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 12 février 2011

Quoiqu'il y a des opposants (en théorie) qui ont bien aidé à sa réélection en 2008...Mais il faudrait dépasser l'anti-tel ou tel. Je parle de Commeinhes là. C'est surtout quelles valeurs, quelles politiques, quelles visions de Sète et de sa gestion quotidienne les gens ont de différents avec tel élu. Aprés il est évident qu'il y a des choses qui se feraient aussi bien sous tel ou tel maire. Mais il y a des choses qui sont bien différentes suivant les gens, les opposants...Concernant le comparatif Melenchon-Le Pen, je serais curieux de connaître plus les explications de Jean-Louis...

Écrit par : philippe Sans | 12 février 2011

Un tribun qui vend le "tous pourris" sauf maman, qui déteste l'intelligentsia et les élites. Un coq qui utile la méthode " virilité Le Pen", ce n'est pas les arguments qui priment mais de mettre à terre l'adverse comme dans un combat de boxe.

Son programme n'a pas de fondement, il est simpliste, l'essentiel est la haine et la violence entre les Français qu'il dresse les uns contre les autres, les bons d'un côté qui se font exploiter, les méchants de l'aure qui exploitent..

Ce qui le différencie de Le Pen et le rend encore plus dangereux, tout comme son prédécesseur en la matière Georges Marchais, c'est qu'il ce dit de gauche et que son discours est accepté par les médias , que son populisme passe bien, on va le voir comme au spectacle et on le trouve même rigolo.

Quand à Cricri que j'ai appris à connaître et à estimer, comme il me connaît par l'intermédiaire des blogs, sa fascination enfantine des dictateurs ou groupuscules dit de gauches ou révolutionnaires estompe parfois son raisonnement qui est le plus souvent clair et intelligent.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 13 février 2011

Un tribun qui vend le "tous pourris" sauf maman, qui déteste l'intelligentsia et les élites. Un coq qui utilise la méthode " virilité Le Pen", ce n'est pas les arguments qui priment mais de mettre à terre l'adversaire comme dans un combat de boxe.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 13 février 2011

Bonjour

Une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec M. Camelio, Melenchon-le Pen c'est comme on dit bonnet blanc blanc bonnet (ou plutot brun bonnet) qui utilisent la haine et l'opposition entre les Français comme éléments de campagne. Même si la phrase dénichée par Albert est très juste et belle et trouve notamment à Sète de nombreuses applications. Enfin même si je n'apprécie pas son ton l'inquisiteur a raison sur le fait que comme sponsor on peut trouver mieux et plus moral qu'un casino de jeux dont Monsieur Sans dénonce par ailleurs l'activité.
Bon dimanche à tous.

Écrit par : Eric | 13 février 2011

il y a pourtant une très grande différence entre Le Pen et Méluche.
Méluche est un vrai républicain. Avec ses outrances, ses postures.. ni pires, ni meilleures que d'autres, quoi qu'on en dise.
Le Pen, le père, et la fille qui reprend le fond de commerce, c'est tout le contraire. Toute leur Histoire (je parle de l'extrême droite française) est un long combat contre la Gueuse.
Et ce n'est pas le nouveau discours de la fille qui camoufle sous des dehors républicains et de laïcité sa haine qui doit nous faire oublier ce passé.

Écrit par : cricrib | 14 février 2011

En outre, je vous signale que dans le petit jeu pervers des élites contre le peuple, notre Président est un maître absolu. Et de fait, la démagogie est certainement porteuse d'un plus grand danger pour notre vie démocratique que le populisme auquel se réfère Méluche..

Écrit par : cricrib | 14 février 2011

Les commentaires sont fermés.