Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 février 2011

Question de mentalité ?

Au lendemain d'un remaniement ministériel, à méditer : un élu qui ment à ses électeurs doit démissionner. Précepte appliqué par les pays scandinaves et anglo-saxons...Rappelons nous par exemple de cette ministre scandinave qui avait démissionné pour avoir utilisé sans autorisation une carte bleue de fonction pour payer un repas chez elle de quelques centaines d'euros à peine!
Vous allez me dire que depuis plus d'un demi-siècle, les démissions se seraient succédées chez nous. Et bien cela aurait renouvelé la classe politique! Y compris dans notre région...

 


22:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

14 février 2011

Le poulpe et la truite !

Dans un article paru dimanche 13 février dans ses pages sétoises, le quotidien de presse écrite Midi Libre regrette la concurrence culturelle idiote que se livrent Sète et Lodève.

Ou plutôt, devrait-on dire, pour être plus précis, la tête pensante culturelle sétoise (Maïté Vallès-Bled, conservatrice en chef du Musée Paul-Valéry et directrice du festival de poésie des Voix Vives) et son ancienne ville d’attache Lodève.

J’ai déjà personnellement dénoncé cette ridicule concurrence. Il serait temps de la faire cesser et de jouer plutôt la complémentarité.

 

Ridicule en effet de créer un festival de poésie sur Sète aux mêmes dates que celui de Lodève, qui a l’antériorité. Ridicule de faire de la surenchère de prix et que ce néo-festival sétois pique une artiste à un autre festival sétois déjà existant. Ridicule encore, alors que l’exposition Valtat avait commencé à être préparée à Lodève, de vouloir la devancer et d’en faire une autre sur le même artiste à Sète…Car une exposition ne se prépare pas quelques mois auparavant, mais bien un an et demi à deux ans avant, tout le monde le sait dans le milieu culturel…Et Valtat commençait à être préparé avant le départ de Mme Vallès-Bled à Lodève.

 

Alors de grâce Madame, vous avez une compétence reconnue dans votre domaine, votre salaire atteste d’ailleurs de votre grade et de votre niveau. Jouez si l’on peut-dire en bonne intelligence, et non en Attila de la culture. Et j’en appelle à notre maire pour qu’il refuse de faire entrer notre Ville dans cette guerre des boutons ridicule !

 

L’investissement dans la culture doit se faire dans une logique politique intelligente et réfléchie, avec l’objectif  d’attirer tous les âges, toutes les couches sociales…et pas comme une revanche contre une autre ville, ou d’anciens associés.

 

Car à force de vouloir faire avaler n’importe quoi à notre Poulpe, même des truites lodévoises, il va s’en rendre malade…et cracher du noir !

10 février 2011

Privés de désert !

Finies les vacances à l’étranger pour les membres du Gouvernement.

Pour éviter toute interprétation diplomatique à l’avenir. Et éviter de peser sur les deniers des contribuables étrangers sûrement aussi.

Décision des plus étonnantes, car après tout pourquoi interdire à nos politiques, qui prennent tous beaucoup de leur temps, y compris familial, pour assurer leur fonction…d’aspirer à quelques rares vacances méritées (même si on peut être en désaccord avec leurs visions politiques). Et de les cantonner à l’intérieur de nos frontières ? On aurait pu simplement leur imposer de ne plus aller ni accepter des séjours payés dans un pays dictatorial, et de se payer eux-mêmes leurs vacances, non ?

 

C’est comme si sur le plan local on interdisait à notre maire de partir à l’étranger !

Après tout, malgré ce que l’on entend ici et là, il a bien le droit de souffler un peu à Marrakech, Dubaï ou autres destinations. Que l’on soit d’accord ou pas avec sa politique. L’essentiel, c’est que ses billets d’avion, ses séjours et autres extras ne soient pas pris en charge par telle société ou personne privée en affaires ou contrats avec la Ville de Sète, non ?

17:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (28)