Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 mai 2011

Propositions pour un port propre

Le combat mené par Catherine Chauzit pour que le port de Sète soit, devienne et reste un port propre est un combat qu'aurait dû mener depuis bien longtemps déjà les collectivités en charge de cette responsabilité. Sur le principe d'actions tant éducatives et de sensibilisationauprès des usagers divers (pêche, commerce, plaisance) que d'actions si besoin répressives. Il n'appartient pas en effet à des citoyens de lutter éternellement contre ce type d'état de fait !


Sète, Port, pollution, plainte contre x, Chauzit, Philippe Sans, Régis Lequeux, Force CitoyenneDes solutions peuvent être mis en place par les collectivités publiques et instances politiques en charge de cet environnement avec des moyens financiers entrant dans leurs possibilités.

 A l'instar de ce qu'a proposé de l'autre côté du Bassin de Thau, le conseiller général non encarté Christophe Morgo, attentif à la protection de notre environnement, et qui a été instauré en partie par élus de la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau, Force Citoyenne propose :

 * l'installation de déchetteries portuaires et points de récupération des huiles, de vidanges des sanitaires et déchets divers sur les quais ;

 * la création d'une brigade « verte » ou « bleue », sorte de garde-champêtre des canaux, chargée de surveiller les actes inciviques, de recenser toute pollution, d'initier son enlèvement et retrouver autant que possible les responsables ;

 * l'achat et mise en service d'un petit bateau dépollueur nettoyeur des ports, comme l'ont fait déjà d'autres ports (dont Saint-Cyprien) pour un coût d'achat de moins de 100.000 € (comme celui-ci de la société JCFrance industrie de Perpignan);

* sans oublier la remise aux normes anti-pollution des diverses installations d'avitaillement et autres.

 Aux collectivités en charge du port et de ses abords que sont la Région, l'Agglomération de Thau et la Ville de mettre ensemble les moyens nécessaires à ce que notre port ne se transforme pas en porc !

 Régis Lequeux (Commission Environnement Force Citoyenne) et Philippe Sans (Président de Force Citoyenne)

 

Illustration : Site http://plaisanceecologiepourlenvironnementdubassindethau.blogs.midilibre.com

 

 

Commentaires

Je suis content que l' on évoque le nom de Christophe Morgo qui fait un travail de protection remarquable et que j' ai eu comme élève en 1983 (et qui n' est pas encarté!!!)

Écrit par : utop | 26 mai 2011

Serait ce une tare d'être encarté,davoir des opinions d' essayer de les mettre en valeur de le s diffuser de les faire partager. Quelle idée de la politique. Continuer le résultats de ce type de position se note dans les abstentions des élections.

Écrit par : julio | 27 mai 2011

D'autant plus que, autant que je me souvienne , Mr Morgo était CPNT.

Écrit par : Marion Devineau | 27 mai 2011

D'autant plus que, autant que je me souvienne , Mr Morgo était CPNT.

Écrit par : Marion Devineau | 27 mai 2011

Ne pas être encarté ne veux pas dire abstentionniste .Je vote suivant les élections pour la personne la plus capable d' occuper le rôle qu' elle se propose de briguer .Par exemple , il y a encore quelques jours , j' étais persuadé que la personne la plus apte à devenir notre nouveau président était DSK et j' aurais certainement voté pour lui .Mais les Partis cachent beaucoup trop de choses et c' est écoeurant quand on s' en rend compte après ,comme dirait Maître Camelio ,on se sent 'cocus' .
Plus personne n' est CPNT aujourd'hui .

Écrit par : utop | 27 mai 2011

il a raison Monsieur UTOP :

"les parties cachent beaucoup de chose, surtout quand elles sont pleines"

Au fait je n'ai rien contre Mr. MORGO, il est actuellement sans partis mais avec la majorité départementale du Conseil Général.

Il a abandonné Chasse, Pêche, Nature et Tradition.

Écrit par : Lecteur libre | 27 mai 2011

Tout en félicitant toutes les initiatives des particuliers et des associations, il ne faut pas tourner à "la parano publicitaire des soit disant écolos".très à la mode actuellement chez les "bobos" après qu'ils est mis à la mode dans les années 60/70 les gauchistes et autres anarcosyndicalistes qui ont fini en bon socialistes Miterrandien ou Staukhanien, maintenan les mêmes sont écolos, Tout cela me fait penser à une chanson du vieux Georges intitulée « les moutons de Panurge » en hommage à Rabelais. :

Mais alors, pourquoi cède-t-elle
Sans cœur, sans lucre, sans plaisir
Si l'amour vaut pas la chandelle
Pourquoi le joue-t-elle à loisir
Si quiconque peut, sans ambages
L'aider à dégrafer sa rob'
C'est parc' qu'ell' veut être à la page
Que c'est la mode et qu'elle est snob



La pollution visible n'est que la partie cachée de l'iceberg. Il ne faut pas faire l'amalgame du port, de la mer et de l'étang même si les courants sont les principaux vecteurs des pollutions invisibles et les vents des pollutions visibles. Pour en finir sans trop rentrer dans les détails outre l'uranium et les métaux lourds, les plus dangereuses sont les produits agricoles qui descendent à la mer par voie fluviale, les peintures (poussière des zones de carénage qui vont directement dans l'eau, les antifouling (peinture chimique de carène qui tue algues et petits coquillages qui entraveraient la glisse et pour les bateaux à moteur augmenteraient la consommation de carburant, les huiles écran des touristes qui se diluent dans la mer lors de leur bains...

Mais le summum ce sont les lessives qui rendent le linge plus blanc que blanc. Il est vrai récemment n'allant pas directement à la mer en France mais versées directement à la mer dans la plupart des pays méditerranéens avec une mention spéciale pour les pays du Maghreb. La particularité d'une mer est d'être fermée (même si dans notre cas existe le détroit de Gibraltar) et les pays d'Afrique du nord sont nos voisins très proches, les courant transportent vîtes les pollutions.

Bon, on n'en parle souvent pas car les principales marques de lessives toxiques sont américaines et on ne sait pour quoi certaines organisations qui veulent sauvaient la planète et l'univers ne s'attaquent jamais aux intérêts Yankee ?

Étonnant ! Non ?

PS : (cela ne veut pas dire Parti Socialiste ou Philippe Sans) Pour le bateau Marchand l'avait mis en œuvre et cela ne coutait pas 100 000 euros. Michel Brel circulait avec une nacelle et une épuisette et débarrassait toute la pollution visible.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27 mai 2011

C pa fo jlc

Écrit par : Marion Devineau | 27 mai 2011

Cher Jean Louis,
Et vous, que faites vous concrétement devant tout ça?
Bonne soirée.

Écrit par : Frank | 27 mai 2011

Frank,

J'observe et rien ne me surprends plus. Sur le plan local j'avais compris depuis bien longtemps que les communistes deviendraient les plus virulents des commeinhistess avant de passer sanssistes ou autres.....istes.

Ce que je sais, c'est que de n'importe quel ....iste qu'ils seront, je serais toujours en opposition avec eux, même si ils sont gaullistes car je n'aime pas avaler des couleuvres ou autres phallus jusqu'au fond de la gorge.

J'ai compris qu'être "un homme", n'a rien avoir avec le sexe et que souvent les femmes sont plus combatives et généreuses que nous.

J'ai compris que j'étais né avec un gros défaut celui d'être honnête, mais que tout compte fait, il me convenait très bien.

En résumé je suis un imbécile heureux qui est encore près à donner son âme au diable pour aller combattre les moulins à vent mais sûrement pas de la vendre conte quatre sous espagnols comme le fait le Nain Tracassin.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27 mai 2011

Utop,
De cette lecture passionnante, je ne retiens qu'une chose : mieux vaut avoir les parties pleines que pas de parties du tout. Je suis sûre que tu seras d'accord avec moi. C'est vrai, la politique,c'est passionnant,parfois !

Écrit par : Henriette | 27 mai 2011

Et pardon à Monsieur Philippe Sans et à ses partisans et amis qui viennent ici se cultiver, je ne me permets qu'une petite intervention de temps en tempset promets à chaque fois que c'est la dernière. Donc, promis, je ne le ferai plus... jusqu'à la prochaine, très lointaine. A moins que l'actualité m'y oblige... !

Écrit par : Henriette | 27 mai 2011

"S'il n'appartient pas en effet à des citoyens de lutter éternellement contre ce type d'état de fait" comme vous dites Mr Sans, qui le fera ? Les politiques comme vous? certainement pas car on est encore loin des élections qui sont le seul vrai point d'orgue de la caste politique. Mais que n'avez vous pas déjà dénoncé cet "état de fait" comme vous dites. N'êtes vous pas Sétois ? et faut'il qu'une simple citoyenne comme Catherine Chauzit s'en émeuve et agisse pour que soudain vous veniez proposer des solutions? S'il est simple de se poser en donneur de leçons il est moins simple de fédérer des actions de terrains avec des gens capables de s'investir. Il semble aussi qu'il soit plus simple de polémiquer sur la gestion d'un foot ball club ou d'ironiser sur l'attribution de concessions de plages, choses qui comme chacun sait, sont d'un intérêt vital dans la gestion et la vie d'une cité.

Écrit par : Pedro | 29 mai 2011

En réaction au commentaire de Philippe SANS, président de Force Citoyenne, cosigné par Régis LEQUEUX, membre de la commission Environnement de cette association, je tiens à rappeler, pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté, que l’initiative que j’ai prise en lançant la pétition contre la pollution du port de Sète par les hydrocarbures, est une initiative personnelle totalement indépendante de Force Citoyenne.
En effet, après avoir fait partie, quelque temps, de cette association, j’ai décidé en janvier dernier, de la quitter. En février, exaspérée par une pollution d’hydrocarbures qui dure depuis bien trop longtemps, j’ai lancée l’idée d’une pétition. Ce combat modeste au service des citoyens que nous sommes, n’est porté par aucun parti politique. Leurs appuis oui, mais je ne permettrai pas à un parti de se servir de ce problème à des fins politiques…
Contrairement à Philippe SANS et Régis LEQUEUX, ma demande n’a pas pour objet d’imposer des solutions aux autorités. Je leur demande simplement de faire leur devoir de responsables élus à des postes auxquels les citoyens sont en attente. Mon attente est qu’ils mettent en place tout ce qu’il faut afin que les hydrocarbures ne soient plus à vivre au quotidien et que les actions pour y remédier soient sures et durables. Lors d’un entretien avec un élu de la région, je lui ai proposé de former un groupe de travail afin que chacun puisse amener ses idées et ses solutions… ! Je suis donc maintenant en attente de leurs actions.
Je suis en droit , en tant que citoyenne, d’exiger que mon bien être, comme celui de mon voisin, soit respecté et entendu et qu’il ne soit pas ignoré par ceux sensés nous protéger… !!!

Écrit par : Chauzit catherine | 29 mai 2011

Je partage la mise au point de catherine, son action louable est celle d'une citoyenne engagée. Mais sachez pedro que nous n'avons pas attendu 2011, avec les gens qui m'accompagnent dans le "combat" politique, pour nous inquiéter de cet état de fait, puisqu'une partie de nos propositions pour améliorer la propreté de nos canaux avaient été faites lors de la campagne des municipales 2008. Et auraient été réalisées si nous avions été élus. Il appartient donc aux politiques en place de le faire...Quand aux dérives financières, de copinage et autres qui trahissent l'intérêt général et gaspillent l'argent des contribuables, je ne partage pas votre avis : il est tout aussi important de les dénoncer! Que de choses auraient été faites avec 2,1 millions d'euros de trous du FC Sète! Non?

Écrit par : Philippe Sans | 29 mai 2011

Et nous, nous ne sommes pas des citoyens engagés. On pue de la gueule peut-être ?

MDR

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29 mai 2011

Rires...Mais si jean-louis, il y a bien d'autres citoyens engagés, sous de multiples formes d'actions complémentaires!

Écrit par : Philippe Sans | 29 mai 2011

Vous n’avez pas attendu 2011 pour proposer des actions dans le cadre de la pollution du port de Sète dites-vous, j’en prends acte mais je trouve toutefois étonnant que vous en parliez en ce moment et après la plainte déposée par Catherine Chauzit et, comme elle le sous-entend elle-même, si cela n’est pas une tentative de récupération politique elle s’en rapproche étrangement.
Je ne comprends pas non plus en quoi mes propos ont pu vous faire penser que je parlais de copinage ou de dérives financières, je disais simplement que les polémiques sont souvent stériles, que certaines me font plus penser à Clochemerle voir à Pepone et Don Camillo, et qu’il vaut mieux proposer que critiquer (je parle d'une manière générale). Nous avons déjà bien trop de monde qui le fait.
Mais je sais aussi, n’étant né de la dernière pluie, qu’au sein de toute société humaine le copinage est inévitable même s’il est immoral et condamnable.
Ce qui m’a choqué dans vos propos c’est la façon un rien péremptoire que vous avez eu pour donner, ex cathedra, « les solutions » aux problèmes de pollution qu’évoque Mme C Chauzit. N’oublions pas que dans cette affaire, qui dure et perdure depuis des dizaines d’années, plusieurs acteurs sont concernés du fait de la grande simplicité des structures administratives de nos territoires (Région, Ville, Syndicat mixte, Agglomération, Etat) et que chacun d’entre eux doit posséder des services compétents.
La meilleure solution sera celle qui naîtra d’une concertation entre ces différents acteurs, associés aussi dans la mesure du possible à des associations citoyennes, afin de cadrer aux mieux avec les possibilités techniques, les outils d’information de la population (loi) et les volontés politiques communes. Rien n’empêchera alors votre association à participer de façon constructive au débat.

Écrit par : Pedro | 29 mai 2011

Ne voyez rien de péremptoire pédro dans les solutions que nous proposons. Force Citoyenne s'inscrit dans le débat constructif et bien évidemment que nous incitons les diverses collectivités en responsabilité non seulement à les étudier, mais aussi à les enrichir, amender...Mais on ne peut nous reprocher de participer de manière positive à cette réflexion non? Par ailleurs rassurez vous, c'est nous qui dénonçons certains choses dont le copinage. Et nous assumons (avec les affaires des concessions comme celle d'un célèbre restaurateur, ou du FC Sète...la "BBC" comme disent certains sétois au marché!).

Écrit par : Philippe Sans | 29 mai 2011

tous ceux qui briguent un poste d´ elu , maire de préférence, ont de merveilleuses idées pour apporter des solutions ayx différents et innombrables problèmes qui se posent.
Trés bien. Mais ils oublient que ces solutions ont un coût. Et ils oublient de nous indiquer comment ils envisagent de les financer: augmentation des impots ou réductions drastiques de certains budgets ? Si oui lesquels et de combien?
Je sais , parler d´ argent ça fait moins rêver , mais c ´ est le nerf de la guerre.
Parce quíl ne faut pas se faire d´ illusions. Notre ville est dans une situation financiére catastrophique. Et les choix qui devront être fait seront forcément douloureux . Et leur annonce électoralement risquée.
Mais courageuse. Et honnête
Le déficit budgétaire ne se limitant pas loin de là au football club. Si il n´ y avait que ça, ce serait byzance

Écrit par : marion devineau | 29 mai 2011

Pedro,

La pollution que dénonce Catherine Chauzit est une pollution que nous connaissons depuis longtemps. Si cette pollution est spectaculaire, désagréable par la vue et l'odeur, elle est loin d'être une pollution très dangereuse, d'autres moins visibles le sont.

Les pollutions par "dégazage" et autres constatées par la douane en mer avec ces avions polmar - service unique pour toute l'administration française et européenne, défense nationale comprise - sont une façon plus professionnelle de voir les choses.

http://www.sgmer.gouv.fr/article.php3?id_article=7

http://www.douane.gouv.fr/data/file/4296.pdf

La pollution que dénonce Catherine Chauzit est du au lavage des coques et moteurs des navires de pêche comme de plaisance. Je rends grâce à cette dame de combattre ces faits répréhensibles. Mais son cheval de bataille n'est pas et de loin le combat du siècle, même si il entraîne beaucoup de publicité derrière lui.

Ces façons de faire, d'exagérer les problèmes et de leurs donner une résonance publicitaire largement plus qu'ils ne le méritent, est l'apanage des écologistes


Les entreprises polluantes l'ont bien compris et comme au judo ont pris la force pour s'en servir et la retourner à l'aide d'une prise.

Dernièrement, professionnellement lors d'un audit, je me suis trouvé dans une usine du premier vendeur de produits chimiques mondial. Le directeur de l'établissement m'a dit, nos produits sont sûr, d'ailleurs je viens d'embaucher 250 000 auxiliaires pour le prouver. Effectivement en plein coeur de l'usine, en plein air, se trouve sur le site des ruches avec leurs habitants, mesdames les abeilles.

A mon sourire, il a su que j'avais compris et n'étais pas dupe. Effectivement les normes de sécurité strictes de l'usine, sauf en cas d'accident grave et imprévisible, sont protectrices. Mais les produits mêmes, dans la nature notamment dans l'agriculture le sont-ils ?

Pub des écolos d'un côté, pub des industriels de l'autre... Il ya des grands maîtres en la matière ,José Bové et des organisations comme "green peace" ont donné l'exemple de l'information tronquée donc truquée, les industriels ont compris et ont suivi les exemples.

Étonnant ! Non ?

Toujours contre tout les "pepponne" votre serviteur Don Camillo

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29 mai 2011

La démarche de Cathy d’alerter les « décideurs politiques » aux manettes « des pouvoirs » depuis des décennies sur ce fait récurent qu’est cette pollution du port de Sète par les hydrocarbures, est pour ma part une démarche noble rendant ses lettres de noblesses en quelque sorte, au mot « politique »! Car de ce fait elle s’occupe de sa cité ! La région, l’Agglo, le Syndicat Mixte et la Mairie n’ont plus qu’à accélérer les choses et la plainte contre X devrait les aider à prendre en considération le « ras le bol » des citoyens et contribuables qui ont signé la pétition de Cathy! Cathy et les personnes qui l a soutiennent activement sur le terrain ne sont pas en attente d’échéances électorales quelconques ! Et si le Maire de Sète prend des dispositions pour faire le « ménage » rapidement dans notre ville, alors nous applaudirons ! Si la région met les moyens pour remédier au problème, alors nous applaudirons ! Si l’Agglo se réveille aussi, alors nous applaudirons ! La politique n’est pas réservé qu’a certains, il y a les bons, et les mauvais qui une fois élus ou pas, attendent les prochaines élections pour bouger le petit doigt ! Et les citoyens, adhérents ou pas d’un parti peuvent être des citoyens actifs!
Si, si ! Il en reste ! La preuve ! Merci Cathy…
Cordialement Christiane Dubau .

Écrit par : dubau christiane | 29 mai 2011

Cher Jean Louis,
je reste pantois devant votre littérature...
Vous extrapollez tout et n' importe comment.Vous faites des rapprochements simplistes et inutiles. Certes , vous employez un joli Français (ce qui n'est pas donné à tout le monde)mais vous êtes perpétuellement hors sujet.
"Ces façons de faire, d'exagérer les problèmes et de leurs donner une résonance publicitaire largement plus qu'ils ne le méritent, est l'apanage des écologistes".
A vos yeux donc, seules vos préoccupations méritent de l' intérêt.
Porter plainte contre X n' a rien d' une publicité! Quant à l'apanage des écologistes, vous êtes vraiment partial!!

Vouloir lutter contre la pollution des hydrocarbures dans le port de Sète, ne changera vraissemblablement pas la face du monde, mais si tout le monde, y compris vous, commençait par nettoyer devant sa porte, à Sète en l' occurence, Madame Chauzy ne serait pas amener à porter plainte.
J' ai bien compris que depuis De Gaulle ( et c'est pas ma faute s'il est mort),vous êtes contre tout ou presque, mais au moins, indignez vous devant des causes qui en valent la peine!! Et par la même occasion si vous pouviez cesser de réviser l'histoire de votre propre point de vue, vous seriez surement trés intérressant à lire, puisque vous vous positionnez dans l' inaction et qu'il n' y a rien à voir!!!.
Cela dit, il n' ya rien de personnel contre vous et vous souhaite même une tés bonne journée.

Écrit par : Frank | 30 mai 2011

Franck,

Je vous remercie de votre souhait et j'espère qu'il en sera de même pour vous.

Si le problème de rejets d'une partie infime d'hydrocarbure existe, nous sommes loin d'une marée noire. Le phénomène se passe en surface et les hydrocarbures ont la fâcheuse tendance de s'étendre par nature à la surface de l'eau. Je ne connais pas le ratio, mais je pense qu'un technicien peut préciser l'étendue de la nappe que fait un litre d'huile de vidange ou de carburant à la surface de l'eau de mer.

Je suis entièrement d'accord avec Mme Chauzy et je comprends très bien que l'odeur généré est gênante quand vous êtes sur votre balcon et que vous habitez sur un quai, ce qui est mon cas.

Je dis tout simplement qu'il faut relativisez et de pas en faire une affaire d'état. La méditerranée est largement polluée par d'autres sources hautement plus dangereuses et invisibles.

A force de mettre en exergue des petits problèmes et de les gonfler, on arrive à oublier les problèmes essentiels.

Quand aux intentions de cette dame de s'engager en politique ou non, cela est une autre histoire et la regarde seulle.

Il est de coutume que des hommes et femmes politiques sortent en dehors des partis, pour en créer ou les rejoindre J'ose Bové et sa fille sont les exemples les plus rédents et les plus frappants.

Je vous rassure, Franck, je ne suis pas contre tout et en vieillissant je ne devient pas un acariâtre. Mais je suis de nature méfiante et souvent la suite m'a donné raison. J'ai un principe de base de ne pas m'emballer et de ne pas suivre le premier drapeau ou jupon venu.

J'ai l'habitude de dire qu'en bas du "Tabarys" se trouvait une vespasienne entourée à son extérieur de zingue où était inscrit en grosses lettres "MARTINI ou ZINZANO" enfin une marque d'apéritif et bien à l'intérieur ce n'était pas le même produit.

Il n'est pas gênant que le Général de Gaulle soit mort, c'était son heure. Jésus Christ est mort depuis plus de deux milles ans et on trouve encore, je vous l'accorde de moins en moins, des chrétiens.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30 mai 2011

Jean louis
Comme ailleurs il y a de tout chez les Ecologistes: il y a les idéologues, les opportunistes, les modérés, les scientifiques, les inquiets sur l'avenir de l'humanité......
C'est comme chez les gaullistes: j'en connais bien un qui m'a conseillé d'avaler des couleuvres!
il ne faut pas pour autant jeter le bébé avec l'eau du bain.
Mais je te l'accorde cela n'exclut pas la vigilance .
Le seul fait qu'il y ait des problèmes mondiaux de pollution sur lesquels nous avons peu de prise , si ce n'est , et encore, au moment d'élire nos représentants, ne doit pas justifier de fermer les yeux sur ce qui se passe devant notre porte.
Avec le risque qu'à vouloir être vertueux nous ne soyons que cocus.
C'est effectivement une forte probabilité

Écrit par : Marion Devineau | 30 mai 2011

Nous avons aujourd'hui des procédés et produits de dépollution à base de micro-organismes et d’enzymes naturels absolument sans danger pour l’homme, la flore et la faune. Ils sont le résultat d’une étroite association avec des scientifiques d’horizons divers (biologistes, médecins, ingénieurs des eaux, écotoxicologues …) et sont certifiés par un laboratoire officiel.
Il ne reste que des budgets à allouer Messieurs les élus !

Écrit par : Lasclo Pierre | 31 mai 2011

Pour la ville de Sete avec+ 80 M € de dette, il va falloir rogner sur d'autres budgets.
L'ignorer serait malhonnête.

Écrit par : Marion Devineau | 31 mai 2011

Bien sûr Marion la ville est endettée, vous êtes bien placée pour le savoir, mais on peut quand bien-même substituer certaines opérations de prestige ou d'amuse-touriste par d'autres afin de rendre sa ville propre. Et n'oublions pas que dans cette affaire il y a pas moins de cinq organismes publics visés et qu'au sein d'un même budget si l'on rogne sur l'inutile on peut augmenter l'indispensable. Le tout est de savoir faire la différence entre l'inutile et l'indispensable et là vous avez peut-être un rôle à jouer.

Écrit par : Pedro | 31 mai 2011

Je pense qu'il faut d'abord s'attaquer à la source du problème : éviter déjà la pollution avec des installations adaptées. Ce qui évite le recours à des produits dépolluants. Qui servent ensuite en cas de besoin...

Écrit par : Philippe Sans | 31 mai 2011

@Philippe: les installations adaptées ont également un coût. Important.

@ pedro: je le joue , je le joue , mais je me sens un peu seule.
personne ne voulant accepter d'annoncer, que ce soit le Maire ou quiconque des postulants à sa succession, les postes qu'il faudrait "rogner" . J'imagine que ce n'est pas assez "payant" en termes électoralistes.
Je suis d'accord avec vous sur l'inutile, le prestige.....mais c'est au moment de dire en quoi cela consiste exactement que le bât blesse. Rester dans des généralités ou de vertueuses incantations est à la portée de tout le monde. trancher dans le vif demande plus de courage.

Qui ?Quoi? Combien?

Allez je commence par supprimer les 2/3 des subventions à:
Toutes les associations liées à l'animation , pompeusement appelée culture.(Voix vives, fiest'a sete, quand je pense à fernande, jazz à sete, worldwide,set'avoir......)
Sportives, sauf pour les enfants et ados.
Subventions aux écoles privées....
Si vous en voyez d'autres, je suis preneuse.

J'avais lu dans ML 500 associations liées à l'animation, culture et sports. toutes subventionnées bien sur.Il ne s'agit là que de clientélisme, mais qui va prendre le risque de se les mettre à dos?

La politique dans cette ville est devenue un saupoudrage d'argent public pour acheter soit la complaisance, soit le silence des bénéficiaires.

Écrit par : Marion Devineau | 31 mai 2011

Hors les diverses incantations aux économies qui ne serviraient qu'à déshabiller Pierre pour habiller Paul, des choses sont faites et bien faites, ailleurs (et avec nos impôts).
Au nord du Bassin de Thau, les ports sont départementaux.
Les villes, Bouzigues, Mèze et Marseillan, en collaboration avec le département ont mis en place des aires de carénage avec un tri sélectif et récupération des produits liés au nettoyage des coques.
A Sète, la Région est propriétaire du port.
Avec le coup de pouce que le maire de la ville a donné à l'équipe de Frêche pour les élections, on se demande pourquoi de tels équipements ne sont pas disponibles ici.
Tout "à la baille" a toujours été un crédo sétois.
Mais l'étang change... en tout cas, lui.

Écrit par : Capitaine Haddock | 31 mai 2011

C'est le principe même d'un budget.
Pour augmenter un poste, il faut en diminuer un autre si l'on ne veut garder le même montant de dépenses et ne pas augmenter la dette
A moins d'augmenter les recettes? mais pour cela il n'y a pas 36 solutions. A part augmenter les impôts, je n'en vois pas d'autre.
Bien sûr il est plus facile de passer la patate chaude aux autres collectivités.
Qui , j'ai le regret Mr Haddock , de vous l'annoncer, fonctionnent également avec l'argent du contribuable. Et dans ce cas ce serait donc à eux d'économiser sur des postes. Lesquels suggérez vous?

Écrit par : Marion Devineau | 31 mai 2011

Capitaine Haddock,

Entièrement d'accord avec votre analyse, c'est bien l'affaire de la région par l'intermédiaire de L'EPR (Établissement Public Régional) Port de Sète - Sud de France qui a fait beaucoup il faut le reconnaître dans la lutte contre la pollution invisible en enlevant les déchets toxiques et certains métaux lourds du fond de nos canaux.

L'attaque de la pollution en surface est peu coûteuse car la pollution quoi que l'on en dise est très faible, sauf aux yeux des non professionnels qui ne voient que la partie émerger de l'iceberg qui je le répète, il ne faut quand même pas négliger.

Il est vrai que les ports de l'étang de Thau ont fait beaucoup maïs malheureusement les plaisancier surtout avec les "pénichettes" respectent peu et évitent même les zones prévues pour le vidange des cuves.

Il ne faut pas oublier que les excréments sont biodégradables et ne posaient aucun problèmes à nos anciens.

les bateaux de plaisance ont des WC chimiques et souvent déversent à la mer, dans les canaux ou à l'étang, ce qui pose d'énormes problèmes de pollutions invisibles.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31 mai 2011

Ouf , sauvé c'est à la région de payer. On va voir ce qu'ils disent maintenant.
Et bravo à Catherine Chauzit si elle est arrivée à les bouger.
Mais c'est reculer pour mieux sauter, parce que la saleté et la pollution à Sète ne se limitent pas aux canaux. Loin s'en faut.

Écrit par : Marion Devineau | 31 mai 2011

Oui, la ville est sale et polluée, bien à l'image de ceux qui la gouvernent.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31 mai 2011

certes, jean louis, mais je t'avoue que je me pose de plus en plus la question si ceux qui la gouvernent ne sont pas à l'image de la population.
J'ai beau écouter de tous les côtés, je ne trouve pas grand chose, ni grand monde, de propre.
Et ce n'est pas étonnant. c'est désolant.

Écrit par : Marion Devineau | 31 mai 2011

Marion,

Tu fréquentes trop les alimentaires. Il reste quand même chez nous des honnêtes gens et qui réagissent aussi avec leur bulletin de vote. L'O.P.A. opaque et non de l'OPAC qui gère un parc HLM, a bien échouée dans le deuxième canton.

Et pourtant ils avaient mis le paquet, ça c'est fini au fusil à canon scié et à l'arme blanche entre alimentaires à la ZUP, peu après ML en a parlé mais que très peu et vaguement.

Je ne veux pas être sot et anfosser le clou mais cela viendrait de promesse ou de malentendu, je veux bien rester sourd à cette histoire.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31 mai 2011

Jean Louis
Tu peux me reprocher ce que tu veux. Et pourquoi pas, comme d'aucuns le firent sur ce même blog , il n'y a pas si longtemps, d'être trop "pure" ou trop intègre.
Mais certainement pas de fréquenter des alimentaires....ou quiconque voudrait le devenir.
Je crois l'avoir prouvé. Plusieurs fois.

Écrit par : Marion Devineau | 01 juin 2011

Vous me direz ce que Christophe Morgo a fait sur le bassin de Thau,car etre attentif, ne veut pas dire etre efficace.
Les brigades vertes ou plutot territoriales c'est en premier lieu la commune de Mèze qui les avait mise en place avant qu'elles s'etalent à la CCNBT.
Les bateaux pompes c'est le conseil general, mais le positionnement des bateaux à méze et à Bouzigues ne regle pas le trafic des penichettes qui traversent l'etang de thau , marseillan frontignan Sete aurait été un positionnement plus judicieux.
Les dechets ostreicoles, centre de tri, assainissements ou autres actions autour de l'etang ne sont pas l'oeuvre du socialiste Christophe Morgo.

Écrit par : lapin | 01 juin 2011

Bonjour à tous,
Le legislateur a fait des lois.Notamentla loi No 2010-788 du 12 juillet 2010
portant engagement national pour l’environnement, dite Loi Grenelle 2.
Force (citoyenne evidement...lol) est de constater qu'elle n'est pas respecter. De plus le probléme ne date pas d' hier.Alors le probléme n'est pas de savoir qui et combien, mais il est de faire respecter les lois.
Partant de là,on est en droit de se demander ;Pourquoi le respect de ces lois n'ont pas été budgetiser?

Écrit par : Frank | 01 juin 2011

Marion,

Je ne te fais aucun reproche.

Le problème est que tous nous sommes tous, tous les jours que Dieu fasse, en contact permanent avec les alimentaires Commeinhistes et nous ne pouvons rien y faire.

Ils sont partout, au travail, dans la rue, artisans, commerçants, amis, parents, aux HLM, au FC Séte, à la pointe foot, aux voix vives et surtout comme employé de mairie.

Là tu as des familles entières de père en fils. Ils pourraient avoir pour slogan comme le font certain artisan ou commerçant " maisons fondée de père en fils depuis 1666". Surtout qu'avec les mariages consanguins entre communaux, les dernières générations laissent à désirer et frisent l'handicap mental et pourraient être pris dans les 3 % réservés à la COTEREP.

Il y a de nombreux cumulards qui prennent "le packaging" complet en promo actuellement : un emploi à la mairie + un appartement HLM + un détachement dans une assos sportive ou culturelle avec prime à la clef + un téléphone portable + une voiture de fonction, pour les déplacements privés.

Remarque cela frise le social, car quand tu vois le niveau des postulants, tu te dis qu'ils n'auraient pu survivre autrement dans la vie courante.

Et pourtant d'analphabètes ayant arrêté leurs études au niveau de "MATernelle SUPérieure" qui sont recrutés au tambour, ils arrivent à en faire des chefs de service et des responsables de centre..

Voila le miracle du Commeinhismes.

Pour les élus, il en est de même ; le Nain Tracassin, oui, même lui, c'est surprenant, je le concède, au milieu de tous, ; parait parfois avoir une lueur d'intelligence, il est vrai éphémère, dans les yeux.


"Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort - Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port." (Corneille)


En effet, la corneille noire ou corbeau noir tel un rapace va chercher sa nourriture lui aussi dans l'emploi communal. Des anciens anarchistes défroqués pour quelques miettes ont rejoint la troupe déjà bien grasse des anciens communistes.

Le paradoxe est que maintenant, tu es montré du doigt sauf par les manchots, ça va de soi, si tu n'es pas un alimentaire Commeinhistes. Il est vrai que tu fais parti d'une minorité et sur certains points tu parais un peu louche.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01 juin 2011

@Franck
parce que le saupoudrage clientèliste rapporte plus électoralement parlant que la protection de l'environnement

Écrit par : Marion Devineau | 01 juin 2011

@ jean louis
si il n'y avait que chez les commeinhistes qu'il y a des alimentaires. Ce serait simple!
pour avoir fait le tour, je peux t'assurer qu'il y en a encore beaucoup dans les starting-blocks. Qui attendent le moment propice.

Écrit par : Marion Devineau | 01 juin 2011

Bonjour Marion,
Ok , sauf que le saupoudrage clientéliste n'est pas marqué dans les lois.La protection de l' environnement OUI!

Écrit par : Frank | 01 juin 2011

re bonjour franck
Oh , mais, ils sont malins.
regarde , commeinhes et son nouveau credo sur le développement durable.
Si tu ne savais pas ce qui se passe, tu le croirais écolo!
Et tous ces promoteurs qui collent l'étiquette éco sur leur béton......je ne citerai personne...

Écrit par : Marion Devineau | 01 juin 2011

re bonjour franck
Oh , mais, ils sont malins.
regarde , commeinhes et son nouveau credo sur le développement durable.
Si tu ne savais pas ce qui se passe, tu le croirais écolo!
Et tous ces promoteurs qui collent l'étiquette éco sur leur béton......je ne citerai personne...

Écrit par : Marion Devineau | 01 juin 2011

re-re bonjour Marion ,
Je connais les cannailleries des politiques, et le seul moyen redoutable de les appréhender c'est de démontrer par A+B qu'ils ne respectent pas les lois, et les informer de médiatisation du fait.
La loi est de "notre" coté, et la plus grande erreur serait de prendre son non-respect comme une fatalité.

Je pense humblement que c'est la seule façon de se saisir du sujet.Ils n'aiment pas trop, malgré leurs arguments être pris pour des voyous. Je parle avec mon expérience de syndicaliste, qui sur bien des cotés, est similaire, en terme de "tac-tic" de négociations...

Écrit par : Frank | 01 juin 2011

j'aimerais pouvoir te croire Franck.
Mais quand on voit le résultat en ce qui concerne :
le choix de l'aménageur de villeroy: illégalité confirmée 2 fois par les tribunaux
le PPRI
Le PPP (partenariat public privé) et le choix d'un bureau d'étude .
que j'ai dénoncé en Conseil municipal, repris par la presse.

résultat: néant . ça continue comme si de rien n'était.

mais tu as raison: ne baissons pas les bras. et essayons encore.
En évitant de se faire récupérer. Et ça c'est encore autre chose ....;

Écrit par : Marion Devineau | 01 juin 2011

Mon brave Franck,

Qui craint la loi et la respecte, ?

Seulement les honnêtes gens et non les voyous élus ou non qui n'en ont cure.

Tout au contraire c'est à l'honnête homme de prouver à ses frais qu'il y a viol de la loi.

Et encore en justice l'évidence et l'honnêteté ont parfois de grandes difficultées à trouver grâce devant les juges qui sont des fois partial suivant leur obédience, sans compter les vices de forme et de procédures.

Il arrive que celui qui a raison soit condamné et verse les dépends (art 700 du code de procédure civile) et indemnités aux voyous qui l'ont volé.

Vous savez Franck avec deux faux témoins, des soutiens politiques et un bon avocat, on peut violer la loi, en toute impunité .

Des mauvaises lang disent qu'un ancien ministre pratiquait des partouzes pédophiles au Maroc qui ont été couvertes à l'époque par le pouvoir politique de ce pays et dont le gouvernement français à eu connaissance.

Je ne crois rien de cette affaire, d'ailleurs l'homme politique qui l'a dénoncé est montré du doigt, sauf par les manchots, cela va de soi, et va bientôt passer au pilori pour être lapidé.

Pourquoi cet engouement des hommes politiques même locaux pour le Maroc qui malgré les apparences est un pays de permissivité extrême dans tous les domaines notamment sexe et drogue ?


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01 juin 2011

Bonsoir
Cela m'étonne que vous ne fassiez pas un article pour dire que vous êtes contre les politiques qui violent des enfants marocains. C'est un sujet pour vous ça non? Je suis sur que vous avez le courage de dire que vous êtes contre.

Écrit par : Eric | 01 juin 2011

Je ne sais pas si P. Sans fera un article sur les liens étroits, très étroits ...trop étroits? , qui lient nombre de nos politiques avec le Maroc, mais en attendant je vais faire, comme a osé le faire Luc Ferry, état de cette rumeur que j'ai entendu plusieurs fois.
Je n'ai cependant aucune preuve, et bien sur je sais de qui il s'agit mais je ne dirai pas le nom:
Un élu qui échange son soutien pour l'obtention d'un logement HLM , contre les faveurs des jeunes femmes venues le solliciter.
Je me demande jusqu'à quel point c'est légal?

Écrit par : marion devineau | 02 juin 2011

Est-ce qu'il y a un lien avec le Maroc ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 juin 2011

Vous allez voir que maintenant que les langues se délient ,on va arriver à dénoncer des femmes qui sont entrées dans des responsabilités politique grâce à leur C..
Cela pourrait même toucher des communes moyennes.Mon petit doigt me dit même que certaines sont devenues les premières accusatrices ,croyant qu' au bout de quelques années ,elles se seraient refait une ' virginité ' et donneraient aussi des leçons aux autres ...

Écrit par : utop | 02 juin 2011

@ utop: Et si cela était? Entre adultes libres et consentants ce n'est pas un crime.
Ce qui est un délit c'est le harcèlement et l'abus de pouvoir.
@ Jean Louis: de loin....:))

Écrit par : marion devineau | 02 juin 2011

Mais fais tout de même attention, utop, parce que même si les personnes dont tu parle se moquent de tes ragots stupides, il se pourrait que les copains, maris ou concubins de ces dernières apprécient beaucoup moins que tu les fasses passer pour des cocus.
je dis ça , hein....c'est pour toi ! :)

Écrit par : marion devineau | 02 juin 2011

Aurais-je parlé de toi ma belle ?
Serait-ce des menaces ou des intimidations?
Quand on a le 'courage' de balancer des insanités infondées sur les gens ,il faut avoir le ' courage' d' en assumer les conséquences .
Nul n' est à l' abri de la rumeur ,mais il faut savoir l' arrêter au lieu de faire la forte tête et de fuir quand la personne en face vous dis " Bonjour"

Écrit par : utop | 02 juin 2011

Je n'ai pas envie de te parler. Tu ne m'intéresse pas. Pas la peine de m'interpeller dans la rue. Tu perds ton temps

Écrit par : marion devineau | 02 juin 2011

Je cherchais simplement à ce que l' on ait une discussion franche ,yeux dans les yeux, afin de solder notre différent à l' amiable .
Tu penses que tu es au dessus de tout cela , c' est ton problème .
Ne t 'inquiète pas ,tu ne m' intéresses pas non plus .J' ai une femme que j' aime et tu es trop 'vieille':))

Écrit par : utop | 02 juin 2011

Je découvre avec stupeur certains propos qui se veulent le relais de rumeurs, d'attaques personnelles ou de règlements de comptes personnels. Ce genre de pratiques est quelque chose que je ne peux que condamner. Que les personnes concernées portent ce genre d'accusations sur leur propre support. Et règlent leur différent ailleurs. Pour ma part, je considère qu'avant de porter des accusations il faut avoir les éléments pour cela. Et le relais d'une rumeur sans preuve est une chose grave. Nous nous devons d'abord de vérifier ou de recouper ce que l'on entend avant d'en faire un relais. Merci à vous de tenir compte de cela sur ce blog.

Écrit par : Philippe Sans | 02 juin 2011

Désolé Monsieur Sans ,
j'étais dans le sens des propos de ce qui s' est passé au Maroc . Si une personne s' est sentie concerné et m' a attaqué , je n' ai fait que répondre à cette personne qui ne tient pas à régler ses différents avec moi .
Désolé .

Écrit par : utop | 02 juin 2011

Je n'en attendais pas moins de Vous Mr Sans mais qui êtes le professionnel des sous entendus et des amalgames douteux, vous etes bien mal placé pour vous ériger contre les rumeurs que vous colportez allégrement en cercle privé et comme beaucoud des aigris qu'on trouve sur ce blog. Je vous laisse à vos contradictions et vous souhaite une bonne journée pluvieuse.

Écrit par : Eric | 02 juin 2011

Moi j'aurais bien couché pour arriver mais aucune femme me l'a proposé.

Dans le temps on appelé un portefeuille ministériel, un marocain d'où peut-être la confusion ?


Pour en revenir au sujet initial.

Mme Chauzit a pour cheval de bataille cette pollution légère de surface des eaux des canaux sétois. Dans le port de pêche, il y a largement plus grave, d'énormes camions frigorifiques stationnent en permanence moteurs et groupes frigorifiques en marches, aux abords de la criée en toute impunité à même la rue qui est là bien un domaine de la compétence de la municipalité, outre la pollution sonore ces camions rejettent des eaux usées et des restes de gazole et huile à même le sol.

Les mareyeurs qui se servent de la voie publique comme terre plein privée chargement et déchargement du poisson, en dehors de toute hygiène, lavent parfois leurs véhicules à même la chaussée avec des lessives toxiques contenant des phosphates. Tous ses rejets toxiques vont dans les canaux soit directement, soit par infiltration du sol.

La DREAL impose dans locaux privés , le sol en pente allant vers des grilles d'évacuations et un système de recyclage des liquides usées, eaux comprises, c'est la loi.

Là nous nous trouvons dans une zone de non droit à la vue de tous, les autorités constitués qui passent journellement en ces lieux non jamais relevées d'infractions en la matière et pourtant il y aurait de quoi faire.

Dans le même ordre d'idée sans aucun aménagement, à même la terre ce qui est plus grave et pour une d'elles en bord d'étang, des sociétés de transport font stationnées à la vue de tous, en toute impunité sur des terres pleins entre la pointe et l'usine de produits chiques leur flottes de poids lourds.

Je le répète, là ce n'est pas l'EPR gestionnaire du port qui est responsable, mais bien la municipalité qui tolère ses errements graves.

Alors Mme CHAUZIT si il faut s'indigner, indignons nous , mais pour des choses plus importantes et plus dangereuses pour notre environnement. Je vous invite de à faire la visite des lieux que j'ai cité supra et peut-être d'autres de notre belle cité et de nous indigner pour le global, surtout que là l'autorité compétente est bien la ville de Sète et elle peut y remédier facilement en imposant le respect de la loi., Nous gagnerons ainsi du temps et vous serez plus crédible que de cibler les points de détails.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 juin 2011

Eric,

Proverbe belge : "Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau temps."

L'aigre doux spécialités de chinoiseries en tout genre.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 juin 2011

Jean louis
D'après les déclarations de Catherine Chauzit que j'ai pu lire, j'ai cru comprendre qu'elle s'insurgeait contre la pollution maritime générale du port de Sète, mais qu'elle faisait preuve de modestie en ne proposant pas les solutions. Qu'elle demande simplement aux responsables, donc compétents-du moins pouvons nous le souhaiter- de prendre les mesures nécessaires pour faire cesser rapidement cette pollution générée par de nombreux facteurs.
Ce n'est quand même pas aux simples citoyens de faire le boulot des responsables, payés et embauchés ou élus pour cela.
J'espère avoir bien compris l'action de Catherine et ne pas avoir trahi sa pensée.

Écrit par : marion devineau | 02 juin 2011

La rumeur, cette vérité qui se promène comme un mensonge, de bouche à oreille, qui ne fait pas réfléchir les gens, qui passe comme un soupir au-dessus du vent.
[Charles Soucy]

Écrit par : Frank | 02 juin 2011

Marion,

Quelle ne propose rien est une chose, mais il faut quand même qu'elle donne la source des pollutions connues pour que l'EPR pour sa partie et la ville pour la sienne arrête le phénomène en amont au lieu de le soigner en aval cela paraît plus logique pour y porter remède.

Sinon à quoi bon s'insurger, protester, se dresser, se rebeller, se rebiffer, se révolter, se soulever, s'indigner.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 juin 2011

Je ne suis pas d'accord avec toi , jean louis et je vais t'exposer mes arguments.
je vais le faire avec d'autant plus d'application que je considère ce sujet comme fondamental et symptomatique de la politique sétoise;

Notre Maire depuis qu'il a adhéré au plan climat, qu'il fait partie de commissions à Bruxelles pour le développement durable et tutti quanti, a bien d'autres chats à fouetter que de s'occuper de la saleté et de la pollution de sa ville. Soit.
Catherine(et d'autres) le fait , bénévolement à sa place et signale avec insistance un problème dont semble t'il malgré tout le staff qui l'entoure , il ne s'est pas rendu compte.
C'est maintenant à lui de prendre les dispositions pour y rémédier: analyse de la situation, recherche des causes, et mise en place des solutions.Il a pour cela à sa disposition tous les moyens nécessaires en terme de personnel, bureaux d'étude, spécialistes.....
Ce qui n'empêche pas quiconque de suggérer des causes ou des solutions, bien entendu.

Mais je refuse que, aussi bien les citoyens , que les politiques se voient attribuées des responsabilités pour lesquelles ils n'ont aucune compétence.

De même je dénonce ce qui se passe dans cette majorité, que j'ai pu constater par moi même: c'est à dire que les conseillers ou adjoints se voient confiés des pseudo-responsabilités qui sont en fait du ressort des chefs de service. Mais comme cela ça leur évite de s'intéresser ou de se positionner sur des choix politiques plus "sensibles": social, urbanisme, priorités budgétaires.....
Exemple: occupe toi de la couleur des jardinières et laisse l'élaboration du PLU au maire et au cabinet (et aux promoteurs ?)

C'est pour cela que j'attends également des "prétendants au trône" qu'ils affichent clairement leur vision globale pour notre ville d'un point de vue politique , et non pas un catalogue de détails techniques.

La responsabilié d'un Maire et de son équipe est de définir les orientations politiques (et donc budgétaires). Ensuite de s'assurer que ces orientations ne sont ni trahies, ni détournées dans leur mise en oeuvre par les professionnels.

Écrit par : marion devineau | 02 juin 2011

Madame Devineau et Monsieur Camélio,
Je rigole des genoux.
Madame Devineau, vous aviez un perchoir, au sans d’observatoire, au sein de cette « Mafia ».
Vous avez fui un peu trop tôt, dommage. Vu de l’intérieur, grâce à vous, on aurait pu faire d’autres choses. Mais il est imaginable que l’insupportable ne puisse que l’être.
Monsieur Camélio, votre statut de fonctionnaire vous mettant à l’abri de bien des choses, il me semble, qu’à part vous exciter contre une personne de petite taille, vous en faites assez peu. S’engager en politique n’est pas un motif de licenciement. Avec ou sans idées, propres, voire locales. Mais là, pour l’instant, vous ne l’avez pas fait.
A part crier « De Gaulle, De Gaulle comme un cabris… »
J’avais également la radio à l’époque…
Quant à moi, imaginant tous les reproches de vous tous à propos de mon pseudo « fauconenp-arles » (le mec qui avait pris ce pseudo « Arles » pour ne pas écrire « Nîmes », je trouvais ça drôle), je suis un peu loin de vous ce soir.
Mais je suis né à Sète.
En 1945.
Je pense revenir bientôt.
L’inconnu de la ligne U

Écrit par : fauconenp-arles | 03 juin 2011

Notre grand jeu concours de la semaine:
devinez qui se cache sous le pseudo de buse un trois?
Moi j'ai trouvé...!!!
sans grand mérite: ce style prétentieux, satisfait de lui même, le seul à rire de ses laborieuses plaisanteries

Écrit par : marion devineau | 03 juin 2011

Vrai ou faux d'Arles,

Je ne vous ai pas attendu pour m'engager en politique dés l'âge de 16 ans et j'en ai presque 61 maintenant.

J'ai criée haut et fort dans mon administration, pourtant une administration dont les agents étaient à l'époque comme de nombreux fonctionnaires socialo-communistes, ce qui m'a valu si l'on rajoute l'honnêteté qui chez moi va jusqu'au bout des ongles, quelques incidents de carrière dont je suis fiers.

Si depuis la création de l'UMP que je ne considère pas comme un parti gaulliste mais un parti d'extrême droite ,ce que tend à confirmer par la présence dans ses instances dirigeantes d'anciens de la FEN et d'ordre nouveau dont les valeurs qu'ils défendent ont été combattu en priorité par les gaullistes, je ne suis pas "encarté" comme l'on dit, je défends toujours les valeurs qui me sont chéres dont j'ai eu le privilège plus jeune de défendre physiquement contre notamment le quarteron que je vise supra.

Je suis de petite taille moi même (1.69 m) quand au nain connu, c'est tout mon contraire et si il est nain ce n'est moins par sa taille mais surtout moralement en déguisant ses origines pour que l'on le prenne pour un autre. Il a fait une carrière comme un quasi fonctionnaire puisque son entreprise à fait parti autant du public que tu privé et bien sûr c'est le contribuable qui a renfloué la faillite monstrueuse noyée dans une brousse de cette office qui voulait se donner une image de prédateur bestial sauvage.

D'après les dires que j'ai recueilli quand nous étions en bonne entente et que « le nain con , nu «  s'est dévoilé à mes yeux. Il ne se serait jamais engagé en politique, ayant peur de faire des vagues et que cela puisse gêner sa carrière. A la retraite à plus de 60 ans, au troisième âge, il s'est découvert une fibre gaulliste,.

Etait elle réelle ou bien avait -il besoin d'un complément retraite construit avec ses indemnités d'élu ?

Vous voyez bien Monsieur l'arlésien qu'avec ce Monsieur nous n'avons pas les même valeurs. Je considère donc sans orgueil mais avec beaucoup de fierté et d'honneur que je suis un géant et lui un nain tracassin.

Signé,

CAMELIO [ non issu de la vielle noblesse italienne dont on retrouve la plus ancienne origine chez un proche de Pompée (déjà en opposition à César à l'époque). Pour les renseignements complémentaires sur mes origines je vous conseille de vous rapprochez de Cléopâtre et pour les autres natifs d'origines « calabraise » de Sète auprès du service de l'état civil de cette ville où vous pourrez remonter de génération en génération jusqu'à l'arrivée des premiers émigrants et si vous voulez pousser plu loin, il vous reste les registres de naissance, tenus par chaque paroisse italienne. .

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 juin 2011

Vrai ou faux d'Arles,

Je ne vous ai pas attendu pour m'engager en politique dés l'âge de 16 ans et j'en ai presque 61 maintenant.

J'ai criée haut et fort dans mon administration, pourtant une administration dont les agents étaient à l'époque comme de nombreux fonctionnaires socialo-communistes, ce qui m'a valu si l'on rajoute l'honnêteté qui chez moi va jusqu'au bout des ongles, quelques incidents de carrière dont je suis fiers.

Si depuis la création de l'UMP que je ne considère pas comme un parti gaulliste mais un parti d'extrême droite ,ce que tend à confirmer par la présence dans ses instances dirigeantes d'anciens de la FEN et d'ordre nouveau dont les valeurs qu'ils défendent ont été combattu en priorité par les gaullistes, je ne suis pas "encarté" comme l'on dit, je défends toujours les valeurs qui me sont chéres dont j'ai eu le privilège plus jeune de défendre physiquement contre notamment le quarteron que je vise supra.

Je suis de petite taille moi même (1.69 m) quand au nain connu, c'est tout mon contraire et si il est nain ce n'est moins par sa taille mais surtout moralement en déguisant ses origines pour que l'on le prenne pour un autre. Il a fait une carrière comme un quasi fonctionnaire puisque son entreprise à fait parti autant du public que tu privé et bien sûr c'est le contribuable qui a renfloué la faillite monstrueuse noyée dans une brousse de cette office qui voulait se donner une image de prédateur bestial sauvage.

D'après les dires que j'ai recueilli quand nous étions en bonne entente et que « le nain con , nu «  s'est dévoilé à mes yeux. Il ne se serait jamais engagé en politique, ayant peur de faire des vagues et que cela puisse gêner sa carrière. A la retraite à plus de 60 ans, au troisième âge, il s'est découvert une fibre gaulliste,.

Etait elle réelle ou bien avait -il besoin d'un complément retraite construit avec ses indemnités d'élu ?

Vous voyez bien Monsieur l'arlésien qu'avec ce Monsieur nous n'avons pas les même valeurs. Je considère donc sans orgueil mais avec beaucoup de fierté et d'honneur que je suis un géant et lui un nain tracassin.

Signé,

CAMELIO [ non issu de la vielle noblesse italienne dont on retrouve la plus ancienne origine chez un proche de Pompée (déjà en opposition à César à l'époque). Pour les renseignements complémentaires sur mes origines je vous conseille de vous rapprochez de Cléopâtre et pour les autres natifs d'origines « calabraise » de Sète auprès du service de l'état civil de cette ville où vous pourrez remonter de génération en génération jusqu'à l'arrivée des premiers émigrants et si vous voulez pousser plu loin, il vous reste les registres de naissance, tenus par chaque paroisse italienne. .

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 juin 2011

Ouf, j' ai eu peur , j' ai cru que Camélio s'excitait sur Mimi Maty, je m' suis dit :"tiens v'là notre DSK Sètois!!)

Sur le reste j' ai rien compris, alors....

Écrit par : Frank | 03 juin 2011

Mimi Maty, cette entreprise qui vend des bijoux fantaisies par correspondance ?


j' ai rien compris, alors....

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 juin 2011

CAMELIO, tu n'es pas César mais tu as fini pompé ?
J'ai rien compris !

Écrit par : Le pitre | 03 juin 2011

Le pitre,

Si tu veux plagier la phrase de Clémenceau à la mort de Felix Faure, fait le correctement : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée ».

Je comprends là, facilement que tu ne comprennes rien.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 juin 2011

Toujours aussi pompeux, Camélio, mais aussi Caliméro !

Écrit par : Le pitre | 03 juin 2011

Toujours aussi pompeux, Camélio, mais aussi Caliméro !

Écrit par : Le pitre | 03 juin 2011

Madame Catherine Chauzit

Un tel tapage pour 10 cl de pétrole flottant en surface qui est un produit minéral qui se dissous et dix sous c'est pa cher, très bien dans l'eau et rien sur la pollution par les déchets occasionnée directement ou indirectement par les "baraquais' notamment les plastiques et surtout les boites en aluminium qui mettrons 500 ans pour être absorbées par la mer en apportant un apport de métaux toxiques dans le milieu marin.

Vous dites quoi les "baraquais" sont la volonté du maire, lui est le seul unique responsable de cette pollution, alors on se tait ?

Moi, j'ai dit bizarre, bizarre, comme c'est étrange ! Pourquoi aurais je dit bizarre, bizarre ?
- Je vous assure mon cher cousin, que vous avez dit bizarre, bizarre.
- Moi, j'ai dit bizarre, comme c'est bizarre !"

Votre démarche est-elle vraiment écologiste ou bien de basse politique ?

On se demande ce qui est vraiment nauséabond dans cette ville et qui sent le renard ?

Étonnant ! Non ?

Walt Disney

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26 août 2011

Les commentaires sont fermés.