Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 juin 2011

Des grains de sable à balayer

Pour la deuxième fois en six mois, le maire François Commeinhes se fait rappeler à l’ordre par l’Etat français pour ses gestions illégales du domaine public de la plage de Sète.


Sable sétois.jpg

En décembre dernier, le Préfet annulait un permis illégal accordé par la Ville pour l’agrandissement du camping Le Castellas sur la bande inconstructible des 100 mètres bordant la plage.

 

Aujourd’hui, le Ministère de l’Environnement dénonce les conditions d’attribution des concessions de plage. Et le Préfet vient de saisir le Tribunal administratif jugeant illégales les conditions d'attributions par François Commeinhes des concessions de plage en janvier dernier.

 

Loin des auto-discours idéologiques de circonstance qui en font un défenseur ardent de l’environnement, François Commeinhes  prouve par ses actes qu’il est loin de respecter le premier de nos biens naturels.

 

Un bien qui doit être préservé de toute construction illicite.

Et un bien qui doit rester accessible à tous les sétois dans des conditions aussi claires et transparentes que l’eau que l’on souhaite en Méditerranée. Qu’ils y viennent pour se détendre…ou pour travailler.

 

Une transparence et une clarté que le maire oublie un peu trop souvent (attribution de l’América’s Cup, sous-location d’un snack-bar aux Pierres Blanches…).

 

Aujourd’hui, les premiers pénalisés par ces «errements municipaux » sont les commerçants qui ont investi pour les saisons estivales qu’ils se sont vues attribuées. Comment l’an prochain dire à certains « désolé, mais ce n’est plus vous ! » ? Et va-t-on dire aux autres « pas la peine de se porter candidat, on doit rattraper nos conneries donc on redonne la concession à ceux qui l’ont eu l’an passé. » ?

 

Et dire que lors du dernier conseil communautaire de Thau Agglo, François Commeinhes osait faire référence à un cadre légal interdisant tout référendum public pour savoir ce que les habitants pensaient des différentes fusions d’agglos possibles ! Finalement, un maire qui utilise la loi…quand ça l’arrange !

 

Commentaires

Sans oublier le jugement du tribunal administratif de Marseille qui a confirmé le 1er jugement déclarant illégal le choix de l'aménageur du triangle de villeroy, créant aujourd'hui un vide juridique pour ses habitants. mais peut être Mr Commeinhes nous répondra ainsi qu'il l'a déja fait , alors que je m'offusquais de travaux réalisés au musée paul valéry , sans permis de construire: il faut savoir prendre des risques....!! ouais faudra expliquer ça aux gamins qui font des bêtises ou en délicatesse avec la loi. ça devrait beaucoup leur plaire

Écrit par : Marion Devineau | 01 juillet 2011

Notre maire tel le gaulois Brennus (latin) ou Brennos (gaulois) a l'habitude dans tout les domaines de laisser chanter les oies du capitoles et au final de mettre son glaive dans la balance en lançant à la volée : " malheur aux vaincus".

Mais si nous nous fions à "l'histoire des gaulles" la fin de Brennus fut tragique : En vain Brennus est contraint de s°éloigner du champs de carnage avec les faibles débris de ses forcés naguère si nombreuses ; il repasse les Thermopyles, et après avoir réuni, dans un camp, derrière le défilé, les fuyards qui peuvent le rejoindre ; il demande lui-même à son peuple de le juger, et de le punir du funeste dénouement de l°entreprise téméraire dans laquelle il l°avait entraîné.........il se donne la mort


N'oublions pas que la population sétoise est de sang romain et que les comheinistes ne sont qu'une armé de mercenaires prés suivant le bonheur de la solde de changer de camps.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 juillet 2011

Les Saint Just sont dans la place .
Heureusement qu' il se trouve à Sète des personnes exemplaires , avec de tels modèles nous ne risquons rien!!!!
Ne cherchez plus votre futur Maire ,Sétois!!! Il est là ...

Écrit par : utop | 04 juillet 2011

Qu'un Balarucois, restaurateur à domicile, travaillant au noir, vienne nous donner des leçons de morale.
C'est plutôt amusant.

Écrit par : Red One | 04 juillet 2011

Tiens !!!Un délateur jaloux !!! Cher Corbeau rouge qu' attendez- vous pour envoyer des lettres anonymes aux organismes concernés ?
C' est quoi votre prochain pseudo ? LE COCO COLLABO ???

Écrit par : utop | 05 juillet 2011

On ne peut que s'interroger quand on voit que l'exemple d'illégalité vient d'en haut. Tout serait plus simple si les procédures étaient claires, transparentes, sans artifice ni zone d'ombre. Concernant le travail non déclaré, on ne peut que plaindre ceux qui sont ainsi employés : à la merci d'un accident de travail et de complications, pénalisés pour leur retraite et autres couvertures.D'ailleurs, un restaurateur qui ne déclare pas ses employés devrait être écarté d'office de tout appel d'offre pour une concession. Que ce soit sur Saint-Clair ou sur la plage...Ou en tout cas qu'il n'en décroche pas de nouvelle. Que ce critère entre aussi en ligne de compte au moment du choix non?

Écrit par : Philippe Sans | 05 juillet 2011

Nous attendons impatiemment le point de vue de utop sur cette proposition de Philippe Sans ?
Ce serait interessant d'avoir de sa part des arguments raisonnés sur les sujets proposés, plutôt que des sarcasmes poussifs ou des injures grinçantes. Pour changer .

Écrit par : Marion Devineau | 05 juillet 2011

Si l' on pénalisait tous les' marchands de soupe 'fraudeurs de l' Agloo il ne resterait pas grand monde sur la place et ce serait bien fait .

Écrit par : utop | 05 juillet 2011

le travail au noir n'est qu'un symptome.Mais en y regardant de plus prés: Qui en est à l'origine? A qui profite-il le plus? la politique menée contre le travail au noir est judicieux et suffisant?

A Jean Louis Camélio: je comprends de moins en moins ce que vous écrivez... suis-je bête?

Écrit par : Frank | 07 juillet 2011

Frank,

Il est vrai que je deviens de plus en plus obscur, un vrai Soulages.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 07 juillet 2011

C'est de circonstance l'obscurité puisque nous parlons de travail au noir.
Bon, ok , je sors

Écrit par : marion devineau | 07 juillet 2011

Qui nous a changé la Devineau ?
Elle fait de l' Humour tous azimuts au lieu de faire de la politique!!!!

Écrit par : utop | 07 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.