Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 juillet 2011

RESTRUCTURATION ?

Sète, Paul-Valéry, Christophe Patte, Inspection d'Académie, Sixième, rentrée scolaireJ'ai rencontré ce matin devant le collège-lycée Paul-Valéry des parents d'élèves en proie à une problématique qui s'annonce des plus folkloriques pour la prochaine rentrée scolaire de septembre. Quatorze d'entre eux ont déjà un premier enfant scolarisé dans l'établissement. Malgré ce, ils se voient refuser l'inscription et l'accueil en classe de sixième de leur deuxième enfant...qui devrait être scolarisé alors dans un autre établissement de la ville (Victor-Hugo à l'entrée Est de Sète ou Jean-Moulin du côté du Barrou au Nord). Je ne vous dis pas l'organisation le matin pour déposer l'un à droite, l'autre à gauche. L'inspection d'Académie ne fait plus aujourd'hui du regroupement de fratrie l'un des critères d'inscription scolaire dans un établissement.


 

Par ailleurs, treize autres parents sont en limite du secteur qu'est censé couvrir l'établissement Paul-Valéry. Et certains avaient fait ce choix par rapport à l'option volley, créée depuis quelques années avec succès et animée par l'ancien joueur de l'Arago de Sète Christophe Patte. Là aussi, refusé!

Dans le même temps, une classe de sixième est créée au collège Jean-Moulin.

Nous nous retrouvons devant une problématique typique de ces réorganisations ou restructurations actuelles où les Inspecteurs d'Académie ont pour ordre de regrouper, rentabiliser, économiser. Ce que l'on peut comprendre...s'il n'y avait pas parfois danger pour le déroulé du cursus scolaire.

Si les premiers enfants inscrits déjà dans ces établissements n'ont pas le "droit" par dérogation d'être à Paul-Valéry, pourquoi les y laisser? Et s'ils ont le droit, pourquoi interdire la scolarisation de leur petite soeur ou petit frère? A tous les niveaux familiaux (organisation, accompagnement externe...et interne par le plus grand), celà est quand même largement souhaitable.

Par ailleurs, si l'option a tant de succès que celà, pourquoi ne pas l'accentuer? Au sein de Paul-Valéry...mais aussi pourquoi pas au sein des autres établissements sétois? Et à quand aussi des options développées dans des domaines aussi spécifiques et locaux que les sports nautiques?

Une délégation de parents d'élèves (syndiqués ou non), accompagnée de professuers solidaires, ont rendez-vous lundi prochain à l'Inspection d'Académie. En attendant, l'Education Nationale leur demande d'inscrire leur enfant...dans un autre établissement. Ils se doivent de rester solidaire pour à vingt-sept élèves, permettre de conserver une classe de Sixième dans ce qui était l'un des fleurons de l'éducation scolaire à Sète.

Les commentaires sont fermés.