Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 janvier 2012

Barman, une dernière pour la route?

L'Education aujourd'hui est devenue le parent pauvre budgétaire. En train de se faire tailler en pièces, laminer dans des coupes à la hâche au sein de ses effectifs.

Sète, lycée Charles de Gaulle, éducation nationale, suppression de poste, Georges Frêche, Philippe SansL'on peut comprendre certaines suppressions de postes, lorsque le nombre d'enfants, et donc d'élèves, est en sérieuse baisse dans une commune. Lorsqu'une filière voit le nombre de ses inscrits se réduire comme peau de chagrin. L'Education nationale se doit d'optimiser ses effectifs. Il est en effet inconcevable de maintenir des postes lorsqu'il n'y a plus que quatre ou cinq élèves (comme c'est le cas au final en filière Environnement et Hygiène au Lycée Professionnel des métiers Charles de Gaulle à Sète).

Mais on peut se poser au passage la question de savoir pourquoi, alors que cette filière offre des débouchés d'emploi, elle attire et séduit si peu au final? Il est du ressort de l'Education Nationale, en ces temps de chômage, d'oeuvrer à promouvoir ce genre de filière porteuse d'emplois.

D'autres suppressions de postes sont incompréhensibles par contre.

Ainsi, alors que d'un côté la Région Languedoc-Roussillon équipe ce lycée professionnel d'un internat...l'Education Nationale y supprime des postes, et aussi une filière qui attire elle ! Celle de barman international. Une section et une filière réputées, équipées on ne peut mieux, récompensées par de multiples distinctions dans des concours...Et aujourd'hui, alors qu'elle fait recette en matière d'élèves inscrits, elle est recentralisée et déménagée (avec son professeur) sur la capitale régionale montpelliéraine, au lycée récemment baptisé Georges-Frêche! Faut-il y voir un clin d'oeil avec l'appétit pantagruélique du feu président de Région?

Comment voulez-vous qu'une ville comme la nôtre continue d'exister si peu à peu on lui enlève ses atouts? Si on la vide de sa jeunesse, de ses lycéens, de ses étudiants...Nous ne devons pas être réduits à devenir une cité dortoir de la banlieue d'une mégapole montpelliéraine. Voilà pourquoi j'étais ce matin aux côtés des enseignants de Charles de Gaulle.

14:30 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (49)

Commentaires

Ca nous fait une belle jambe

Écrit par : jaja | 31 janvier 2012

Pour avoir pratiqué et enseigné le métier de Barman , il faut bien préciser une chose .Trop souvent , on confond le métier de Barman à celui de Garçon de café .
La formation de Barman prépare des personnes à travailler dans des Hôtels et Palaces de Haut niveau .Pour être plus clair , à Sète , il n' y a aucun établissement qui n' a besoin d' un personnel de cette qualification .
Continuer à l' enseigner à Sète est une ineptie , cela flatte l' Ego du Lep et de sa direction, qui a les structures et les enseignants pour mener à bien une telle formation ,mais avec l' ouverture prochaine du Lycée Georges Frêche , c' est trop risqué de maintenir une telle section .
Ce qui est , par contre , plus inquiétant ,c' est que la présence de futur Méga Lycée Hôtelier risque de 'tuer' d' autres LEP et CFA du département et certainement de la Région . Je suis soulagé d' avoir pris ma retraite et je souhaite bien du courage à mes anciens collègues .

Écrit par : utopjim | 01 février 2012

Mais a-t-on aussi à Sète des grands débouchés sur la mode? Cela n'empêche pas d'avoir une filière qui actuellement forme à cela. Tout comme à Béziers par exemple. Et les palaces montpelliérains ne sont pas non plus légion...Et si l'on suit ce raisonnement (qui peut effectivement se justifier puisque la logique est aussi de mettre en symbiose formation et débouchés autant que se peut), est-ce que Mare Nostrum (et ses aquariums) a sa place à Montpellier? La logique n'aurait-elle pas été de le créer...à Sète, premier port de pêche français de Méditerranée?

Écrit par : Philippe Sans | 01 février 2012

Jim la jungle a été renvoyé comme barman (terme anglais) ou garçon de café (terme français) pour avoir bu le fond de commerce.

Moi qui est beaucoup pratiqué dans ma jeunesse, j'ai connu des barmaids que certains "bar américain" dénommés hôtesses et qui faisaient des prestations qui dépassaient largement les compétences d'un simple garçon de café formé par Jim la jungle.

Quel cocktail. ou plutôt ( Donald, Mickey et Minie si vous voulez) coquetèle en bon français (coquetèle est le terme utilisée par la marine nationale sur ses cartons d'invitation à bord de ses bateaux).

Boutons l'anglais hors de France !

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01 février 2012

Dans mon commentaire , je faisais le procès du gigantisme à l' image des hyper-marchés qui ont tué nos épiceries de proximité
Et Mare Nostrum , en est un bon exemple , qui aurait été très bien dans 'notre Musée de la Mer 'local .
Montpellier va devenir une Méga-pôle ,de plus en plus le carrefour entre la France et nos amis espagnols .Cela va amener du monde mais les petits vont trinquer .Cela me permet de revenir à nos Barmen .Il y a d' excellentes écoles de Barmen à Paris ou sur la Côte d' Azur à l' image des 'Concierges'.Mais là aussi il faudrait expliquer à des amuseurs comme Camelio que ce ne sont pas des gardiennes d' immeuble dont on parle (ou des pipelettes comme lui) Le métier de Barman (comme il s' enseigne) n' est en aucun cas la traduction française de français Garçon de café .Parfois on peut faire de l' Humour provocateur mais là je n' ai pas trop envie ,car j' ai peur pour les professeurs des écoles professionnelles ( même celles de Montpellier) .

Écrit par : utopjim | 01 février 2012

Jim la Jungle,

Je n'ai pas étudié comme toi et je n'ai pas une maîtrise en barmantologie et je ne suis pas non plus, Docteur en ivrognerie, tant de gynécologue le sont en passant leur vie de l'autre coté du comptoir, et levant le plus souvent le verre que le bébé à bout de bras.

Comme c'est la mienne, je sers tout mes amis.

Souvient toi que les concierges portugaises dont tu nous parles ont parfois un coeur d'or en lieu est place des clefs d'or portées par des loufiats endimanchés comme des généraux de républiques bananiéres.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01 février 2012

@à utopjim : je partage avec vous le "procès" qui vise à vouloir tout "grossir" à l'excès (le gigantisme), sensé offrir mieux à tous, mais qui effectivement tue le petit. Petit épicier dans un premier temps...puis petit agriculteur, producteur dans un deuxième temps. Et au final, petit citoyen tout court à qui on vend des choses à petit prix certes pour son faible pouvoir d'achat, mais de plus en plus de piètre qualité. Et parfois même limite pour sa santé (il n'y a qu'à voir les chiffres en hausse de l'obésité dans notre vieille France). Quand je parlais de Mare Nostrum , je parlais du concept (quelque chose autour de la mer). J'en avais d'ailleurs fait un projet en passant mon diplôme d'architecte en 1989...Pour les formations de barmen, Paris c'est bien, Côte d'Azur aussi...Et ceux qui n'ont pas les moyens d'aller si loin? On peut aussi avoir des formations plus près...

Écrit par : Philippe Sans | 01 février 2012

On a parfois des formations trés pointus (ingenieur aeronautique et transmission) et on va nous envoyer construire des avions en Inde .
Avions en passant payés par le contribuable.

Tout se délocalise dans ce monde marchand mondialisé et on laisse faire pour quatre cerises

Écrit par : julio | 01 février 2012

Cher Philippe ,
Des formations de Garçons de café ,on peut en faire plein dans notre région ,en plus ,il y a plein de débouchés .
Quant à la formation de Barman ,chaque année pendant près de 30 ans ,j' ai consacré une journée entière à chaque formation de Salle pour bien expliquer ce qu' était ce métier .Au début du cours , 80% des élèves avaient envie de faire Barman ou Barmaid , à la fin de mon exposé d' une journée pratiquement tous étaient conscients de la difficulté du métier et surtout la rareté des places disponibles .Pour moi , il est cruel de faire rêver des jeunes pour pratiquement aucunes perspectives d' avenir .

Écrit par : utopjim | 02 février 2012

A part le Harry's Bar qui embauche encore des Barmen? :-)

Écrit par : Marion Devineau | 02 février 2012

Sur la cote d'azur ! et comme Sète veut ressembler à Monaco, nous aurons besoin de barmen et de barwomen.

vous êtes d'accord Madame Marion

Écrit par : pissenlair | 02 février 2012

On dit Barmaid pas Barwomen .
Même cela ,vous ne le savez pas !!!
Il y a les Hôtels de la Chaîne Relais et Châteaux ( Châteaux -Hôtels) qui ont des Barmen et cela dans toute la France .
En 1978 , j' étais Barman au Château de la Muse et du Rozier dans les Gorges du Tarn du côté Aveyron , c' était splendide .

Écrit par : utopjim | 02 février 2012

M. Pissenlair,

Comme quoi quand on est français, il vaut mieux parler cette belle langue normalement sans y ajouter des mots de la perfide Albion.

On dit aussi hôtesse de bar, enfin de café en français.

L'hôtesse de bar a l'habitude de voir souvent le loup. (Celle là, il fallait l'amener, les intellectuels ne vont pas comprendre tout et Utop rien, même si on lui explique longuement).

Et pour les balayeurs, ont dit technicien de surface. D'ailleurs la question se pose : Est-ce qu'il y a une formation adéquate au lycée de Sète ou bien à celui de Montpellier.

Étonnant !Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 février 2012

je pensais au Harry's Bar à Paris..C'est mon côté Hemingway.. :-)
Mais c'est pas grave pissenlair, c'était pour rire.
décidemment vous bloquez sur la Côte d'Azur.

Écrit par : Marion Devineau | 02 février 2012

Madame Utopjim

excusez moi pour cette erreur. je ne suis pas trop cultivée, j'étais entraineuse dans une équipe de foot de quartier.

ET vous Monsieur Camélio

Comment on dit dans votre langue entraineuse ?

Écrit par : pissenlair | 02 février 2012

M. Pissenlair,

Votre question pertinente mérité une réponse scientifique.

Une péripatéticienne, c'est à dire une dame qui se promène, dans le cas présent derrière un comptoir.

Emprunté, par l'intermédiaire du latin peripateticus, du grec peripatetikos, de même sens, lui-même dérivé de peripateîn, « se promener ».

Je vous souhaite de belles promenades au bord de mer, l'iode aidant cela exacerbe les sens.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 février 2012

méritée

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02 février 2012

Sorry mais Hemingway c'est plutot au bar du Ritz qui porte d'ailleurs son nom.
Le barman vous prépare le Daiquiri Hemingway

Écrit par : julio | 03 février 2012

Utopjim a du faire l'Ena et comme beaucoup d'anciens élèves est devenu un âne. A moins que les formations qu'il a dispensées plus tard, au bar ne l'aient trop porté vers la bouteille...
Quelle sottise. Pourquoi former des "barmen" à Sète puisqu'il n'y a pas de palace à Sète ? C'est con-fondant...

Un petit exemple (parmi d'autres) :

En France, il n’existe que quatre établissements formant les vétérinaires :

École nationale vétérinaire d'Alfort.

Oniris, Nantes.

VetAgro Sup, Lyon.

École nationale vétérinaire de Toulouse.

Sans doute parce que nous ne trouvons des animaux que dans ces 4 villes...

Si c'était vrai, comment se ferait soigner l'âne de Balaruc ?

Écrit par : Maurice | 03 février 2012

De quoi je me mêle Maurice ??? Avec un prénom comme cela ,tu devrais te taire au lieu de parler de ce que tu ne connais pas .Un véto qui veut se faire la Pub ,vient pour parler de ma qualification!!! Occupes toi plutôt de tes animaux qui sont souvent plus intelligents que ceux qui prétendent les soigner .S' ils avaient la parole , on rigolerait bien de ce qu' ils diraient des 'Margoulin' style Maurice (qui pisse)
i tu savais lire ÂNE Bâté , tu aurais compris que je disais qu' il n' est pas judicieux de former de Barmen car à l' inverse des vétérinaires ,il n'y a pas beaucoup de débouchés dans la région et même en France .Et que pour des formations aussi pointues , il ne faut pas s'éparpiller et concentrer ces formations dans des grandes structures .En plus , où vont-ils faire leurs stages pratiques ? Une formation qui n' apporte pas de débouchés à ceux qui veulent faire un métier précis ne peut être que néfaste .EN 1966 ,il n' y avait que 7 Lycées Hôtelier en France , j' ai fait Grenoble ,le seul Lycée où j' avais un correspondant et je n' en suis pas mort ( Malgré les J.O et Mai 68 :=))
Ce n' est pas en multipliant les formations que l' on apporte la qualité ,car dans le nombre ,on risque de tomber sur des opportunistes qui essaient se répandre ,pas par leurs compétences mais pour leur avidité .
Vaï caga a la vinia counas!!!

Écrit par : utopjim | 03 février 2012

Ne me parlez pas de Grenoble !

Macarelle !

Que des sportifs !

que des prétentieux...!

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 février 2012

@ julio
Il peut arriver à chacun de se tromper
Mais quand on se pique de reprendre son interlocuteur, encore vaut il mieux éviter de dire des conneries:


"...Harry’s New York Bar
This Paris institution was opened in 1911 as The New York Bar; it later got its name from Harry McElhone, a Scotsman who was hired to run the bar. In a time when Paris was flooded with more and more Americans from the artistic and literary communities, Harry helped popularize the bar and make it a spot where ex-pats could feel at home.
Harry’s bar is not only the birthplace of the Bloody Mary, but has also hosted many famous American ex-pats and international celebrities like Sinclair Lewis, Hemingway, Bogart, Gershwin and more......"



j'espère que vous comprenez l'anglais ou dois je vous le traduire?

Que tout ceci puisse vous donner l'envie de lire Hemingway, vous y apprendriez des tas de choses, entre autre l'élégance de la pensée.

Bon week end

Écrit par : Marion Devineau | 03 février 2012

Jeanne tu voulais les bouter hors de France, tu as perdu la partie, notre bon peuple parle la langue de la perfide Albion.

Jim la jungle,

Qu'est-ce qu'il t'a mis le Maurice !

La vérité, si je mens !

Te laisse pas faire mon fils. Aie aie aieee, un taulier comme toi qui en a formé et formé des hôtesses de bar, mais lui dans les dents, mon frère à ce coulo.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 février 2012

Coulo , ce ne serait pas un mot ' Estranger' du côté du Pô ?
Pourrais-tu nous traduire ?STP!!!

Écrit par : utopjim | 03 février 2012

C'est vrai ça, il a raison jiminou ( :-) ) tu t'insurges Jean Louis contre l'utilisation de l'anglais, par contre quand il s'agit de l'italien il semble que ta défense de la langue française soit moins....rigoriste .
bizarre non?

Écrit par : Marion Devineau | 03 février 2012

El burro n'aime pas mon prénom, soit.
Moi si je m'appelais "galet", je ferais oreille basse...
Je traduis pour me mettre à sa portée :
Hi han - hi han - hi han - hi han.

Écrit par : Maurice | 03 février 2012

Non c'est une expression des pieds noirs mais çà vient effectivement de l'italien "culo" (fesse) qui se prononce phonétiquement "coulo".

Je suis pour les langues latines donc contre la langue de notre ennemi héréditaire. J'ai nommé l'anglois, j'ai bien dit anglois pas anglais.

Tout bon français à le devoir de « bouter l'Anglois hors de France ».

D'ailleurs Clémenceau disait : "L'Angleterre, cette colonie française qui a mal tourné."

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 février 2012

Eh béh, pour un qui se dit pas raciste , ça dépend avec qui je vois.
Dommage pour moi, mon grand père était moitié anglais. Et je l'aimais beaucoup. Et je n'en ai strictement aucune honte. Au contraire même.
J'espère que ça ne te dérange pas trop que je n'ai pas une goutte de sang italien, espagnol....méditerannéen.... ?

Écrit par : Marion Devineau | 03 février 2012

@ Philippe Sans
bonjour
Tu as utilisé une fois dans un billet un mot pour dire : esprit de clocher, chauvinisme...
mais je n'arrive plus à m'en souvenir, ça m'agace.
pourrais tu me le rappeler stp?
je t'en remercie

Écrit par : Marion Devineau | 03 février 2012

Momo la cloche , je parle Anglais - Espagnol -Allemand et un peu Italien , mais la langue que je préfère employer quand je veux insulter les cons c' est l' Arabe , veux-tu que je te donne quelques exemples?

Écrit par : utopjim | 03 février 2012

Merci à toutes et tous de respecter le débat sous peine de censure...On peut échanger ses désaccords avec des arguments à l'appui, et non des attaques personnelles sur les origines diverses et variées, les niveaux et autres.

Écrit par : Philippe Sans | 03 février 2012

Tu sais où j' habite , tu connais mon nom .
Aurais-tu le courage de venir me parler en tête à tête au lieu de nous répandre sur ce blog ?
Pour moi , c' est quand tu veux!!!Couvres toi bien !!! :=)))

Écrit par : utopjim | 03 février 2012

Marion,

Il ne faut pas le prendre au premier degré.

Il n'y a aucune connotation dans mes écrits, mais une simple plaisanterie.

Cependant, je trouve que la langue anglaise nous envahie de plus en plus, de jour en jour et qu'elle devient colonialiste et je n'aimerais pas demain que le français devienne une langue morte.

Il est vrai que je préfère à "l'anglois", nos amis écossais, gallois ou irlandais.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03 février 2012

mais moi aussi je plaisante..... Enfin, comme toi n´ aies pas peur je t´ aime toujours :))

Écrit par : marion devineau | 03 février 2012

Chére Marion, je suis fluent en anglais et j ai lu Heminguay de la guerre d'espagne à l'homme sur la mer. J'ai m^me parcouru ses chemins de la havanne key largo et key west
Ca s'est réglé
Quand au reste le bar de la rue Daunou est un repére d'anglophone en goguette qui fut un moment à la mode et qui est devenu un lieu de visite pour touriste.
Le bar du vieil homme est celui du Ritz que je vous conseille de visiter et de humer Vous pourrez ainsi vous rendre compte du personnage à travers un certain nombre de documents (c est mieux que Wikepedia) et améliorer votre culture
http://fr.ritzparis.com/restaurant/le-bar-hemingway/presentation.html,1,96,8,0,0

Écrit par : julio | 03 février 2012

Je ne sais pas où est mon mail précédent
J'ai oublié la carte du Bar
http://fr.ritzparis.com/medias/documents/The_Hemingway_Star_Juillet.pdf

Écrit par : julio | 03 février 2012

ce qui est sympa avec l´ anonymat , cést que , outre la possibilité de balancer impunément sir les uns ou les autres , on peut s´ inventer avec l´ aide de la recherche google, une vie de jet setteur . Le seul hic cést que cela n´ abuse personne .l´ utilisation d´ une cagoule n´ est pas compatible avec la sophistication à laquelle vous voudriez nous faire croire, mon cher Julie .

Écrit par : marion devineau | 03 février 2012

Il serait ,peut être , judicieux que les personnes qui tiennent des blogs envisagent de ' sanctionner' les Anonymes qui profitent de leur situation pour attaquer (parfois injurier) les non-anonymes .Il arrive un moment où certaines personnes devraient avoir le courage de leurs opinions .
Par contre (j' ai changé sur ce point) je trouve 'normal' que des personnes aient envie de s' exprimer sur un sujet ou sur un autre .Mais quand il y a des attaques personnelles ,elles devraient signer de leur nom pour plus d' équité .
Mais, ce que j' en dis....

Écrit par : utopjim | 04 février 2012

Tout à fait "Utopjim". Voilà pourquoi à partir de maintenant toute dérive sur un sujet (à savoir qu'au lieu de s'exprimer sur une opinion avec des arguments à l'appui on insulte l'autre) sera sanctionnée (censure et si besoin interdiction de l'IP). Et cela est aussi valable pour ceux qui signent de leur véritable nom.
Et j'en profite pour dire que l'échange initial avec vous qui a entamé la note sur Charles de Gaulle est des plus intéressants, malgré notre divergence d'opinion.

Écrit par : Philippe Sans | 04 février 2012

Moi je signe et je ne suis pas anonyme, cher compatriote et ami. Nous allons nous associé et ouvrir un bar américain chez nous à Balaruc. Nous l'appellerons au "Gui Jar Hot" ou si tu le veux le "GJH ", n'en déplaise à Camelio, à prononcer à l'anglaise. Un endroit confidentiel avec de belles barmaïd top-les pa trop farouches. Je pense que tu réussiras plutôt là qu'en vendant ta mauvaise tambouille de cantine.

Écrit par : LE BALARUCOIS | 04 février 2012

les personnes qui tiennent les Bloigs sont beaucoup plus indulgentes avec leurs amis . Disons que leur éthique est élastique selon que tu peux ou pas leur être utile dans leurs désire électoraliste. Une indignation sélective,.tu n´ en étais pas encore rendu compte jim ?

Écrit par : marion devineau | 04 février 2012

Balarucois, vient d' illustrer ce que je dénonce .
Cet individu narquois est sans intérêt .
Philippe ,le Bar Américain pur pas le Bar à Pu... Dont parle les ignares , c' est un sujet qui me passionne par ce que cela correspond à l' idée que je fais de dialogues dans des blogs : beaucoup d' écoute vis à vis de l' autre et une connaissance approfondie de tous les sujets de société .
Rien à voir aux conversations de 'bistrots' avec des personnes plus ou moins bourrées .J' ai connu cela en tenant un Café -Hôtel- Restaurant dans l' Aveyron , et j' ai des anecdotes qui pourraient alimenter un bouquin parfois marrant .

Écrit par : utopjim | 04 février 2012

En parlant d'annecdotes de bar,vous avez vu ce que relate "Midi Libre" sur ce trafic international de stupéfiants menés par deux frères marocains tenant le "Bar du Port", bar qui se trouve place e Lille.

Tout le monde savait cela que ce bar n'était pas clair et qu'il y avait un réseau de prostitution organisé par les mêmes à partir de cet endroit.

Comme je l'avais écrit, sur le blog des Vicomtes, il y a bien longtemps, je me suis toujours interrogé que cette endroit puisse s'enorgueillir, d'avoir la clientèle régulière de notre Maire et que celui-ci trône en photo de 1m environ, encadrée et sous vitre avec écharpe bleu, blanc, rouge tenant par le coup un des deux frères en signe d'amitié, oeuvre accrochée sur le mur, en hauteur, derrière le comptoir

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 04 février 2012

Tout d'abord que l on soit anonyme ou pas, on s'exprime c'est la loi du genre et bien sur en respectant l'autre.
On pourrait citer bien des insultes au dessus qui sont écrites par des personnes qui affichent leur nom.
Est ce une qualité, pour ces mêmes personnes, de villipender son propre camp politique(que l'on a fait élire) pendant des années sur les blogs et les terrasses et de revenir à la niche pour lui faire offrande de sa mansuetude.
Ne peut on pas imaginer que toutes ces années de crise n'étaient pas une "cagoule", qui ne trompait personne d'ailleurs
Sans problème pour vous inviter rue Daunou et vous montrer vos incohérences (désolé le bar du Ritz est en réfection)

Écrit par : julio | 04 février 2012

je vous remercie pour votre invitation , mais non merci . Rien dans votre attitude ne me donne envie de vous fréquenter . J´ essaye d´ éviter au maximum les frustrés jaloux et mythomanes.

Écrit par : marion devineau | 04 février 2012

Webmaster avez vous un psy parmis vos bloggeurs?

Écrit par : julio | 04 février 2012

Julio @ Je ne vais pas m'immiscer dans votre désaccord avec Marion .
Je veux juste vous remercier pour avoir fourni le lien ,d' un 'Vrai Bar Hemmingay' qui correspond à la formation de Barman , qui est le sujet de Base .Les esprits fragiles et étroits vont enfin comprendre à quoi devrait mener cette formation .
Je suis sûr que malgré cela ,il y aura encore des petits malins qui diront :"Mais ,je plaisantais " .J' ai fait quelques mois au Célèbre Fouquet's et 4 ans au Berkeley , 7 avenue Matignon .Et je peux vous que je ne suis pas arrivé à faire entrer ma dernière épouse dans cet établissement Ultra-Chic et que moi- même , j' ai eu du mal à me 'persuader' qu j' y avais passé autant de temps ....

Écrit par : utopjim | 05 février 2012

je me souviens de lui. Il était technicien de surface au Fouquret's et au Berkeley. Il nous faisait bien rire avec son accent de Balaruc.

Écrit par : anonyme | 05 février 2012

MDR !!!

Écrit par : utopjim | 05 février 2012

Les commentaires sont fermés.