Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 juillet 2012

Sète au rapport

A lire le rapport intégral de la Chambre régionale des comptes sur la gestion 2008-2011 de la Ville de Sète. Une Chambre indépendante rappelons-le...Et là, ce ne sont ni des opposants ni des "on dit"!
Sur le site http://www.forcecitoyenne.com/

Commentaires

y a du lourd là ou je m'y connais pas.

Comme quoi tous les accouchements ne se passent pas sans douleurs et aussi bien que l'on le voudrait.

Et il signor Dirinaldo qui se félicite toujours de sa gestion rigoureuse, en déclamant de sa voix monotone et monocorde les centimes à chaque rapport financier municipal. Il s'est trompé de quelques gros voire d'énormes centimes d’après le rapport de la cour des comptes règionale.

Peut-on toujours se fier à sa devise légendaire "servir et ne pas se servir" ?

Dans cette histoire il faut choisir, l'irrégularité manifeste ou l'incompétence, ce n'et pas moi qui le dit mais la cour régionale des comptes qui le sous entend.

L'exécutif ayant répondu après le premier rapport déjà accablant à quelque chose près : " je persiste et je signe", se poser la question est légitime sur cette prise de responsabilité.

Une autre question évidente se pose. Quel est le plus grave des deux, pour la ville et ses contribuables ?

Comme pour la faillite du Crédit Lyonnais, il signor Dirinaldo servait sans servir ou servait à rien, si je comprends bien.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO jean-Louis | 11 juillet 2012

Je serais à la place de DeRinaldo ,je jubilerais de voir à quel point tu ressasses ton animosité envers lui .J' ai d' ailleurs eu l' occasion ,lors de l' inauguration de l' expo consacré au Centenaire de Jean Vilar qui se déroulait dans notre patio familial .
Quand je lui ai parlé de toi , il a sourit (pour ne pas dire qu'il s'est 'esclafflé', il y avait trop de monde ).Si tu ne me crois , j' ai la preuve en photo à ta disposition .
Mon 'Pôvre' Calimero , encore 2 ans et quand tu seras devenu Maire ,ou 1ier Adjoint ,responsable des Finances de la Ville d' Adoption de tes parents , tu te vengeras ,tu en crèves d' envie depuis si longtemps :=))

Écrit par : utopjim | 12 juillet 2012

Sans crève tellement d'envie d'être calife à la place du calife c'en est pitoyable

Écrit par : Georges | 12 juillet 2012

Ville d'adoption de mes parents depuis 1848.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12 juillet 2012

Philippe Sans, que pensez vous de ce titre à vous qui des annees êtes en meme temps un homme politique et un presentateur télé?

Béziers Robert Ménard, candidat aux municipales, débarqué d’iTélé
Midi Libre
12/07/2012, 10 h 41 | Mis à jour le 12/07/2012, 10 h 52
Réagir

Robert Ménard accuse pourtant la chaîne d’avoir cédé à des pressions politiques. (AFP / FRANCK FIFE)
Quinze jours après avoir défrayé la chronique en confirmant son intention de se présenter à la mairie de Béziers en 2014 dans une large liste d’union, ouverte au Front national, le journaliste et polémiste Robert Ménard a été débarqué d’iTélé. La chaîne lui a signifié mercredi l’arrêt de son émission “Ménard sans interdit”, programmée chaque jour à 17 h 45.

"Il y a une semaine, nous avons expliqué à Robert Ménard qu’il y avait un problème de lisibilité avec son émission qui mélangeait l’interview et l’opinion. Nous lui avons proposé une chronique en tant qu’éditorialiste où il pourrait exprimer son point de vue. Il vient de nous donner sa réponse par l’intermédiaire des médias, mais nous n’avons jamais voulu nous séparer de lui", assure la chaîne sur le site du Figaro.

Le lien n’est donc pas directement fait avec son engagement politique. Robert Ménard accuse pourtant la chaîne d’avoir cédé à des pressions politiques. Il est actuellement en phase de négociations sur la poursuite de son émission sur Sud Radio.

Écrit par : Dude | 12 juillet 2012

Bjr Georges. Et es magistrats de la cour des comptes veulent sûrement être adjoints...:). c'est une manière d'éluder ainsi le débat de fond.
@jean-louis : le pauvre Antoine De Rinaldo fait ce qu'il peut comme adjoint aux Finances. Il ne décide pas tout et a menacé plusieurs fois de rendre son tablier. Le seul reproche qu'on peut lui faire c'est de rester à bord de cette galère et de cautionner ainsi certaines dérives.

Écrit par : Philippe Sans | 12 juillet 2012

Philippe,

Quand quelqu'un cautionne, il est aussi responsable que celui qui commet l'acte peut-être plus car grâce à son intervention l'acte ignoble n'aurait pas été commis.

Les menaces dans le vent son indigne de la personne qui les a proférées et l'on a à faire dans ce cas à une personne de peu de foi.

En effet, ou bien l'on considère que grâce aux menaces la situation est redevenue normale et l'on reste, soit dans le cas contraire personne ne les a pris en compte et quand on est un homme on s'en va pour combattre dans l'opposition et dénoncer les abus.

Maintenir sa fonction malgré tout pour conserver des avantages et un "complément de retraite" est indigne d'un homme de bien.

Baisse la tête avec humilité sicambre, retire tes colliers, adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré ! (Saint Rémi)


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO jean-Louis | 12 juillet 2012

il(s) cautionne (ent) bénévolement ou avec idemnités ?

le seul reproche qu'on peut lui (leur) faire c 'est de rester à bord de cette galère ? curieux comme analyse !

rester c'est la caution ! et quand on est caution on paye.

alors philippe ?

Écrit par : le chargé des commissions | 12 juillet 2012

peut être aussi que m. De Rinaldo a eu le même cheminement que moi , et que , même si la politique menée par l'équipe majoritaire actuelle ,ne recueille pas sa totale adhésion, il sait que c' est encore, et de loin , la moins pire , compte tenu des comportements et prises de position des divers "candidats au titre " qui voudraient prendre la place de M.Commeinhes .
De deux maux , il faut mieux choisir le moindre.

Écrit par : marion | 12 juillet 2012

Je partage : il est anormal de cautionner.

Écrit par : Philippe Sans | 12 juillet 2012

@ Dude bonjour. Sur Béziers : aucun commentaire. Sur Ménard : aucun commentaire. Sur I-télé : aucun commentaire. Le rapport de la Chambre Régionale des comptes sur la gestion de notre ville me semble autrement plus important.

Écrit par : Philippe Sans | 12 juillet 2012

En politique , on est obligé de prendre parti . Sinon on fait du tricot . Ou on va à la pêche . Et donc c'est comme quand on vote : on choisit celui , ou celle , non pas qui représente toutes ses convictions , mais qui s'en éloigne le moins .

Écrit par : marion | 12 juillet 2012

Je pense moi aussi Marion qu'il a eu le même cheminement que toi, un peu beaucoup cahin-caha.

C'était un homme, un beau un vrai
De ceux dont on fait le grand mât
Des bateaux qui s'en vont là-bas
C'était un de ces gars-là qui
Une fois le boulot fini,
S'en allait boire un coup là-bas

Refrain :

C'était un gars comme ci, comme ça
Et il allait cahin-caha

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12 juillet 2012

quand tu buvais des coups avec commeinhes en esperant etre son ami et invite chez lui c'etait pas un peu cahin cahan , jean louis ?

Écrit par : mariond | 12 juillet 2012

Marion,

Cela devient du comique de répétition, avec une interprétation qui t'es propre.

L'unique chose à laquelle , j'ai toujours eu espoir dans ma vie, c'est en ma tête et mes bras.

Gloria in excelsis Deo, je ne le clame qu'à Dieu.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12 juillet 2012

en matiere de comique de repetition , c'est l'hopital qui se moque de la charite jean louis

Écrit par : marion | 12 juillet 2012

Vous êtes gonflée Marion aprés tout ce que vous avez envoyé sur le maire vous devriez un peu vous tasser et limiter vos nouveaux encouragements. Comme giratoire !!!!
Assumez vous le rapport de la Cour, vous sentez vous responsable et solidaire de vos petits copains envers les Sètois et êtes vous disposée à compenser les pertes d'exploitations?

Écrit par : julio | 13 juillet 2012

J'ai envoyé sur le maire . exact . mais comme je me suis rendu compte que les gens de force Citoyenne étaient pire , qu'ils se débrouillent tous seuls pour analyser le rapport de la cour des comptes. parce que pour le moment à part le sempiternel rabâchage sur les paillotes , ils n'ont pas trouvé grand chose à se mettre sous la dent .. :-))

Écrit par : marion | 13 juillet 2012

:)...mais nous n'avons besoin de personne pour faire notre propre analyse du rapport. Pour preuve, notre analyse est aussi en ligne depuis hier sur notre site www.forcecitoyenne.fr. Et il n'y a pas que les paillottes à se mettre sous la dent! A table! :):)

Écrit par : Philippe Sans | 13 juillet 2012

bof . a part les paillotes et voix vives ... mais ça c'est pas d'aujourd'hui . Il y a un an déja on avait dit la même chose sur voix vives . J'avais même ( avec ton aide philippe , je rends à césar ... ) fait un si joli poême :-)))
Bon reste que le maire regarde son portable .... à sa décharge le discours fleuve de M.Gailhard était un peu répétitif . Et ça fait plus d'un an que les élus de Tous pour Sete disent la même chose. Même moi , je n'ai plus besoin d'écouter , je connais leurs critiques sur le dossier des paillottes ( encore ! ) par coeur .
reste les avancements : rien ne nous dit qu'ils sont mérités . Mais rien ne nous dit non plus qu'ils ne le sont pas. Ce serait un procés d'intentions que d'en déduire hâtivement qu'ils ne le sont pas.
quoi d'autre : Villeroy ? c'est pas nouveau . Tiens au fait tu sais sans doute que quand ce projet a été initié et concrétisé , le premier adjoint de l'époque a toujours voté pour . Et n'a jamais rien dénoncé . Je dis ça .... hein ?
la surveillance des baignades... ouais . ça je l'avoue je m'en fiche un peu

Ah le gros morceau : réduction de la dette et baisse des investissements.
Tu proposerais quoi pour réduire la dette ? exactement ? Chiffres à l'appui . Parce que quand on parle de finances , il vaut mieux donner des chiffres . Je te le dis d'avance , avant que tous les pseudos qui viennent réagir quand mes questions sont dérangeantes, les frais de bouche 10 000 € par an du maire , même si il décidait d'y renoncer , ne suffiront pas à combler le montant de la dette qui est , si j'ai bonne mémoire d'environ un peu plus que 71 M ?
Alors quoi ? augmentation des impôts ou diminution des dépenses ? dans ce cas lesquelles ? de combien ? Quelles lignes budgétaires supprimerais tu ?
Allez ... A table :-))

Écrit par : marion | 13 juillet 2012

Réduction du budget des Voix Vives au montant de subvention des autres festivals. Pas de jaloux...et 700.000 euros par an au moins d'économie. Par exemple...:)

Écrit par : Philippe Sans | 13 juillet 2012

Mme Devineau,
Concernant le budget, il vous faut comprendre que tout est pret.
Que ce soit pour la section Fonctionnement et pour la section Investssement, tout est chiffre : postes par postes,
lignes par lignes, ratios par ratios.
Mais vous comprendrez qu'à ce jour rien ne vous sera dévoilé.

Écrit par : Lagarde Christian | 13 juillet 2012

a moins que tu n'aies la preuve formelle,philippe, que les organisateurs se mettent 615 000 € dans la poche . explique moi comment tu ferais pour diminuer le bydget de Voix Vives , festival qui contrairement aux autres est compose à95% de manifestations gratuites , Faut il quasimznt toutes les supprimer ? ou les rendre payantes comme dans les autres festivals ?
m.lagarde : permettez mii de trouver un peu malhonnête de passer son temps à critiquer la maniere de gerer les finances par la majorite municipale sans avoir le courage de dire ce que vous feriez à leur place .c'est facile de critiquer ,.je ne vois pas pourquoi vous ne voulez pas commubiquer sur vos propositions .voys avez peur que le maire s'en inspire ? et alors ? si elles sont bonnes pour notre ville , tant mieux non ? puisque je ne doute pas un seul instant que votre engagement politique est entierement desinteresse et ne vise que la recherche dz l'interet general ?

Écrit par : mariond | 13 juillet 2012

Ne vous fatiguez pas à lui répondre c'est une perte de temps et d'énergie. Elle fait seulement diversion. C'est une tactique bien connue. Pendant tout le temps quelle allume les uns et les autres, qu'elle répète inlassablement son discours stérile et que des imbéciles lui répondent, elle noie le poisson.

Et personne ne parle plus du rapport de la cour des comptes. En un mot comme en cent, elle joue un jeu machiavélique au bénéfice du maire de Sète.

La petite futée

Sera-t-elle récompensée de tels efforts ?

L'avenir nous le dira, mais pour le moment elle mouille sa chemise comme elle le dit si bien.

Écrit par : La petite futée | 13 juillet 2012

Je suis d accord avec Petite futée. Marion Devineau tellement montée au créneau contre le "million d'euros" , comme elle le disait, des Voix Vives les défend maintenant. Et sert de poisson-pilote contre nous...Amusant. Idem pour les paillottes et autres. Le maire a-t-il entendu ses propositions d'alors? Non. Nous, nous en ferons en tant voulu. Mais à la population...Bonne soirée à tous, marion comprise bien sûr...:)

Écrit par : Philippe Sans | 13 juillet 2012

Je suis un des imbéciles qui répond de temps à autre à Marion.
Bien sur qu elle joue le rôle de "l'imbécile UTILE".
Elle qui connait bien les dossiers et les chiffres elles les approuvent tous et Marion estime que les remarques de la Cour ne concernent que les paillotes ou les voix vives.
Ou bien elle ne sait pas lire ou bien elle joue son rôle en particulier sur l endettement, sur les ratios par rapport aux strates etc etc.
Je suis sur qu'elle va demander , comment feriez vous? alors qu'elle est élue et qu'elle ne propose jamais rien.
Pa s tout à fait car plus haut elle propose d'augmenter les impots, elle oublie que les taux sont au maximun et qu'il n est plus possible de les augmenter. Solution du CM actuel batir toujours plus avec l accord de Marion
L'imbécile se retire petite futée

Écrit par : julio | 14 juillet 2012

Moi je trouve bien plus scandaleux le cumul des genres de philippe Sans qui refuse de me répondre car il doit etre bien mal à l'aise que ces histoires de voix poétiques qu'on nous rabache. je les trouve meme plutot sympathiques, ces poètes je ne sais pas ce qu'ils vous ont fait et au moins c'est original par comme le festival de jazz qu'on voit en ce moment car chaque bourgade a le sien. Et les stars qui s'y produisent coutent bien plus chers que les poètes.

Écrit par : dude | 14 juillet 2012

Ne noyez pas le poisson Dude : Philippe Sans n'est pas maire de Sète. Et il est question ici de choses plus importantes qu'un "mélange" des genres d'un non-élu. Notre gestion de Ville et notre argent de citoyens contribuables sétois dont je suis. Et en démocratie, comme vous, j'ai le droit de m'exprimer. Par ailleurs, qui a parlé de supprimer un festival de poésie? Pas moi. Mais de le gérer différemment...

Écrit par : Philippe Sans | 14 juillet 2012

Oui Dude à un million d'euros d'argent public c'est cher le ver et effectivement c'est plutôt sympathique pour les personnes qui ne payent pas leurs impôts locaux à Sète.

Et ils boivent beaucoup ses poètes, leurs verres sont plus prolifiques que leurs vers et souvent ce sont des bouteilles bues à même le goulot, "ça fo" le coup pour eux de venir chez nous se faire rincer depuis que la reine Maïté est aux fourneaux.

0n aurait nettement préféré la Maïté de la cuisine des mousquetaires, elle a la même corpulence sympathique, elle est largement plus intéressante et coûte moins cher aux contribuables.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO jean-Louis | 14 juillet 2012

il semble que vous n´ etes pas au courant dude ? P. Sans est un expert en gestion de festivals. Pourquoi ne propose tu pas tes suggedtions au maire . Ce srait un acte citoyen de faire economiser un peu de sous aux setois

Écrit par : marion devineau | 14 juillet 2012

par contre je vous offre la primeur de l´ information : bien que je n´ ai pas la pretention d´ etre une specialiste de la gestion de festivals , comme semble s´ en reclamer philippe , je vous promets que je ferai mes propositions budgetaire lors du prochain conseil municipal ou au suivant si je ne pouvais etre presente pour raisons professionelles au premier de la rentree .

Écrit par : marion devineau | 14 juillet 2012

Ce sera la rentrée marion, il n'y a pas de conseil municipal en août. Etonné qu'une élue ne sache pas cela! Par ailleurs à l'occasion, faudrait m'expliquer pourquoi dévoyer mes propos à tout bout de champ quand je donne une réponse : il n'est pas question de s'afficher en spécialiste mais de donner une des pistes d'économie sur lesquelles nous planchons. La démunicipalisation des Voix Vives en est une. Nous en avions d'ailleurs parlé ensemble. Ne mélange pas marion recul nécessaire dans le débat et une quelconque aigreur ou agressivité à mon encontre. Sinon...le débat s'arrêtera là.

Écrit par : Philippe Sans | 14 juillet 2012

Quel poète a écrit ça ?

Monsieur le Maire ,

Toutes ces décisions, qui concernent Voix Vives
M’ont laissé , je l’avoue, un peu sur le qui vive.

Pour, à ce festival, apporter mon offrande,
Ou plutôt ma vision, sans qu’elle nous coûte sou,
Ces Voix Vives aujourd’hui, de plus en plus gourmandes,
J’ai choisi d’évoquer ,en vers ,de bout en bout
Et de flatter ainsi,votre soudain attrait
tant pour la poésie, que pour ses à côtés.

Les sommes engagées, semblent démesurées
n’étant pas justifiées, par la nécessité
de remplir, en été, tous nos estaminets:

Touristes, visiteurs, très nombreux estivants
en plein mois de juillet,sont toujours bien friands
de notre Grande Bleue, ainsi que du beau temps

A quoi bon empiler, cette époque de l’année,
Au risque de galvauder, par sa promiscuité,
un festival de plus, perdu dans la nuée
de ces animations, dont vous vous réclamez?

Le Sétois payera, il y est habitué.
Mais peut s’interroger sur les priorités
Voir(e) se demander, si c’est une bonne idée
Que de payer plus cher qu’il ne l’a jamais fait !

Pour trois cent mille euros. et demain quoi en sus?
Ces rimes et ces vers sont dignes de Crésus!

Écrit par : Mémoire | 15 juillet 2012

A la une aujourd'hui :

L'amnésique avait été trahi par ses vers.

Un pamphlet à la mente à double effet glacial.

La mante religieuse s'auto dévore en vers et contre tout.

L'amante religieuse aimait trop les vers.

Écrit par : CAMELIO jean-Louis | 15 juillet 2012

Et aussi

Dans l'outre tombe politique, elle se fait dévorer par les vers.

En vers et contre tous.

Elle se disait vert, elle pondait des vers et faisait tout à l'envers.

L'envers du décor.

Et tant d'autres, à vous aussi un peu de chercher...

Écrit par : CAMELIO jean-Louis | 15 juillet 2012

C'est pas elle qui l'a mis en ligne, je l'ai récupéré chez les Vicomtes

Écrit par : Mémoire | 15 juillet 2012

Je vous prie de laisser notre cliente Marion tranquille. Sinon a qui allons nous vendre nos parapluies chinois.

Écrit par : Hu Jintao | 15 juillet 2012

Merci pour votre intervention Monsieur Hu (Jintao), pourrais-je vous appeler plus simplement Camarade Robert ?

Écrit par : utopjim | 15 juillet 2012

camelio sors de ce corps de chinois .trop petit pour toi .ça deborde de tous les côtes :-)

Écrit par : mariond | 15 juillet 2012

je ne m’appelle pas Camelio.

Écrit par : Robert | 15 juillet 2012

Quand les étrangers font la loi et chassent les autochtones pour des raisons de profits immédiats sous couvert de la poésie.

Aux indiens avant de les exterminer, les nordistes leurs avaient laissés quelques temps des "réserves", nous à Sète nous n'avons pas droit a cette période transitoire.

Il se murmure que faute au festival "voix vives ..." un homme de 70 ans résident à la grande rue haute est sur le coup de poursuites judiciaires pour avoir défendu les droits de sa mère handicapée et doit sa sortie de prison à la mobilisation des habitants du quartier.

Je suis solidaire de mon compatriote.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24 juillet 2012

Vous qui êtes si prompt à dénoncer petits et grands travers de la municipalité de Sète, j'espère que votre objectivité l'emportera sur votre nouveau copinage socialiste pour pondre l'un de vos billets vengeurs mais cette fois contre le conseil général si vous avez lu Midi Libre d'aujourd'hui à propos des travaux de l'estacade, vers la gare.
Car la on est loin du petit raté ou de pots de fleurs ou place de stationnement qu'il manque ici ou la mais un véritable scandale ou par incurie et incompétence, des pouvoirs publics vont semblent ils perdre des mois et des centaines de milliers d'euros vu que leur chantier a été mal estimé, calibré, préparé etc. S'il y a un scandale de l'année à Sète c'est bien celui là et vous qui vous dites si concerné par la vie ici, j'espère que votre voix portera pour dénoncer ce scandale. Bien à vous.

Écrit par : Blogus | 26 juillet 2012

Bjr Blogus. D'abord permettez moi de vous rappeler ma complète indépendance vis à vis de tout parti ou de toute collectivité.
Par ailleurs, si vous relisez bien l'article, ce que je viens de faire, il semble que c'est un problème non décelé lors des études par un prestataire extérieur. D'où la procédure juridique envisagée par le Conseil Général, maître d'ouvrage. De tels problèmes ont aussi été vécus par la Ville de Sète par le passé sur certains chantiers sans que sa responsabilité propre soit mise en cause. Il ne faut pas mettre la bataille politique à toutes les sauces...Par contre, cela va vous faire plaisir, je trouve ridicule d'avoir construit un pont au dessus de la voie reliant le port de Sète à l'autoroute sans avoir mis au gabarit envisagé cet axe important économiquement. Là le Conseil Général a une responsabilité

Écrit par : Philippe Sans | 26 juillet 2012

Et quoi dire alors de ce pont totalement absurde menant au milieu de nulle part qu'ils sont en train de construire (je crois que c'est aussi le conseil général ou l'agglomération) au dessus de la nationale vers l'autoroute. Là aussi argent gâché pour on des intérêts obscurs. Nos politiciens et décideurs manquent vraiment de vision et font n'importe quoi de notre argent, une honte!!!

Écrit par : Dan | 28 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.