Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 janvier 2013

Sauver l'emploi à Larosa et à Sète

Sète, Larosa, Armatures de France, Denaja, Redressement ProductifDans la journée de vendredi, j’ai été alerté par des salariés sétois du dépôt de bilan de la société Armatures de France (ex-Larosa). Un dossier qui passera au Tribunal de Commerce de Montpellier ce lundi matin afin de nommer un administrateur judiciaire. En jeu, des dizaines d’emplois sur le site sétois. Au printemps dernier, j’avais apporté mon soutien à ces salariés et à l'entreprise, aux prises à des spéculations internationales
 (voir ma note sur ce blog du 24 mai dernier).

J’ai donc saisi immédiatement le député de la circonscription Sébastien Denaja, ainsi que le nouveau commissaire au redressement productif de la région Pascal Théveniaud afin que ce dossier soit pris en considération par le Ministre Arnaud Montebourg, comme celui-ci s’y était engagé en juin dernier. 

Commentaires

Je connais déjà la réponse de notre député et du ministre Montebourg : "l'emploi chez Armatures de France c'est maintenant "et notre ministre risque de se promener avec un morceau de fer sur sur sa tête en béton.

En restant plus sérieux cette entreprise a reçu énormément d'aides depuis des années et notamment de la région et n'est pas toujours rentable.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO jean-Louis | 27 janvier 2013

Quelles aides pour être plus précis jlouis (montants, circonstances)?

Écrit par : Philippe Sans | 28 janvier 2013

Philippe,

Tu as déjà la SORIDEC qui est un font d'investissement a capital à risque qui appartient a la région Languedoc-Roussillon qui est un des principaux actionnaires de "Armatures de France".

Il est à noter SORIDEC investi l'argent dans les entreprises avec l'argent de nos impôts.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 28 janvier 2013

Entreprise : [Détail de l'opérateur] ARMATURES DE FRANCE SAS (SIREN : 311799605)

Description événement(s) Fusion-absorption
Origine de l'information BODACC
Référence du journal BODACC B 210/2010 - annonce 1439
Date de publication 28/10/2010
Greffe du tribunal compétent TC MONTPELLIER
311 799 605 RCS Montpellier. LAROSA SAS. Forme : Société par actions simplifiée. Capital : 1206090 EUR. Commentaires : Modification survenue sur le capital et Fusion - L236-1 à compter du 31/08/2010 : Personne(s) morale(s) ayant participé à l'opération .

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 28 janvier 2013

02/11/2010 BODACC BODACC B 210/2010 - annonce 1439
Fusion-absorption

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 28 janvier 2013

Effectivement jlouis, la SORIDEC a apporté 8% en 2010 afin de permettre de boucler le tour de table et servir en quelques sortes de caution publique au plan de relance de l’entreprise, en rassurant les banques.
Il faut aussi rajouter la problématique de la « surestimation » de l’entreprise en 2010 au moment du montage financier…auquel les pouvoirs publics auraient effectivement dû être attentifs. Comme ils pourraient être plus « audibles » aujourd’hui en ces temps de difficultés dans le dossier de cette entreprise dans laquelle ils ont des parts.
Je pense que la création dans chaque région d’un commissaire au redressement productif qui, j’ai pu le constater, vole de dossier en dossier avec forte implication est une bonne chose : pour mieux examiner les propositions de reprise dans certains dossiers, mieux veiller à l’utilisation des aides publiques en respect des conditions d’attribution…Ce qui n’existait pas jusque là. Il faut espérer dés lors que tout cela s’assainira…dans les pratiques et choix.
Le problème est ensuite multiple : les branches rajoutées de l’entreprise du côté de la région PACA sont déficitaires, la crise a ralenti le nombre de chantiers et donc de commandes de ferrailles…sans compter la concurrence étrangère de plus en plus forte. Ce qui est l'épine dorsale de bien des difficultés aujourd'hui... Et là, aucun pouvoir politique français (et européen) ne semble en mesure de régler l’inéquation actuelle : charges sociales et patronales, TVA, impôts, coût de la main d’heure… différents d’un pays à l’autre au sein de notre même communauté ! Ce qui est en train de couler depuis quelques années déjà notre économie et notre industrie. Car là, le système se mord la queue et tu as raison, l'argent public n'est pas un puits sans fond.

Écrit par : Philippe Sans | 29 janvier 2013

Ce vendredi 1er février, le commissaire régional au redressement productif pour le Languedoc-Roussillon, Pascal Theveniaud a rencontré les représentants des salariés d'Armatures de France (ex-Larosa). L'urgence de la situation lui a été expliquée, ainsi que l'appui des salariés à la proposition du repreneur (SNAAM) rencontré jeudi 31 janvier.
Le directeur de la SNAAM a fait le tour des sites de production de Toulon à Sète, pour exposer son projet de reprise et de pôle industriel nécessitant la récupération du terrain situé route de Montpellier à Sète. Là, se pose un problème : la Ville de Sète, dans le cadre de son urbanisation immobilière de la Zac Est, a préempté et acheté déjà le terrain!

Écrit par : Philippe Sans | 03 février 2013

Enorme...

Écrit par : Ben | 03 février 2013

Prospheres nous a tuer !! plus de tresorie , non paiement au pres de nos fournisseur , licenciements abusif pour embaucher derriere des interimaires espagnol , le cout de prospheres 1 millions d'euros par an ( escroc) , vente du terrain route de montpellier ( 900 000 euros ) valeur marchande 3 millions ( chercher l'erreur ) !!!! et j'en passe des meilleures .....!!!

Écrit par : inconnu | 16 février 2013

Les commentaires sont fermés.