Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 février 2013

Sauver la jeunesse sétoise

sète,fermeture de classe,louis-pasteur,arago,lakanal,agnès-varda,ferdinand-buisson,la renaissance,condorcet,colbert,eugénie-cottonCinq classes sont menacées de fermeture à la prochaine rentrée scolaire de Septembre 2013 sur Sète. Ces projets de fermeture ne s’expliquent pas que par les recherches d’économie de l’Education Nationale, qui regroupe certains effectifs jusqu’au taux maximal de fréquentation par classe pour gagner des postes d’enseignants. Ils traduisent bien, contrairement à tout ce qu’affirme avec aplomb la Municipalité actuelle, une baisse importante du nombre d’enfants sur Sète ! 


Ainsi depuis la rentrée scolaire 2009-2010,  Sète a subi dix fermetures de classe (dans les écoles Louis-Pasteur, Arago, Lakanal, Agnès-Varda, Ferdinand-Buisson, La Renaissance, Condorcet, Colbert, Eugénie-Cotton)sans aucune ouverture. 

Soit l’équivalent, en ne prenant pas en compte les éventuels « reclassements » sur d’autres classes, d’une perte de 150 à 200 enfants.

Traduction cruelle d’une perte aussi pour notre ville d’une population de familles jeunes, qui ne peut rester ou venir habiter de par les loyers ou les prix trop élevés de l’immobilier, des taxes foncières et d’habitation.

sète,fermeture de classe,louis-pasteur,arago,lakanal,agnès-varda,ferdinand-buisson,la renaissance,condorcet,colbert,eugénie-cottonPour septembre prochain,  les fermetures projetées de nouvelles classes à Lakanal, Ferdinand-Buisson, Louis-Pasteur, Louis-Michel et Suzanne-Lacore confirmeraient cette tendance au vieillissement de la population. Il est temps de réagir et que Sète redevienne une ville accessible à tous ! 

Construire à tout va n’est pas une solution, contrairement à ce qu’affirme le maire. Pour preuve, dans les colonnes de Midi Libre voici quelques jours, un agent immobilier révélait le chiffre de 2500 logements à la vente sur Sète. On parle généralement aussi, selon d’autres sources, de plus d’un millier de logements inoccupés. La "sur-offre" ne solutionne pas le problème de l’accessibilité. Il faudra autre chose…

Comme par exemple la prise en charge par la municipalité de caution pour les jeunes couples et jeunes sétois, ne rentrant pas dans les cases d'accessibilité aux logements sociaux, mais désirant habiter sur Sète sans pouvoir fournir le mois de caution de par leurs faibles revenus.

Les commentaires sont fermés.