Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 août 2014

De mon conseil

Conseil municipal, Sète; Philippe SansMe voici donc de retour sur ce blog citoyen qui avait été mis entre parenthèse le temps de la dernière campagne municipale.Retour pour vous rendre compte de certains votes et interventions au titre du nouveau conseiller municipal sétois sans étiquette et non encarté que je suis désormais depuis les élections de mars dernier.


De quoi travailler

Lors du dernier conseil municipal du 29 juillet, j’ai d’abord salué la « normalisation » des documents fournis aux élus dits de l’opposition. En effet, lors du deuxième conseil, contrairement à ce qui avait été fait par l’actuel maire sous ses deux premiers mandats, aucune pièce annexe n’avait été fournie aux élus. Comment dés lors pouvoir statuer en connaissance pleine et entière des dossiers ? Comment savoir pourquoi la préfecture par exemple a rejeté telle délibération municipale que l’on doit revoter sur le projet du boulevard Mathieu-Grangent ? Certains conseillers municipaux semblent voter sans connaitre le fond d’un dossier…Pour ma part, je ne conçois pas le choix d’un élu comme celui d’un mouton de Panurge. Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre. Et qui plus est, suite à la demande de l’opposition, les pièces annexes sont mêmes fournies via un possible accès numérique. De quoi pouvoir allier développement durable, économie et respect de la démocratie.

Faire respecter l’image de la Ville

Dans la foulée, j'ai demandé que la municipalité fasse preuve de fermeté par rapport aux concessionnaires de plage et aux intervenants du festival municipal de poésie des Voix Vives qui ne respectent pas la législation du travail. En effet, pour la troisième année, un nouveau contrôle des services de l'Etat a mis en évidence des infractions. Quitte à rompre des contrats de Délégation de service public ou à ne pas renouveler certains contrats de service ou de partenariats.

Pour une représentativité moins « politicienne »

Dans la foulée de l’intervention du conseiller municipal Sébastien Andral (« Puissance Sète – Le Rassemblement ») constatant que la quasi-totalité des membres désignés pour siéger à la commission communale et intercommunale des impôts directs étaient des encartés UMP et des supporteurs du maire lors de sa campagne, j'ai proposé que cette composition puisse représenter diverses catégories socioprofessionnelles de la population sétoise (à commencer par des commerçants, des salariés...) et différentes tranches d'âges. Mon vote : abstention en l’état.

Arrêter les combats stériles

Sur les Contrats Urbains de Cohésion Sociale, j'ai demandé à ce que l'ensemble des sports de combats ou en tout cas pugilistiques, dont le kick boxing installé à l'Ile de Thau dans des conditions déplorables, soient associés à la mise en place d'ateliers itinérant de boxe dans les quartiers. Mon vote : pour.

Rythmes scolaires : et les associations ?

A des interrogations de l’opposition « Puissance Sète – le Rassemblement » sur les programmes en cours d’élaboration, le suivi par des commissions…des nouveaux rythmes scolaires entrant en vigueur dés la rentrée de septembre, la majorité s’est voulue rassurante : mais pour l’heure aucune indication sur qui composerait les commissions de suivi. Je me suis aussi étonné de l'absence de la moindre association dans le programme annoncé de manière vague : on n'attend pas le 29 juillet, soit un mois à peine avant la rentrée scolaire, pour chercher à entrer en contact avec des associations d'un tissu sétois riche pour plancher sur le programme, surtout que la Ville a pris une année supplémentaire pour mettre en œuvre cette réforme. Mon vote : abstention en l’état.

La gratuité du Musée pour les jeunes

De +33,33% à +50% : les tarifs d’entrée aux expositions du Musée Paul Valéry augmentent pour les jeunes et les étudiants. Soit un euro de plus. Au-dessus de l’inflation normale. A la suite de l’intervention de Janine Léger soulignant que l’on devrait au contraire faire un effort pour inciter ce jeune public à venir découvrir l’art, j’ai proposé la gratuité du musée pour tous les jeunes et tous les scolaires de l'Agglo de Thau. Prenant pour exemple ce qui se fait dans plusieurs autres agglos comme celle de Montpellier. Réponse du maire : « Vous le proposerez à l’Agglo ! ». Ben non, c’est d’abord à la Ville de définir d’abord sa politique culturelle en faveur des jeunes. Et au président de l’Agglo…qui n’est autre que notre maire de le proposer à ces confrères des communes associées ! Mon vote : contre.

Une Caraussane sécurisée

En votant bien évidemment en faveur du programme de requalification de la rue bien trop étroite entre le lycée-collège Paul Valéry et la Caraussane, j’ai rappelé les propositions faites dans le cadre de l’enquête d'utilité publique par Régis Lequeux (au nom de Force Citoyenne et de moi-même), et répercutées aussi par l’ex-conseiller municipal Régis Lombardi à l’époque afin d’assurer divers flux (véhicules, piétons et cyclistes). Avec étonnement, j’ai appris que c’était « l’un des scénarii possibles » (sic le maire), ou que cela était prévu d’entrée (sic son adjoint Emile Anfosso). Etonnant…car aucun projet identique n’a été présenté ! Mon vote : pour.

Ma défiance sur l’Eau potable

Je n’ai pas voté pour prendre acte du rapport annuel du délégataire sur l’eau potable. Rapport fait de manière unilatérale, sans expert indépendant...surtout après l’épisode du non-renouvellement de délégation de service public par l’Agglo de Montpellier : le délégataire, après avoir assuré pendant des années l'impossibilité de baisser le prix de l'eau, avait en ultime tentative promis de baisser de 30 à 50%! Et j’ai souhaité, comme les autres élus de « Puissance Sète – Le Rassemblement » que la fin du contrat en 2016 soit d’ores et déjà étudié, à l’échelle si possible de l’Agglo, par une étude comparative indépendante. Mon vote : contre.

Philippe Sans

 Conseiller municipal indépendant et sans étiquette Ville de Sète

Les commentaires sont fermés.