Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 décembre 2010

C'est la fête...à neuneu!

 

La polémique menée par les forains mardi sur Sète pour continuer à faire, comme ils l'ont fait pendant trente ans, la fête foraine pendant les vacances de fin d'année sur la place Stalingrad soulève quelques constats.

Le premier est une incompréhension majeure. Le maire leur déclare en les recevant d'abord ne pas être au courant de l'interdiction qui leur est faite de ne plus exercer leur dite-fête. Permettez moi d'être des plus inquiets : le premier magistrat de la Ville, le leader de la majorité municipale, le capitaine de l'équipe qui gouverne notre cité...se verrait donc cacher des choses par ses élus, ses adjoints, son cabinet ou ses chefs de service? Il faut immédiatement remettre de l'ordre dans le navire!

 

Deuxième constat : la mairie dit avoir prévenu les forains depuis février dernier. Y a-t-il eu alors explications entre les deux parties? Ce qui ne semble pas être le cas...

 

Par contre, on peut tout à fait entendre qu'une municipalité veuille faire évoluer le concept festif qui peut se dérouler au coeur d'un quartier lors de ces fêtes de fin d'année. Reste à savoir précisément ce qui était prévu, à destination de quel public enfantin, sur quelle durée...

 

Tout comme il reste à connaître quelle était la teneur de la pétition de riverains qu'évoque la Municipalité pour justifier sa décision initiale d'interdire la fête foraine. Et, puisqu'elle est revenue depuis hier sur cette décision, aprés le coup de force des forains, comment est désormais prise en compte cette pétition qui semblait importante?

 

Dans ce dédale d'opacité, il semble que ce soit en mairie que c'est la fête à neuneu!

26 juillet 2010

En vers…et pas contre tout !

Après quelques jours de vacances bien méritées du côté de la Corse (Ah…ces côtes préservées de béton entre Ile Rousse et Cargèse !), puis de mise au vert (Ah…ces petits villages à l’échelle humaine et ces grands espaces de verdure sans bruit continuel !), je suis revenu en mon île Singulière sétoise natale. Et m’en suis allé arpenter en famille les ruelles du Quartier Haut. Profiter de ces pauses poétiques du 1er festival Voix Vives en Méditerranée.

Lire la suite