Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 novembre 2008

Républiques bananières

Des « tripatouillages » électoraux, des listes d’émargement en non-conformité avec le nombre de bulletins, des bulletins pré-remplis, des pressions sur des adhérents employés de collectivités publiques tenus par…
Accusations courantes au lendemain de scrutins municipaux ou cantonaux…
Mais pour la première fois, de telles dénonciations viennent d’être émises par des adhérents de partis politiques sur leurs élections internes.
En cause, deux scrutins au sein des deux principaux partis politiques de notre pays.
L’un concernait la désignation des délégués de circonscriptions de l’UMP, et plus précisément sur la septième circonscription Sète-Bassin de Thau.
L’autre, celle du responsable départemental de la fédération héraultaise du PS. Et quelques heures plus tard aussi, dans la désignation de sa première secrétaire nationale.
Et chacun des responsables politiques concernés, le cœur sur la main, de jurer ses grands dieux que jamais ce type de pratiques n’existe au sein de son parti. Espérons que lesdits grands dieux ne s’arrachent pas barbes et cheveux à l’écoute de parjures…
Mais si l’on croit les adhérents dénonciateurs, et certains observateurs journalistes, l’un des espaces réservés au débat démocratique entre divers courants, diverses tendances et expressions, le parti politique, aurait de plus en plus tendance à vouloir ressembler aux « républiques bananières » des dictateurs.
Etouffer la parole et la diversité revient introduire le vers de la dictature dans la pomme de la démocratie.
Vouloir prendre le pouvoir en truquant le jeu au lieu de gagner sur ses idées c’est aussi prendre quelque part le chemin de la dictature.

16:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

05 novembre 2008

Historique !

Ainsi donc le 44ème président des Etats-Unis est issu de l’immigration africaine !
Fruit d’une histoire d’amour entre un kényan noir ébène et une américaine de « pure » race blanche comme l’on disait. Historique pour un pays qui a connu les affres de l’esclavage, du Ku Klux Klan et de la ségrégation encore jusqu’à nos jours en certains états américains.

L’homme n’est pas sans rappeler dans ses discours et son programme un certain John F. Kennedy. Ou encore un Martin Luther King. Il est jeune. Il a connu certains pans de cette ségrégation à travers l’histoire, contre vents et marées de la bêtise humaine, de ses parents. Mais aussi à travers les difficultés qu’il a fallu qu’il contourne (avec intelligence et convictions) lui aussi pour arriver au poste suprême.

Puisse-t-il ne pas oublier d’où il vient ! Puisse-t-il ne pas oublier les chantiers du quotidien difficile de millions d’américains auxquels il a promis de s’attaquer ! Puisse-t-il contribuer, comme il l’a promis, à « changer le monde » ! Jusqu’au nôtre…comme mettre enfin de l’ordre et de l’humanité dans un capitalisme forcené égoïste qui a conduit à la crise financière de ces derniers mois ! Loin de Bush senior et junior qui ont confondu intérêt général et intérêts particuliers…Comme tant d’autres.

Souhaitons le lui. Et croyons y !

12:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

03 novembre 2008

Témoin privilégié, observateur attentif

Un mois que je ne m’étais exprimé sur mon blog.
D’où, et je le comprends, de nombreuses interrogations en découlant pour certains observateurs et lecteurs attentifs.
Les raisons de ce silence sont simples. Et multiples.
Tout d’abord mes obligations professionnelles m’ont vu prendre en charge depuis la mi-septembre la présentation des journaux télévisés de France 3 Languedoc-Roussillon. Et ce dans le cadre d’une nouvelle grille de rentrée. Avec un désir affiché clairement par notre direction de renforcer pour l’heure la place de l’information. Cette mission s’est accompagnée d’un véritable travail de réflexion sur la ligne éditoriale des week-ends, auquel m’a invité à participer le rédacteur en chef attitré à ces éditions. Beaucoup de travail dont nous commençons, je l’espère, à récolter les fruits.
Octobre m’a vu aussi m’accorder quelques jours de vacances. Trop rares depuis un an. Il faut dire que les élections municipales avaient amputé mon capital congés. Il était nécessaire de consacrer un peu de temps à ma famille et à recharger mes accus. La famille et l’équilibre personnel sont parmi les bases principales d’une vie réussie.
Enfin, vous l’avez vu, un travail de refonte a été entrepris sur mon blog (merci à toi Ben !), afin de lui donner quelques couleurs plus sereines et moins froides.
Me voici donc de retour. Comme je l’ai été, en temps qu’observateur, au dernier Conseil Municipal de Sète. L’observateur citoyen, le témoin privilégié de la politique locale, que j’entends être et rester dans les mois et années à venir. Que certains se rassurent…

15:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5)