Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 mars 2008

Complainte…électorale

Ainsi donc, une plainte contre X a été déposée par François Liberti pour fraudes électorales présumées lors de la dernière élection municipale sur Sète. Il s’agit de permettre d’enquêter sur du chantage à l’emploi et/ou au logement social qu’auraient exercé des proches du maire sortant sur des gens en situation sociale précaire en échange de procuration de vote. Vous noterez que le conditionnel se doit d’être employé. Car, comme je l’avais exprimé précédemment sur ce blog à propos d’une autre affaire dont la justice est saisie (celle de la vente de terrains publics à une société privée prés de la Clinique Sainte-Thérése), il faut laisser la justice suivre son cours et préserver la présomption d’innocence.
Alors j’entends déjà certains esprits se disant puritains crier à la honte, à la manipulation des mauvais perdants. Ils n’ont peut-être pas totalement tort sur ce dernier point. Mais après tout, cela n’est-il pas de « bonne guerre », le battu cherchant souvent à prendre une revanche.
Mais en l’espèce je préfère dépasser cette réflexion partisane. La recherche de la vérité est ce qui doit d’abord compter. Afin d’assainir les mœurs électorales.
Car dans le passé, combien de candidats sortants ou potentiels n’ont pas usé, je dirai même abusé, de certaines pratiques, promesses…pour arracher ou maîtriser des voix ? Les invalidations ici et là passées en sont la preuve. Et d’autres sont passées au travers des mailles de la justice…mais d’aucuns en connaissent quelques éléments ici et là.
Il n’est donc pas à craindre que la justice se penche sur toute suspicion. Au contraire, il faut s’en féliciter. Histoire de lever des doutes…ou de faire cesser des mœurs contraires à la dignité humaine et au principe de la libre expression démocratique. Quel qu’en soit l’auteur. La politique doit se faire autrement. Illusoire ? J’espère que non.

11:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (33)

21 mars 2008

Trêve pascale

A la lecture de certains échanges sur ce blog, permettez-moi de vous faire part de mon sentiment, ma compréhension mais aussi quelques éléments de réflexion.
Au lendemain d'un scrutin et de ce que l'on appelle une "bataille" électorale, certains ont la victoire modeste, d'autres hautaine et sont empreints de suffisance.
De l'autre côté, certains ont la défaite humble, d'autres revancharde et sont aigris, amers. Tout débat entre ces divers aspects n'est pas forcément un débat neutre, avec le recul nécessaire. A la lecture de bon nombre de commentaires sur mon blog depuis dimanche dernier, je lis peu de réflexion, de distance, de part et d'autre. Et beaucoup d'attaques. Peu ou rien sur le fond. Et on vient y attaquer des personnes...qui ne sont même pas l'auteur du blog. Aprés tout, comme je l'ai déjà écrit, laissons les gens s'installer. Et attendons leur programme d'actions...
Je vous incite donc à respecter en quelque sorte une trêve pascale. Histoire de ne pas "casser les oeufs" à tout va et sans discernement. Histoire de continuer à prendre du recul et de vous poser (et de nous poser) quelques éléments réels de réflexion. Afin que ce blog puisse continuer d'exister sans devenir, comme d'aucuns veulent le faire à la lecture de quelques échanges, un terrain de règlement de comptes. Il doit être d'abord le terrain de mes réflexions propres citoyennes, et contribuer au débat, au dialogue. Et non un terrain d'insultes ou de mises en cause sans fondement. Aprés tout, le week-end pascal n'est-il pas en religion celui de la résurrection ? Et pour celles et ceux qui sont athés (ou plutôt non catholiques), en ce début de printemps, celui d'un changement de saison et d'un certain renouveau ? Vous voulez vous exprimez ? Alors parlons par exemple du regard que vous portez sur une campagne avec le recul ? Sans esprit partisan. Mais à l'heure où au Tibet certains n'ont pas droit d'expression et sont réprimés, que pensez-vous par exemple de la présence de cinq listes sur le scrutin municipal sétois ? Un plus...ou préférez-vous la bipolarisation? Que pensez-vous des abstentionnistes ? Voilà de quoi débattre...et patienter. A lundi ! Et bon week-end !

15:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (99)

19 mars 2008

Laissons le temps...

Je m’étais donné quelques jours avant de revenir m’exprimer sur mon blog. Le temps de…
De décompresser un peu. Et j’en avais besoin, une campagne étant un lourd investissement personnel tant psychique que physique. De prendre aussi le recul nécessaire. Car le temps est un ami. C’est aussi le sens que je souhaite faire passer dans cet article.
Je voulais même m’accorder plus de temps de silence que cela. Mais la teneur de bon nombre de commentaires lus sur ce blog m’incite à dire à celles et ceux qui interviennent de prendre le recul nécessaire. De laisser aussi le temps aux nouveaux élus, à commencer par ceux de la Majorité Municipale, de s’installer. Et de les juger ensuite dans quelques mois seulement, une fois leurs actions et leur programme mis en chantier. La critique perpétuelle ne doit pas être la base d’un jugement. C’est la réflexion, l’analyse, le sens qui doivent mener un jugement. Et non la réaction impulsive. Autant que possible bien sûr…car il y a des cas d’injustice flagrante où l’on se doit de réagir dans l’urgence.
De même, que les nouveaux élus ne tombent pas dans la suffisance hautaine. Une victoire à une élection municipale est toute relative. N’oublions pas qu’en comptabilisant les non-votants, les bulletins blancs et nuls et les votes en faveur du battu, on arrive sur Sète à plus de 19.000 sétois inscrits qui n’ont pas souhaité la réélection du maire sortant. Soit prés de 62% des inscrits. Contre 11.889 qui se sont prononcés en sa faveur. N’en tirons pas de conclusions hâtives non plus. Ces rapports se retrouvent dans bon nombre d’autres communes. Après tout, les gens n’ont qu’à aller peser de leur vote sur le scrutin au lieu de rester chez eux s’ils désirent un changement. Mais quand même cela porte à réflexion…

10:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)