Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 mars 2008

Des Oh...et débat!

A l’écoute du débat entre messieurs Commeinhes et Liberti ce mercredi 12 mars au soir sur France Bleu Hérault en vue du second tour, quelques phrases et positions des deux candidats méritent quelques mises au point de ma part.
Tout d’abord dire à monsieur Liberti que je ne suis nullement comme il l’a affirmé un « candidat dissident de droite », mais une tête de liste jamais encartée ni positionnée, et qui a fédéré des colistiers aussi bien de droite, de gauche, du centre que de positionnement non extrémiste. Par ailleurs, François Liberti ne nous a jamais proposé, lors de notre rencontre au lendemain du premier tour, une cogestion. Participer éventuellement à des commissions extra-municipales n’est pas à vraiment parler une co-gestion.

Monsieur Commeinhes a fait référence pour sa part à son travail pour permettre des interactions entre Communauté d’Agglomération Sète-Bassin de Thau et Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau. Comme la création d’un Syndicat Mixte intermédiaire pour travailler sur l’assainissement. Structure que je qualifie d’empilage coûteux de par son fonctionnement, qui a permis de placer (n’ayons pas peur des mots) certains proches (et parfois très proches) d’élus en place…Une véritable union des deux structures intercommunales du Bassin de Thau aurait permis un moindre coût de fonctionnement et une action encore plus performante !
Je retiens aussi cette phrase de M. Commeinhes : « Quand on veut rentrer dans une structure commune, on discute d’abord sur du concret ! ». A ce jour, nous attendons toujours le concret qui nous porterait sur une fusion avec l’Agglo de Montpellier : une troisième ligne de tramway ? Sète n’en a pas besoin. Améliorer l’assainissement de l’Etang de Thau ? Déjà pris en charge (voir plus haut) par le Syndicat mixte du Bassin de Thau avec les deux communautés Nord et Sud. Investir dans le port ? Déjà à la charge de la Région ! Et rien n’interdit à une Agglo de Thau…et à une Agglo de Montpellier d’y participer indépendamment !
Quant à déclarer, comme le fait le maire sortant, que ce sont ses améliorations de ville qui attirent des tournages de film en notre bonne ville de Sète, quelle présomption ! Le réalisateur du superbe "La graine et le Mulet", Abdellatif Kechiche, doit bondir sur son siège de metteur en scène d'entendre l'exploitation politicienne de son aventure et surtout un choix loin de celui énoncé par le maire sortant ! Un peu de décence...

Etonnant aussi d’entendre un maire sortant, qui promet dans son programme de faire déplacer l’usine malodorante Sud-Fertilisant, reconnaître qu’ »un maire n’a pas le pouvoir de… ». Précisons que notre liste « Sète à vous…maintenant ! » a été la seule à proposer un Plan pilote avec aide de l’Europe, de laboratoires et universités pour travailler sur ces fumées (Voir sur notre site).
Etonnant aussi d’entendre que la mise en place de l’usine de traitement des eaux va permettre de « baisser le prix de l’eau » (sic le maire sortant)…mais on ne sait pas de combien ni comment !
Je terminerai par ce fameux taux de HLM que la politique en place aurait permis de faire passer de 16% à 18%. Attention, ce chiffre est désormais obsolète, puisque calculé sur l’estimation INSEE de 1999…et ne tenant pas compte de l’augmentation de population (qui serait depuis de plus de 4.500 habitants…et avec logements attenants) ! Le taux réel serait donc à nouveau d’un peu plus de 16%.
Au fait, en parlant, de chiffres, étonnants non ceux du nombre d’inscrits du premier tour sur Sète ?! Nous aurions gagné près de 4.500 habitants…et nous avons qu’un seul inscrit de plus sur les listes électorales par rapport aux municipales de 2001 ! Certes il y a eu des radiations (certaines anormales, je l’affirme…et nous aurons l’occasion de le prouver dans quelques jours). Mais quand même…cela m’interroge ! N’aurions nous que des enfants mineurs qui sont venus habiter Sète ? Ou bien serait-ce des résidents secondaires qui votent ailleurs…et que l’on aurait comptabilisés ? Ou bien la vérité serait-elle ailleurs comme on dit dans « X-Files » ? Rassurez-moi, Paul Valéry et Georges Brassens ne sont pas venus voter quand même ?

08:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (30)

12 mars 2008

Et toi, tu votes pour qui ?

C’est la question que bon nombre de gens, entre deux félicitations pour notre score « prometteur pour une première », me posent depuis lundi matin. Voici un premier élément de réponse.
Moi, je vais voter pour un maire qui s’engage à plein temps dans sa fonction (très prenante entre la ville, l’Agglo, le Syndicat Mixte…).
Je vais voter pour un maire qui s’engage à ne pas augmenter les impôts pendant son mandat et à leur permettre de retrouver des taux admissibles.
Je vais voter pour un maire qui ne se jette pas la tête la première dans une soit-disant « super-califragilisticexpialidocious » (comme dirait Mary Poppins) Agglo Sète-Montpellier, mais qui prend le temps d’étudier d’abord quels seraient les centres communs d’intérêts, les atouts et les inconvénients et prendrait le soin de conserver le droit du sol de notre Ville à travers la maîtrise sur les projets d’urbanisme. Attention : la « Super-Agglo », comprenez Communauté Urbaine, est déjà à l’ordre du jour début avril côté Montpelliérain !
Je vais voter pour un maire qui ne recrutera pas à tout va des employés communaux pour tenir des promesses électoralistes démagogiques.Je vais voter pour un maire qui n’attribuera pas des HLM à tout va sans respect de critères d’urgence sociale pour tenir des promesses électoralistes démagogiques.
Je vais voter pour un maire qui s’engage, et fait s’engager ses adjoints et autres élus, au respect de l’intérêt général, et non à se servir sur le compte du contribuable sétois pour lui ou pour ses intérêts particuliers.
Je vais voter pour un maire qui s’engage à améliorer l’ensemble des quartiers tout au long de son mandat, et non à lâcher les chevaux quelques mois à peine avant mars 2014.
Voilà vous savez tout. Reste à savoir s’il en est un qui remplit ces critères. A chacun son analyse, et son opinion…

14:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (59)

11 mars 2008

Liberté de choix ?

Depuis dimanche soir, nous voici donc trés sollicités, courtisés, brossés dans le sens du poil, dragués. Notre programme se trouve soudain lu par certains ex-concurrents du premier tour. Un directeur de campagne a avoué même que son candidat s'était penché sur le nôtre ce lundi ! Comme quoi il avait du temps... Il aurait pû même en profiter pour nous appeler directement pour en parler de vive voix. Mais à ce qu'il paraît qu'il n'avait pas mon numéro...ou qu'il était trop timide pour le faire (sic toujours ce même directeur de communication...ou de campagne, je ne sais plus). Toujours est-il que nous avons accepté, étant en faveur de tout dialogue et débat démocratique, de rencontrer monsieur Lubrano (et Virduci) dés dimanche soir, puis de recevoir monsieur Liberti lundi matin. L'occasion de débattre de nos différences, de nos valeurs, de ce à quoi nous tenions pour la défense de l'intérêt général sétois. Nous n'avons, je le précise, à aucun moment été demandeurs de place sur une quelconque liste pour votre serviteur. Ou autres colistiers. Et...on ne nous l'a pas proposé d'ailleurs.
Concernant le maire sortant, monsieur Commeinhes, il a contacté directement au téléphone certains de nos colistiers jusqu'à ce matin même. Mais par "timidité", il n'a pas "trouvé" mon numéro de portable, ni "le temps de...", aprés avoir annoncé lundi à la mi-journée à Marie-Françoise Guigou (colistière) au téléphone qu'il m'appelait dans la foulée pour débattre de notre éventuelle position...J'attends encore ! Mais, ne dit-on pas le temps est un ami ?
Un simple entretien avec lui m'aurait permis ainsi de mettre sur la table lundi soir, auprès de l'ensemble de nos colistiers, l'ensemble des réponses de candidats à nos valeurs et programmes (fiscalité, urbanisme, Communauté Urbaine...dont G.Frêche a prévu la mise en route sans concertation ni définition de projets communs dés le 18 avril prochain (Cf. Midi Libre!), enfin d'étudier en toute équité notre positionnement.
Au final, c'est donc un débat tronqué que nous avons eu entre nous. Avec pour seules réponses celles de monsieur Liberti à étudier.
Nous avons donc choisi, conformément à nos valeurs, de ne donner aucune consigne de vote pour le deuxième tour. Et nous ne réclamons aucune fusion comme notre score pouvait nous le permettre. Notre soutien, le Modem, fait de même. Malgré les sollicitations directes (jusqu'au niveau départemental), du maire sortant. Le parti centriste est même prêt sur Sète à continuer d'oeuvrer dans notre sens fédérateur. Rappelons d'ailleurs qu'avec 7,20% des voix, la liste "Sète à vous...Maintenant!" réussi un score au-dessus de la moyenne nationale des scores enregistrés par ses propres listes.
Continuer à oeuvrer. C'est le souhait de l'ensemble des colistiers qui ont choisi de se fédérer en association du même nom. De se poser en observateurs citoyens attentifs, constructifs, indépendants de tout parti, de la prochaine mandature et politique municipales. Quel que soit le maire. Saluant les bonnes initiatives, s'insurgeant contre celles menaçant l'intérêt général. Et si nécessaire, d'être présente, lors du prochain débat électoral local.
Nous voici donc lancés pour continuer à porter les valeurs défendues, et les attentes de 1.528 sétoises et sétois. A eux désormais s'ils le souhaitent de nous rejoindre...Sète à eux, maintenant, de construire l'avenir !

14:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (31)