Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 juin 2010

Flagrant délit de mensonge !

Etre un élu sorti des urnes de la démocratie, c’est devoir des comptes, vérité et transparence à celles et ceux qui non seulement vous ont accordé leur confiance, mais aussi à tous les autres contribuables.

Lire la suite

04 mars 2010

Au-dessus des lois!

J'en suis resté le cul par terre, comme dirait l'autre!

A une question de l'élue Marion Devineau au dernier conseil Municipal évoquant le fait que les travaux du Musée Paul-Valéry s'effectuaient à ce jour alors que le permis de construire nécessaire n'était pas encore délivré, le maire de Sète François Commeinhes a répondu "avec un sourire crispé" comme l'a noté Midi Libre, qu'il prenait des risques nécessaires : ces travaux consisteraient d'aprés lui à la mise aux normes d'un établissement hors normes depuis 25 ans!

Plusieurs réflexions sur cette "justification".

Si vraiment le Musée était hors normes, il se serait vu menacé de fermeture administrative. Et s'il s'agissait encore de mise aux normes, j'ose espérer que les services techniques, architecturaux et administratifs de la Ville auraient pris le dossier suffisamment en amont pour faire les choses dans l'ordre : étude, projet, dépôt de permis, puis appels d'offres et travaux. Et non dans une fausse précipitation.

Enfin, si vraiment cela fait 25 ans que le musée attendait de telles mises aux normes, un mois de plus pour attendre cette fois-ci le fameux permis de construire nécessaire n'aurait pas retardé plus que cela.

Non monsieur le maire, les travaux (entamés depuis novembre...sans permis déposé alors!) qui nécessitent pourtant le fameux permis de construire au Musée Paul-Valéry portent sur des changements de destination de certains locaux, des ouvertures sur les façades et autres transformations attenantes à l'arrivée de la nouvelle conservatrice et de la réorganisation des locaux. Réorganisation et nouvelle mise en valeur d'ailleurs qui seront, j'en conviens, un plus pour cet établissement trop souvent oublié depuis plus de vingt ans.

Et les mises aux normes que le musée attend portent essentiellement sur la mise en conformité hygrométrique de la salle des réserves. Ou encore le traitement de parois non ignifugées par exemple. Des travaux qui ne nécessitent pas de permis de construire eux!

Cet épisode m'amène à deux constats graves.

Tout d'abord la fâcheuse tendance répétitive de la Municipalité d'envisager les travaux et les projets sans préparation aucune. Ce qui conduit à sortir du cadre de la légalité, et à avancer à marche forcée au risque de voir se multiplier une nouvelle fois les avenants et surcoûts sur le dos du budget de la Ville. Et donc des contribuables. Dernier autre exemple, le doublement du coût de la future base nautique...par rapport au budget initial, pour seulement un tiers de surface en plus!

Ensuite, une désagréable sensation persistante de voir que le premier magistrat, qui demande que ses concitoyens respectent la loi, prend ses aises avec celle-ci (affaire de la vente du terrain voisin de la clinique Saient-Thérèse, versement d'une subvention illégale à l'association FC Sète...pour cacher dans la foulée le trou de la SEM Sète, travaux sans permis de construire).